DAAD en Tunisie

Home

DAAD Bureau Tunis

Le DAAD (Deutscher Akademischer Austausch Dienst/Office allemand d'échanges universitaires) est un organisme commun fondé par les universités allemandes

et la plus grande organisation de promotion d'Allemagne pour la coopération internationale dans l'enseignement supérieur.

Avec son réseau mondial, le DAAD soutient les relations universitaires par le biais d'échanges d'étudiants et de chercheurs et par le biais de programmes de partenariat structurés.

Depuis septembre 2012, le DAAD est représenté à Tunis avec son propre bureau.

Avec l'antenne du DAAD du Caire, le DAAD possède désormais une seconde succursale en Afrique du Nord.

Avec le soutien du Ministère fédéral des Affaires étrangères, le DAAD renforce son travail dans la région dans le cadre du Partenariat germano-arabe pour la Transformation.

Pour plus d'information sur:

  • Étudier et rechercher en Allemagne
  • Bourses
  • Programmes et Projets en Tunisie

veuillez cliquer sur ce lien.

Rapport sur l'ouverture officielle du DAAD bureau Tunis:

Le DAAD ouvre un nouveau bureau à Tunis

Le DAAD en Tunisie 

Le DAAD en Tunisie (© @DAAD)  Le 8 mars, la secrétaire générale du DAAD, Dorothea Rüland, a inauguré la nouvelle antenne de l’Office allemand d’échanges universitaires à Tunis. « L’Allemagne est un partenaire recherché et apprécié. Nous informons, assumons un rôle d’intermédiaire pour fournir des partenaires à des universités et apportons un appui avec nos nombreux programmes », déclare la présidente du DAAD Margret Wintermantel à l’occasion de l’inauguration.

Le DAAD encourage les échanges universitaires avec la Tunisie depuis plus de 30 ans. Outre un programme de bourses pour de jeunes ingénieurs, il y a les bourses et les programmes de promotion classiques du DAAD pour la philologie allemande. Dans le cadre du partenariat germano-arabe pour la transformation lancé en 2012, le DAAD va renforcer son engagement : il appuie vingt partenariats entre des établissements d’enseignement supérieur allemands, égyptiens et tunisiens, deux filières d’études de master internationales spécialement développées dans ce cadre, treize partenariats de recherche dirigés par d’anciens boursiers du DAAD et de nombreux ateliers, séminaires et voyages d’études. Tous les projets ont en vue le marché du travail régional.

La nouvelle antenne de Tunis jouera un rôle important comme interlocuteur. « La demande est grande en filières de master, les programmes doctoraux et les stages en Allemagne », déclare la directrice du bureau Beate Schindler-Kovats.

Ouverture du bureau du DAAD à Tunis

Ouverture du bureau du DAAD à Tunis (© @DAAD) Bien que la Tunisie coopère traditionnellement avec la France, l’Allemagne occupe une place de plus en plus importante. L’allemand est enseigné dans douze universités sur treize, un petit pour cent des 345 000 étudiants a opté pour l’allemand. A l’école, l’allemand est la troisième langue étrangère après l’anglais et le français.

DAAD-Büro Tunis
DAAD Bureau Tunis
Immeuble KOOLI,
14, rue du 18 janvier 1952, 5ième étage, Tunis 
info@daad.tn
www.daad.tn

Auteur: Robert Chatterjee

Date de publication: 13.03.2013

Liens supplémentaires:

Deutsch-Arabische Transformationspartnerschaft

Une Interview

Le moment est venu - La directrice du bureau du DAAD Tunis, Beate Schindler-Kovats, informe de ses premières expériences en Tunisie.

Schindler Kovats 510

Pourquoi le DAAD a aménagé le bureau à Tunis ?

La raison importante est naturellement le partenariat germano-arabe pour la transition avec la Tunisie et l'Egypte. Beaucoup de projets ont été encouragés, l'intérêt pour la coopération avec l'Allemagne est grand. Dans le passé, le Maghreb s'orientait fortement à la France et le paysage universitaire allemand était peu connu. Pour informer sur l’Allemagne et satisfaire le nouvel intérêt, le DAAD a besoin d'un point de contact permanent en Afrique du Nord.

Comment la représentation du DAAD a était prise en Tunisie ?

Nous avons un dynamisme exceptionnel. Beaucoup d'étudiants demandent des informations sur les possibilités d’études et d’emplois en Allemagne, des universités visent à avoir des partenariats avec des universités allemandes et des entreprises cherchent des contacts pour de nouveaux projets. Nous avons beaucoup de tâches à accomplir.

Comment le DAAD soutient le processus de transition?

Nous pouvons donner des parades et montrer des modèles aux universités. Avec cela, nous permettons l'échange de connaissances et d'expériences dans différents domaines: d'une part dans des programmes d'échange avec l'Allemagne pour des étudiants, des scientifiques et managers universitaires et d'autre part au cours de la rencontre de réseaux en Tunisie et en Egypte. Dans la région, les réseaux sont encore pleins de lacunes et ont des déficits, mais ils sont importants pour que l'échange puisse avoir lieu sur les problèmes semblables. Ces liens doivent être renforcés et aménagés.

Une tâche gratifiante?

Un processus de transition a besoin de temps et est lié à beaucoup de risques. Mais justement la grande chance se trouve en cela: L'Allemagne est un partenaire populaire et désiré. Beaucoup ont confiance en nous dans le domaine universitaire et nous sommes très bien accueillis. Chaque fois que possible, nous offrons le conseil et proposons le soutien avec nos nombreux programmes du DAAD. Cela porte déjà ses fruits dans de nombreuses approches et initiatives qui sont nées au cours des derniers mois.