Coopérations Universitaires Germano-Arabes

Home

Université Tuniso-Allemande

L’Université Tuniso-Allemande (UTA)

Il existe de bonnes relations universitaires entre la République fédérale d'Allemagne et la Tunisie, autrement, il existait entre l'Allemagne et la Tunisie l'un des plus anciens programmes de bourse de gouvernement. Pour les tunisiens, l’Allemagne représente la deuxième destination pour les études après la France. Depuis 2012, l'échange académique a été intensifié par la construction et l'établissement d'un centre d’information du DAAD (Bureau du DAAD) à Tunis. Dans le cadre du partenariat pour la transition stratégique du gouvernement fédéral avec les pays du « printemps arabe », une déclaration d'intention commune pour l'intensification des relations germano-tunisiennes a été signée en janvier 2012.

Le projet de la création d’une université tuniso-allemande a été proposé par la Tunisie pour la première fois en été 2012. Après certains sondages, la demande était transmise officiellement de la part du ministère de l’enseignement supérieur tunisien par note verbale du 18/07/2013.

En septembre 2014, le DAAD a effectué une Fact-finding-mission financée par le ministère allemand de l'éducation et de la recherche pour examiner sur place les possibilités de réalisation d’une université tuniso-allemande. La Fact-finding-mission a mené à un résultat entièrement positif: la Tunisie dispose d’un système universitaire développé ainsi qu'une économie prête à la coopération. Les études appliquées en ingénierie seraient particulièrement demandées. C'est pourquoi, la création d'une université orientée vers le modèle allemand des universités des sciences appliquées est recommandée.

Le facteur décisif pour la réalisation du projet est la disposition tunisienne à un engagement financier substantiel. En général, le pays partenaire porte les frais du bâtiment, des infrastructures, de l’entreprise courante et du personnel régulier.

Le DAAD  a remis le 26/03/2015 le rapport traduit de la mission d'essai au côté tunisien. Le ministre des affaires étrangères Steinmeier avait remis une « aide-mémoire » lors de sa visite en Tunisie en janvier 2015.

L'ancien ministre de l’enseignement supérieur tunisien, Prof. Chiheb Bouden, a confirmé, lors de sa première visite en l'Allemagne en novembre 2015,  la disposition du côté tunisien et a fait appel aux conversations bilatérales dans le projet. La première rencontre du groupe de travail germano-tunisien avait lieu le 17 et 18 mars 2016 à Tunis. Les conversations intensives ont pu atteindre la concordance dans plusieurs points concrets, il a été décidé, d'un accord commun, d’élaborer une roadmap (calendrier de lancement ou plus largement feuille de route) avec des points fixes temporels et d’avoir une contre-invitation à Berlin pour la fin septembre 2016.

Pour une éventuelle création, Il y’a encore de différentes étapes et un processus de planification à long terme à surmonter. Outre la question du financement, des universités allemandes et tunisiennes, qui seraient prêts à faire fonction de partenaire, doivent être trouvées.