Événements

Home

Rétrospective

Septembre 2017

Le DAAD Tunis fête son 5ème anniversaire

Le DAAD Tunis a invité des partenaires, des anciens boursiers et des amis à la « Soirée maghrébine » à Fondouk El Atterine pour fêter le 5ème anniversaire du DAAD Tunis. Presque 100 invités sont venus pour partager une soirée conviviale avec la musique et la danse et ont fait la fête jusqu’à une heure tardive de la nuit.

 
 

Le bureau du DAAD Tunis fête son anniversaire et jette un regard rétrospectif sur les cinq ans de réussite avec des partenaires, boursiers et anciens boursiers de l'Algérie, du Maroc et de la Tunisie. En septembre 2012, le DAAD a décidé d'ouvrir une deuxième présence en Afrique du Nord au Maghreb – après l’office régional au Caire. Le DAAD a vite réagi aux événements mouvementés de la « Révolution de Jasmin » en Tunisie en décembre 2011 et a créé à Tunis un centre d’information pour les relations intensifiées et le grand intérêt du Maghreb pour l'Allemagne. 

  

@ Des boursiers de la 5ème académie maghrébine reçoivent leurs certificats

« Le DAAD remplit une mission importante en Tunisie et au Maghreb », d'après S. E. Dr. Andreas Reinicke, l'ambassadeur de la République Fédérale d'Allemagne en Tunisie et a fait la promotion d’un rôle plus actif et de plus de responsabilité des universitaires dans la société civile et la vie publique.

  

 @ S.E. Ambassadeur, Dr. Reinicke, à la fête du « 5ème anniversaire du DAAD Tunis »

Le DAAD peut tirer un bilan positif en 2017 : L'Allemagne se trouve comme destination études et de recherches à la 2ème position après la France ; l’échange et les coopérations ont dynamiquement augmenté – les chiffres de financement pour l'échange individuel et l’échange de projets se sont multipliés - et les relations académiques entre l'Allemagne et le Maghreb sont devenues encore plus étroites et meilleures.

« Nous voyons une valeur particulière dans la coopération avec le paysage universitaire maghrébin et en échange avec vous, les anciens boursier du DAAD », d'après le directeur Christian Müller responsable des réseaux étrangers du DAAD et des stratégies au bureau central du DAAD Bonn et venant exprès pour la fête du jour.

  

@ Christian Müller, directeur des réseaux et des stratégies au DAAD Bonn

Le bureau de Tunis s’est développé en 5 ans : il s'est accru au niveau de l’espace et du personnel, il a pris en charge de plus en plus de missions et a élargi sa compétence régionale. Le centre d’information de tunis effectue  le travail intensif d'information et de consultation, il est toujours présent avec des journées d'information et à des salons d’études en Tunisie et en Algérie. Il réunit des partenaires universitaires et informe sur des programmes de coopération. Le DAAD Tunis organise aussi régulièrement des séminaires, des rencontres d’anciens boursiers, des formations continues et des académies maghrébines au Maroc, Tunisie et Algérie et noue ainsi un grand réseau au Maghreb avec des partenaires et anciens boursiers de l'Algérie, Libye, Maroc et de la Tunisie.

  

« Depuis 2012, nous remplissons notre "Mission" régionale pour le Maghreb - informations et consultations sur les études et la recherche en Allemagne, des coopérations « fact-finding », accompagnement aux partenariats germano-maghrébins et entretient des réseaux et des collaborations régionales » résume Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD bureau Tunis qui a ouvert le centre d'information avant 5 ans. « Pour moi c'est une période passionnante et je me réjouis des prochains défis à confronter dans les deux prochaines années».

  

Le DAAD a suivi avec cela l'objectif de soutenir des universités au Maghreb dans leurs développements dans le domaine de la coopération universitaire et l’internationalisation. Avec la présence du DAAD bureau pour 5 années à Tunis, le DAAD montre qu'il reconnaît le rôle de précurseur particulier de la Tunisie dans les processus de bouleversement depuis 2011 dans le monde arabe.

  

Texte: Mme Beate Schindler-Kovats (directrice du DAAD bureau Tunis)

Photos prise par: Anis Bouattour

Droit d'images chez le DAAD Tunis

Le DAAD Tunis informe sur les programmes de financement de la coopération universitaire germano-maghrébine

18 09 2017 01

@ Les intéressés par la coopération venant de la Tunisie et de la Libye à la journée d'information le 18/09/2017 à Tunis

Le DAAD, comme étant la plus grande organisation académique de financement dans le monde entier, propose des bourses individuelles et soutient l'échange et la coopération par des programmes de coopération universitaires.

Depuis 2011, l’office allemand d'échanges universitaires (DAAD) promeut et accompagne, grâce au financement du Ministère des affaires étrangères, les bouleversements politiques dans la région arabe avec le programme « Partenariat germano-arabe pour la transition ».

En effet, les courtes mesures germano-arabes avec les partenaires universitaires en Tunisie, Maroc, Libye, Jordanie, Lebanon et l’Iraq peuvent être, dès maintenant, promues pour l’année 2018. Le 18 septembre 2017, le DAAD Tunis a invité des partenaires de coopération intéressés par le programme à l’hôtel Golden Tulip El Mechtel pour les informer sur les coopérations universitaires et les possibilités de financement. En outre, des coordinateurs de la Tunisie et de la Libye ont fait part de leurs expériences et leurs projets avec des universités allemandes. 

Des questions concernant le type de mesure ou bien comment trouver des partenaires allemandes et quels sont les domaines, les groupes cibles et les activités qui peuvent être promus ont été discutées. En termes de la coopération entre les universités allemandes et les universités arabes, la modernisation de l’enseignement, le renforcement structurel de la recherche et le management, ainsi que l’amélioration de l’employabilité des diplômés des universités arabes ont joué un rôle décisif au niveau des projets de coopérations.

@ Des partenaires de projets et des intéressés par la coopération font l’échange de leurs expériences et leurs projets

Bien que les partenaires tunisiens et libyens ne puissent pas déposer une demande pour le financement de courtes mesures auprès du DAAD, pourtant, ils sont fréquemment donneurs d'impulsion et initiateur de partenariats et des projets de coopération. Des événements, des cours spécialisés, des écoles d'été, des fact-finding missions, des ateliers, des séminaires ou des conférences, ainsi que des séjours de recherche, d'enseignement et d'études pour les étudiants, les scientifiques et les universitaires peuvent être réalisés en coopération avec des universités allemandes. Le montant maximal du financement s’élève jusqu'à 40.000 euros par mesure. Le programme est compétitif, parce qu’il n’y a pas trop de pays qu’y participent – la Tunisie, le Maroc, la Libye, la Jordanie, le Yémen, le Liban et l’Iraq – c’est pour cela que les chances d’être acceptés sont élevées. 

Dans le cadre des partenariats pour la transition, 21 partenariats universitaires, 12 partenariats de recherches (Al Tawasul) et 114 courtes mesures ont été promues. En plus, le DAAD Tunis a réuni des projets germano-maghrébins dans un document PDF.

Pour l’année 2018 des nouvelles demandes peuvent être déposées. 

Offre de candidature

Plus d’informations

Texte: Mme Beate Schindler-Kovats (directrice du DAAD bureau Tunis)

Photos prise par: Anis Bouattour

Droit d'images chez le DAAD Tunis

                                                   

5ème Académie Maghrébine

Des étudiants d'allemand découvrent l'héritage culturel du Maghreb

Tunis, du 16 au 21 Septembre 2017

 

@ Académie maghrébine du DAAD 2017 à Tunis

L’allemand nous réunit ensemble

Pour la 5ème fois, 29 étudiants d'allemand du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie se sont réunis à l'académie maghrébine à Tunis. La langue commune est l'allemand - et les étudiants d’allemand, de médecine, des sciences économiques et des sciences naturelles savent bien que la communication réussie n’est pas seulement interculturelle, mais aussi linguistique.

« Je me réjouis de l’échange culturel avec les étudiants des pays voisins, nous voulons apprendre ensemble, nous amuser, discuter, danser et chanter », ainsi une participante algérienne a exprimé ses souhaits à l'académie qui dure cinq jours.

 

@ Ouverture officielle de la 5ème académie maghrébine du DAAD 2017

Il y avait au total 85 candidatures dont 29 étudiants, notamment 12 participants de l'Algérie, 12 participants du Maroc et 5 participants de la Tunisie, ont postulé leurs candidatures avec succès en présentant un exposé sur l'héritage culturel. Pour la première fois, nous avons aussi réussi à atteindre la répartition équilibrée des sexes – 14 participantes et 15 participants.

  

@ Echange interculturel à la 5ème académie maghrébine du DAAD 2017

Les présentations des jeunes scientifiques touchent les traditions, la coutume, l’archéologie et l’architecture, ainsi que la littérature, la musique et la danse dans la région.

Le programme est très diversifié avec des ateliers, des conférences et des excursions. L’institut archéologique allemand (DAI), sous la direction compétente de monsieur Dr. Bockmann, a accompagné le groupe aux sites archéologiques à Carthage. Les étudiants ont pu voir de près l'héritage culturel.

@ Exkursion zur Ausgrabungsstätte Karthago

Die Architekturdoktorandin und DAAD Stipendiatin Petra Wiesbrock führte die Studierenden in ein architektonisches Stadtspiel „Derive“ in Sidi Bou Said ein. 

 

@ Petra Wiesbrock, Université HafenCity de Hamburg explique le jeu de la ville « Dérive »

La « soirée maghrébine » a formé une clôture couronnant dans l'ambiance élégante de Fondouk El Atterine à La Médine de Tunis. Les étudiants ont organisé une soirée maghrébine avec la musique, la danse et des vêtements traditionnels et ont fêté le « 5ème anniversaire du DAAD bureau Tunis » avec des partenaires, des anciens boursiers et des amis du DAAD. Jusqu’à une heure tardive du soir, les étudiants de l’académie ont chanté, dansé et rit, avant qu’ils rentrent le lendemain matin dans leurs pays. « Nous restons en contact comme "une famille"! », les étudiants du Maghreb ont ainsi promis.

@ Soirée maghrébine à la clôture de l‘académie 

Le DAAD promeut l'académie maghrébine grâce au financement du Ministère des affaires étrangères dans le cadre des « Partenariats de transition » et prend en charge les participants avec des frais de voyage, l'hébergement, des programmes et des excursions.

 

Texte: Mme Beate Schindler-Kovats (directrice du DAAD bureau Tunis)

Photos prise par: Anis Bouattour

Droit d'images chez le DAAD Tunis

Juillet 2017

Etudier en Allemagne après le baccalauréat ?

Le DAAD informe les élèves, étudiants et parents lors des « Nuits d'orientation et des études à l'étranger » à Tunis

L'intérêt pour l’Allemagne comme destination d’étude est toujours grand: environ 200 visiteurs sont venus aux journées d'informations « Les nuits d'orientation et des études à l'étranger », le 17 et le 18 juillet, organisées par ESTUDIANT.

Le groupe cible étaient en particulier des bacheliers, qui veulent étudier en Allemagne après l’obtention de leur diplôme de baccalauréat, et leurs parents.

@ L'intérêt à la conférence du DAAD était grand

Le DAAD Tunis était présent avec un stand et a informé des élèves, des parents et des étudiants dans le cadre d'une conférence sur l’apprentissage de l’allemand, les possibilités d'études, la vie et le travail en Allemagne. Le stand du DAAD et la conférence ont été bien visités et ont offert une orientation et une aide aux intéressés par les études pour leur chemin aux études en Allemagne.

 

@ Les visiteurs se sont réjouis de la consultation compétente de l’équipe du DAAD Tunis

Le DAAD se distingue de beaucoup d’agences commerciales en Tunisie avec ses offres d'informations compétentes et ses consultations gratuites. Le DAAD est représenté avec plus de 70 offices régionaux dans le monde entier et travaille pour le compte des universités allemandes comme organisation intermédiaire de la politique culturelle extérieure.

Avez-vous des questions sur les « Etudes en Allemagne » ?

Le DAAD Tunis informe et conseille gratuitement par E-Mail (info@daad.tn) ou individuellement sur rendez-vous (Lien du système de prise de rendez-vous : http://rendezvous.daad.tn).

Crédits photos: DAAD Tunis

Texte : Beate Schindler-Kovats

Juin 2017

DAAD Tunisie dit « merci » aux 10.000 fans sur Facebook

En juin 2017, la page Facebook du DAAD Tunis a atteint 10.000 fans. Le DAAD informe les élèves, les étudiants, les chercheurs et les intéressés par les études en Allemagne avec des publications régulières et organise ses propres événements au Maghreb. La plupart des fans sur Facebook sont d’origine maghrébine, en particulier de la Tunisie et de l'Algérie, cependant il y a aussi des fans de l'Allemagne et des fans de plus de 45 pays!

Nous vous remercions du fond du cœur et vous invitons à suivre nos activités et événements sur notre page Facebook DAAD Tunisie.

May 2017

Libyan higher education institutions lack basic necessities – and still, Libyan scientists dedicated themselves to education and internationalization

 

At the 3rd DAAD seminar for leaders and multipliers of Libyan higher education institutions, from the 5 th – 6 th of May 2017 in Hammamet/Tunisia, current issues, but also prospects for international cooperation were discussed.

 

@ Libyan participants at the 3rd DAAD seminar from the 5th – 6th of May 2017 in Hammamet/Tunisia

Eleven representatives of Libyan universities discussed openly the current situation of higher education policy in Libya, desires and challenges, as well as hopes and prospects for future international cooperation. Amongst them were directors of the international offices from Zawia, Misurata, Tripoli, Sabrata, Sabha and for the first time from the new establishments Al-Jabel Al Garby, Gharyan and Al-Mergib University as well as a representative of the Libyan ministry of higher education.The state is bankrupt due to the long lasting civil war and corruption, there is close to no financial support in the education department, appropriate equipment is missing and wages are not paid. However, there are still tutors and administrators who work to educate and qualify a new generation.

  
The DAAD Tunis invited the Libyan multipliers for the 3rd time since 2016 to Tunisia. DAAD programs – individual scholarships for doctorates and post-Docs and higher education cooperation programs – exist. Unfortunately, since years, there have not been many applicants. Funding’s possibilities for ‘Study and research in Germany’ are little known in Libya, the prospects of international English speaking programs are not discovered yet.  

 

One goal of the seminar was to get multipliers aquatint with programs and funds in Germany. And vice versa: to fill information gaps in Germany concerning Libyan universities. At the meeting, ten Libyan Universities presented themselves which highlighted remarkable facts: The University of Tripoli has more than 70.000 students and many new establishments grow quickly, while questions concerning the quality of the programs, teachers and diplomas rise.  Many universities build international partnerships and participate in ERASMUS + exchanges and research projects. 

‘We are striving to disengage young people from militia units and to bring them back to the universities, in order to offer them a peaceful and constructive future. Social integration is very important to accustom militia soldiers and devotees of DAESH back to a “normal” life. Furthermore, therapeutic aid is necessary to overcome traumata.’ States the advisor of the ministry of education who understands this as an important task of the universities. 

 

Exchange, discussion and understanding amongst each other is just as important as the networking with partners from Tunisia and Algeria. There were sufficient opportunities to do so: the training modules of the DAAD Kairo Academy trained mixed groups in ‘international networking’ or ‘leading in times of change’. A participants feedback: ‘I would like to thank you very much for a very successful two days training that was everything and more than I expected.’

@ University partners from Libya, Tunisia and Algeria exchange ideas 

Libya is a partner country within the program of the German-Arabic transformation partnership – just like Tunisia. DAAD-funds can support exchange, university projects as well as short-term measures within bi- and multilateral cooperation’s with German partners.

Report: Beate Schindler-Kovats

Picture credit: Beate Schindler-Kovats und Syrine Mahjoubi

Mai 2017

Une meilleure visibilité pour les coopérations universitaires tuniso-allemande

A la 4ème rencontre de réseaux du DAAD, qui a eu lieu le 5 mai 2017 à Hammamet, les coordinateurs de projets tunisiens et algériens ont discuté sur les relations publiques des programmes de partenariat avec l'Allemagne.

                          

@ Les partenaires de projets tunisiens et algériens à la 4ème rencontre de réseau du DAAD en 2017 à Hammamet

Pour la quatrième année de suite, les partenaires tunisiens et algériens des coopérations de projets germano-maghrébines dans le domaine de l’enseignement et la recherche se sont rencontrés pour un échange d'expériences et une rencontre de réseau en Tunisie.

Depuis 2011, le nombre des partenariats universitaires avec des partenaires de l'Afrique du Nord augmente grâce au financement offert par le programme «Partenariat Germano-Arabe pour la Transition». Des relations intensives et durables, mais aussi personnelles sont créées. Des expériences, des succès et des échecs, des défis, des performances et des résultats sont à peine connues par le public tunisien ainsi que par le public allemand. Souvent, ils ne sont pas aperçu par quelques universités et obtiennent peu d'attention.

@Les partenaires de projets tunisiens et algériens discutent à la rencontre de réseau

Les sujets du premier plan de la 4ème rencontre de réseau organisée par le DAAD sont une visibilité plus forte et plus de relations publiques.

Comment peut-on faire plus des publicités scientifiques et journalistiques pour les projets universitaires? Quels sont les médias et les instruments convenables? Qui fait déjà quoi dans le cadre de relations publiques? Et qu'est-ce que le groupe de réseau pourrait faire pour succomber plus de visibilité  pour les projets universitaire germano-maghrébins?

    

@Idée sur les publications communes pour plus de visibilité des projets de partenariat avec l'Allemagn

Jusqu’à une heure tardive du soir, des questions sur les relations publiques ont été activement discutés dans l'assemblée plénière et dans les groupes de travail. A la fin, l'idée d'une exposition de performance commune est survenue en forme d'une publication comme « une vitrine » de la coopération réussite au niveau des études et de la recherche entre l'Allemagne, la Tunisie et l'Algérie.

  

@Des discussions actives dans les groupes de travail à la rencontre de réseau à Hammamet en 2017

Le DAAD Tunis veut produire, ensemble avec les partenaires de projets, une rétrospective et un « Best Practice » de la coopération universitaire tuniso-allemande. De même, il doit y avoir une rubrique sur les projets sur le site web du DAAD Tunis, sur laquelle les partenaires de projets peuvent publier leurs rapports, leurs calendriers et leurs offres de candidature.

Rapport: Beate Schindler-Kovats, directrice du bureau du DAAD Tunis

Crédits photos: Beate Schindler-Kovats, Syrine Mahjoubi

Avril 2017

Discussion autour d’une table ronde sur l'Université Entrepreneuriale 

 

 Une nouvelle initiative de coopération universitaire du DAAD dans le cadre du programme

DIES (Dialogue on Innovative Higher Education Strategies) 

 

Le 26 avril 2017, le DAAD a invité des partenaires de l'économie, des universités et du Ministère de l’Enseignement Supérieur au bureau du DAAD Tunis pour effectuer un échange d'opinion sur une proposition du programme « L´Université Entrepreneuriale ». La nouvelle initiative de coopération universitaire du DAAD vise à renforcer les capacités et les structures des institutions d´enseignement supérieur et de la recherche pour mieux adresser les besoins des entreprises et des étudiants dans leurs programmes d´études et leurs services. 

 

© Table ronde sur l´Université Entrepreneuriale au bureau du DAAD Tunis, le 26 avril 2017 

Le programme DIES («Dialogue on Innovative Higher Education Strategies») développé conjointement par le DAAD et le HRK et financé par des fonds du Ministère allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) offre des formations et des événements de dialogue. Des projets au programme DIES visent à aider des universités dans les pays en développement à orienter leurs structures de gestion et d’organisation selon des critères de qualité internationaux afin d’établir une base pour le développement de programmes d’études compétitifs et la création de conditions de recherche attractives.

Le nouveau programme « l´Université Entrepreneuriale » est inspiré du programme DIES, ce projet a pour objectif de renforcer l’orientation des universités en Afrique sur le marché du travail et l’internationalisation. L’orientation renforcée des offres d’études sur les métiers et la pratique ainsi que la mise en réseau des universités partenaires avec leur environnement social et économique permettent de renforcer l’adaptation au marché du travail et aux applications ainsi que le transfert de connaissances dans la société. Dans cette optique, les universités doivent faire évoluer leur réflexion stratégique dans le domaine de l’entrepreneuriat ainsi que leurs structures administratives et pédagogiques.

  

© Des experts discutent sur l’Université Entrepreneuriale au bureau du DAAD Tunis, le 26 avril 2017 

La mission Fact-Finding du DAAD, accompagnée d'une experte universitaire, a visité des universités tunisiennes, a eu des discussions avec des responsables du ministère de l'enseignement supérieur et a touché autour de la table ronde les experts de l'économie et des associations. L'initiative relie des organisations de partenaires comme Campus France, GIZ, AHK ainsi que d’autres: A l'issue de la discussion, une démarche coordonnée a été convenue et des possibilités de coopération et de cofinancement ont été discutées. Dans l'étape suivante, des partenaires universitaires en Allemagne seront cherchés par une procédure de mise en concurrence du DAAD qui doit trouver des partenaires de coopérations en Tunisie suite à un Matchmaking.

Rapport: Beate Schindler-Kovats, directrice du bureau du DAAD Tunis

Crédits photos: Salha Ennajeh

Le DAAD Tunis au 4ème salon d’emploi de Tunis Business School «TBS Job Fair» 

Le 26 avril 2017, le centre de carrière (4C) Tunis Business School (TBS) a organisé le 4ème salon d’emploi. En plein air et avec un accompagnement de musique en direct, les nombreux étudiants se sont informés sur les possibilités d'études ainsi que sur les possibilités de travail en Tunisie et à l'étranger.

   

@Le DAAD Tunis avec un stand au salon d’emploi de Tunis Business School 2017

Beaucoup d’étudiants ont aussi demandé des informations sur le marché d'études allemand. Le DAAD a accepté volontiers l'invitation de la TBS et a informé des étudiants auprès de son stand ainsi qu'avec une présentation détaillée sur les possibilités d'études en Allemagne. En particulier les « Programmes internationaux » en langue anglaise aux universités allemandes suscitent beaucoup d'intérêt.

@Consultation sur les études et la recherche en Allemagne à Tunis Business School

A l’ouverture du « Salon d’emploi », des VIP sont venues tel que le ministre de l’enseignement supérieur, M. Slim Khalbous, et l’ancienne directrice des 4C à la TBS et conseillère actuelle du ministre, Prof. Amira Guermaz, qui ont encouragé les étudiants et les invités de l'économie à plus d'initiatives individuelles et de Start-ups. Le ministre, M. Khalbou, a fait l'éloge des offres d'études excellentes de la TBS et a motivé les étudiants, afin de se préparer aux demandes du marché de travail et profiter des larges possibilités d'informations de l’événement.

@ Le ministre de l’enseignement supérieur, M. Slim Khalbous, à l'ouverture du salon d’emploi à la TBS 2017

A un magnifique temps d’été, le parcours auprès des stands a apporté aussi le ministre au stand du DAAD : il souhaite « beaucoup de coopérations avec le DAAD et les partenariats universitaires tuniso-allemands ».

Le DAAD Tunis participe régulièrement à des événements d'informations aux universités tunisiennes et informe sur « Les études et la recherche en Allemagne » ainsi qu’il réunit les partenaires universitaires tunisiens et allemands.

 

 

Rapport : Jutta Nagel, Bénévole culturelle

Crédits photos : Jutta Nagel et Syrine Mahjoubi

De Tunis à Sfax 

Le DAAD Tunis informe et conseille les étudiants au salon d’éducation ESTUDIANT 

Après le départ réussi de la troisième édition du salon d’éducation ESTUDIANT (agence de communication dans le domaine universitaire: http://www.estudiant.tn) qui a eu lieu en février 2017 à Tunis, le DAAD a aussi participé, le 22 avril 2017, avec un stand et une conférence au salon d’ESTUDIANT à Sfax.

 

Le DAAD Tunis à «La journée de l'orientation pour les études à l’étranger» le 22/04/2017 à Sfax

Le stand bien visible du DAAD a été visité par beaucoup de bacheliers, d’étudiants et des scientifiques. Plusieurs ont rencontré le DAAD pour la première fois et étaient intéressés par les offres d'informations.

  

@ Les élèves, les parents et les étudiants étaient conseillés au stand du DAAD à Sfax

Avec presque 200 visiteurs au stand et presque 100 participants à la conférence sur « Les études et la recherche en Allemagne », le DAAD a pu aussi faire un bilan réussi à Sfax. Grâce au soutien des anciens boursiers compétents, le DAAD Tunis a réussi à procurer des informations de première main sur les études en Allemagne.

La conférence dont la présentation s’est déroulée sur « les études et la recherche en Allemagne » était très bien visitée. La salle était remplie jusqu'à la dernière place, beaucoup de questions ont été posées et de divers thèmes ont été individuellement discutés.

  

@ La présentation du DAAD sur « Les études et la recherche en Allemagne » au salon d’ESTUDIANT à Sfax

Le bureau du DAAD organise régulièrement des événements d'informations sur « Les études et la recherche en Allemagne et les possibilités de bourses » en Tunisie et en Algérie.

Vous trouvez plus d’informations sur les événements du DAAD et un calendrier d’événements sur notre site web : www.daad.tn

  

Le bureau du DAAD propose aussi chaque semaine des horaires de consultation pour les questions individuelles. Fixez un rendez-vous avec nous.

Rapport : Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD bureau Tunis

Crédits photos : Jutta Nagel et Syrine Mahjoubi

Mars 2017

Le DAAD pour la première fois au « Salon de l‘étudiant » à Alger

Presque 1000 visiteurs se sont informés le 25 et le 26 mars 2017 au stand du DAAD et à la conférence sur « Les études et la recherche en Allemagne » au Palais de la Culture, Alger

Le DAAD a participé avec succès, pour la première fois et durant deux jours, au salon des études organisé par The Graduate Fair: « Le Salon de l‘étudiant algérien » au Palais de la Culture à Alger.

 

@ Le DAAD Tunis au salon des études « Le Salon de l‘étudiant algérien» au Palais de la Culture à Alger

La quatrième édition au salon de l’étudiant a été bien visitée. Le salon a comporté environ 20 exposants, y compris des organisations internationales comme le DAAD et Campus France, ainsi que l’ambassade des Etats-Unis, des agences commerciales et des universités de Dubai, l'Espagne, la Russie, la France, Malte et la Chypre.

  

Les intéressés se sont pressés au stand du DAAD très tôt: Des questions sur l'apprentissage de l’allemand, les études en Allemagne, les programmes d'études internationaux, les études doctorales et la recherche en Allemagne ont été répondues par cinq collaboratrices et collaborateurs compétents du DAAD Tunis et de l'Institut de Goethe d'Alger. Le stand commun du DAAD Tunis et du Goethe Institut Alger a attiré plusieurs personnes et a été l'un des points d'attraction principaux du salon.

« Lorsque j’ai entendu que le DAAD participe à ce salon, je suis venu directement de Constantine », raconte Abdelwahab, 40 ans, étudiant de sociologie de Constantine, « c'était formidable de parler avec les conseillères du DAAD, elles m'ont donné beaucoup d'informations. L’événement a répondu à mes attentes! »

@ L‘apparition commune du DAAD Tunis et de l’Institut de Goethe à Alger a accueilli de nombreux visiteurs

Le programme du DAAD et la procédure des études en Allemagne ont été présentés à la conférence sur « Les études et la recherche en Allemagne » qui a eu lieu à l'auditorium. Beaucoup de liens utiles aident à la recherche d’une place à l’université, donnent des renseignements et de l'orientation sur la reconnaissance des diplômes, la vie estudiantine, les programmes de bourses et soutiennent avec des consignes pratiques.

  

@ Le DAAD Tunis à la conférence au Palais de la Culture à Alger sur « Les études et la recherche en Allemagne »

L’impression des visiteurs était généralement très positive (vous pouvez lire plus sur le portrait du mois). Plusieurs ne connaissaient pas le DAAD et se réjouissent qu'ils puissent à l'avenir entrer en contact direct avec le DAAD Tunis. Le DAAD Tunis  informe par mail (info@daad.tn), par les webinaires – séminaires en ligne – qui représentent une bonne possibilité de communication directe et interactive.

L'équipe du DAAD Tunis se réjouit de l'intérêt; et en tant qu’organisation intermédiaire de la politique culturelle et éducative du Ministère fédéral des Affaires étrangères, le DAAD propose un service gratuit pour les universités allemandes et algériennes et se présente en tant que partenaire officiel de la campagne « Study and research in Germany ».

 

@ L’équipe du DAAD au salon à Alger

Le bureau du DAAD organise régulièrement des événements d'informations sur « les études et la recherche en Allemagne et les possibilités de bourses » en Tunisie et en Algérie.

Vous trouvez plus d’informations sur les événements du DAAD et un calendrier d’événements sur notre site Web : www.daad.tn

Rapport: Beate Schindler-Kovats

Crédits photos: Beate Schindler-Kovats et Syrine Mahjoubi

Tournée pour l’établissement des centres de carrière « 4C » aux universités tunisiennes 

Le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) tunisien présente en coopération avec BRCP et USAID de nouvelles mesures pour améliorer l’employabilité des diplomés universitaires

 

Le Ministère de l'Enseignement Supérieur (MESRS) tunisien, sous la nouvelle direction du ministre Slim Khalbous, a commencé la nouvelle année avec trois thèmes : 1) la modernisation et le réforme de la méthodologie d'enseignement universitaire en Tunisie, ainsi que la formation continue et la formation en didactique universitaire pour les professeurs, 2) le renforcement des compétences sociales et des activités extrascolaires des étudiants et 3) la mise en place des centres de carrière (4C) aux universités pour améliorer l’employabilité.

 

@ Lancement de la tournée de la mise en place des 4C en Tunisie, 01/02/2017 à Tunis

Le 1er février 2017, le lancement de la tournée de la mise en place des 4C a été effectué à la Cité de Sciences Tunis avec des partenaires universitaires, des partenaires de l'industrie et des nombreux étudiants.

Depuis octobre, il y a un cadre juridique pour l'institutionnalisation des présent 38 centres de carrière en Tunisie : au niveau national 20 4C sont installés aux ISETs et 18 aux universités. Aux centres de carrière, les étudiants doivent être procurés par les soft skills, la langue et l’entraînement à la candidature pour améliorer leurs chances dans le marché d’emploi, pour pouvoir continuer les études à d’autre établissement, pour faire un stage ou postuler pour un travail à l'étranger. Les 4C se trouvent devant de grands défis : ils ont besoin de structures et de savoir-faire en matière de gestion, de formateurs qualifiés et des réseaux vers les entreprises et l’industrie.

 

@ Le ministre de l’Enseignement Supérieur, Slim Khalbous, discute avec les étudiants des 4C en Tunisie

Le DAAD Tunis est partenaire du ministère dans des programmes permettant d’améliorer l’employabilité des diplômés universitaires en Tunisie. Le 1er février 2017, le DAAD Tunis était présent à la Cité de Sciences avec un stand d'informations.

  

@ Stand du DAAD à la Journée d’informations du lancement des 4C en Tunisie

Le 07 Février 2017, le  DAAD Tunis  a participé avec un stand à un événement organisé à l’université de Sousse, ENISo, et a informé les étudiants à travers un atelier sur les études et la recherche en Allemagne.

 

@ Le stand du DAAD et l’atelier à ENISo lors de la journée d’informations du lancement des 4C en Tunisie

La lectrice du DAAD à Gabès a participé à la Journée découverte du Centre de Carrière et de Certification des Compétences de l’Université de Gabès

Avec environ 200 visiteurs, l’événement de 4C a eu un bon départ pour établir le centre de carrière, le 28 février 2017 à l'institut Supérieur d'Arts et Métiers (ISAM) à Gabès. Malheureusement il n’y avait aucun des partenaires invités de l'industrie.

Le stand du DAAD, organisé par la lectrice du DAAD Selma Dündar, était bien visité. Des étudiants de différents domaines des sciences naturelles ainsi que des sciences humaines,  des parents et des élèves se sont informés sur les possibilités d'études et d'emploi en Allemagne et en Tunisie.

@ La lectrice du DAAD Selma Dündar à la  « Journée découverte du Centre de Carrière et de Certification des Compétences de l’Université de Gabès »

Le lectorat du DAAD à l’université de Gabès propose chaque mercredi des consultations individuelles sur « les études et la recherche en Allemagne »  à l'institut Supérieur des Langues de Gabès (ISLG).

Plus d‘informations: https://www.daad.de/miniwebs/ictunis/fr/24826/index.html

Clôture de la Tournée des 4C à Nabeul

L’équipe des 4C a fait une tournée au pays entier pour installer les 38 centres de carrière aux universités tunisiennes. Le DAAD Tunis a accompagné la tournée sur quatre emplacements – Tunis, Sousse, Gabès et Nabeul.

 

@Le DAAD Tunis en visite à l’ISET de Nabeul

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur tunisien en coopération avec « Business Reform and Competitiveness Project » BRCP – USAID a organisé la clôture de la tournée des "Journées découvertes des Centres de Carrière et de Certification des Compétences (les 4C)". Les étudiants ont bien eu des informations, des services et des consultations par les "Centres de Carrière et de Certification des Compétences (les 4C)".

 

Le DAAD, comme partenaire du ministère, soutient la création des 4C en Tunisie et forme des responsables des 4C dans les cours de " Train-the-Trainer ". En décembre 2016, les responsables des 4C ont pu participer aux séminaires de formation du DAAD ayant les thèmes « Proposal Writing » et « Conflict Management »

Le DAAD a participé à la clôture de la tournée à ISET de Nabeul avec un stand et a informé les étudiants et les professeurs de l’ISET Sur le travail du DAAD en Tunisie.

 

@ Le grand intérêt au stand du DAAD à l’ISET de Nabeul

  

Rapport: Beate Schindler-Kovats 

Crédits Photos:  Beate Schindler-Kovats, Syrine Mahjoubi, Salha Ennajeh et Selma Dündar

Journée d’informations du DAAD à la Cité de Sciences Tunis avec peu de visiteurs cette fois-ci

Nous avons vécu une image inhabituelle lors de la première journée d'informations du DAAD Tunis en 2017 : seulement 70 visiteurs sont venus pour s’informer sur les études en Allemagne, les programmes de bourses et les possibilités de la recherche – En 2016, 200 visiteurs, en moyenne, venaient aux journées d'informations du DAAD.

 

@Consultation intensive à la journée d’informations du DAAD à la Cité des Sciences le 15 Mars 2017

Est-ce que la faute revient au choix d’une date avant les vacances - ou l'Allemagne n'est plus attirante comme destination d'études ?

Ceux, qui sont venus, ont bien profité d'une consultation intensive et ont eu l’avantage d'emporter des informations et des brochures exclusives. Au cours des conversations individuelles, des élèves, des parents et des étudiants ont pu poser individuellement leurs questions. Ainsi que des étudiants en master et des scientifiques ont pu s'informer sur les études doctorales en Allemagne.

 

Le DAAD Tunis organise régulièrement des journées d'informations et participe à des salons et journées de carrière. Le DAAD est partenaire de la campagne « Germany – Land of Ideas » et fait la promotion des études et de la recherche en Allemagne.

                   

Vous trouvez des informations sur les événements du DAAD et un calendrier d’événements sur notre site web www.daad.tn

Rapport et crédits photos: Beate Schindler-Kovats, la directrice du bureau du DAAD Tunis

Mars 2017

L’Atelier sur les relations scientifiques algéro-allemandes: Bilan et perspectives, Constantine le 5 et le 6 mars 2017

Le DAAD Tunis a participé à l'atelier "The Algerian-German Scientific Cooperation: State of the Art and Perspectives", qui a eu lieu le 5 et le 6 mars 2017 à l'Université de Constantine 3 / l'Algérie et a successivement proposé deux sessions d'information sur « Les études et la recherche en Allemagne ainsi que les possibilités de bourses ».

 

@ The Algerian-German Scientific Cooperation: State of the Art and Perspectives, le 5 et le 6. mars 2017, Université de Constantine 3/Algérie

A l'initiative de l’ancien boursier du DAAD, Prof. Dr. Ing. Redjem Hadef, l'Université de Constantine 3 a invité, le 5 et le 6 mars 2017, des partenaires allemands et algériens à un atelier « The Algerian-German Scientific Cooperation: State of the Art and Perspectives », qui a eu lieu à la nouvelle ville universitaire moderne. L'université Constantine 3 a était fondée en 2011 et dispose de 21.000 étudiants, y compris environ 300 étudiants internationaux, 6 facultés avec 17 départements et un institut.

 

@ Université de Constantine 3 en Algérie

Les partenaires de coopération allemands de l'Université de Saarland, l'Université de Tübingen, l'Université d'Ilmenau, l’Université Technique de Dortmund et l'Université de Stuttgart ainsi que des représentants de l’Ambassade d’Allemagne, du DLR, de la GIZ de l'Algérie, de la DFG, d'AvH et du DAAD ont accepté l'invitation au nom du président Prof. Bouras.

Non seulement des recteurs et des directeurs des universités algériennes à l'est du pays, entre autre Annaba, Constantine, Sétif, Batna, mais aussi des partenaires allemands ont pu se procurer un bon aperçu des coopérations algéro-allemandes. Comme la structure de la HRK allemande (union des recteurs universitaire, les universités à l'est de l'Algérie sont représentées dans une association universitaire et par le président Prof. Latreche (aussi le recteur de l'Université de Constantine 2).

Ensemble nous avons fait la rétrospective des projets et programmes et discuté, en présence du directeur général de la recherche et la technologie, Prof. Abdelhafid Aourag du Ministère de l’Enseignement Supérieur (DGRSDT), sur des perspectives de la coopération dans l’enseignement et la recherche.

 

Alors que le GIZ et le projet universitaire algéro-allemand PAUWES s'occupent en particulier des sujets d'environnement (l’énergie, les eaux, les déchets), il y a entre les universités allemandes et les universités algériennes une coopération bilatérale et multilatérale dans le domaine d’architecture (ENAU Alger - l'université de Stuttgart), de la chimie (l'Université de Saarlande et l'Université de Tübingen avec l’Université Bel Abbès) et depuis des décennies une coopération de l'Université d'Ilmenau avec l'Université de Sétif. Et comme souvent, les contacts personnels sont ceux qui rassemblent les partenaires : l’ancien boursier Prof. Bouafia (Université de Sétif) était doctorant auprès du partenaire actuel émérite, qui a remis ses contacts à son successeur. L’ancienne boursière de la fondation Alxander von Humboldt Sekkal de Sidi Bel Abbès coopère dans le cadre d'un projet de la fondation Humboldt dans le domaine de la chimie. Avant l'atelier à Constantine, les deux partenaires allemands ont proposé des séminaires blocs pour les étudiants et les doctorants à Sidi Bel Abbès.

Il y a des relations universitaires de partenariat algéro-allemandes qui datent de plusieurs années, bien que celles-ci soient encore aménageables au niveau de la quantité par rapport à la grandeur du pays, au potentiel et à l’intérêt pour l'Allemagne. Le côté algérien souhaite une internationalisation plus forte et fait l'ouverture dans la région MENA. La Chine et la Turquie sont déjà très actives en Algérie, non seulement vis-à-vis les relations économiques, mais encore dans le domaine de l’enseignement. Les programmes de l'UE – ERASMUS+ et ERASMUS Mundus – offrent des conditions idéales pour l'échange avec l'Europe.

 

@ Visite à l’Université des études islamiques Emir Abdelkader à Constantine

L'Université Théologique de Constantine, qui enseigne des études islamiques, des études religieuses, des langues et des sciences humaines au terrain de la grande mosquée, cherche le rapprochement avec l'Europe. D'après le vice-recteur professeur Djaballah, l'intérêt aux partenaires de coopération pour les études religieuses comparatives est disponible, et, selon lui, on veut aussi coopérer avec des partenaires allemands.

Les étudiants et les doctorants sont beaucoup intéressés par les programmes de mobilité et les possibilités d'études en Allemagne. L’événement d'informations du DAAD sur « Les études et la recherche en Allemagne ainsi que les possibilités de bourses » a dû fermer les portes pour des raisons de place ; beaucoup d'étudiants se sont pressés dans l'amphithéâtre dont les 250 places ont été occupées. Des étudiants ont attendu deux heures, avec patience, la répétition de l’événement d'informations.

 

A la fin du jour, il y avait beaucoup de louange pour l'initiative réussie, ainsi que l'espoir que les relations scientifiques algéro-allemandes ont reçu une nouvelle impulsion et de l’enthousiasme.

Rapport et crédits photos : Beate Schindler-Kovats

La journée d’informations du DAAD à Constantine / Algérie avec plus de 500 étudiants et chercheurs

Le DAAD Tunis a participé à l'atelier "The Algerian-German Scientific Cooperation: State of the Art and Perspectives", qui a eu lieu le 5 et le 6 mars 2017 à l'Université de Constantine 3 / l'Algérie et a successivement proposé deux sessions d'information sur « Les études et la recherche en Allemagne ainsi que les possibilités de bourses ».

 

@Les intéressés par les études en Allemagne à la journée d’information du DAAD « Les études et la recherche en Allemagne ainsi que les possibilités de bourses » à Constantine.

A l’initiative du DAAD et de l’ancien boursier de la fondation Alxander von Humboldt Prof. Dr. Ing. Redjem Hadef, l’Université de Constantine 3 a invité des partenaires allemands et des universités allemandes à un atelier « The Algerian-German Scientific Cooperation: State of the Art and Perspectives », qui a eu lieu le 5 et le 6 mars à la nouvelle ville universitaire moderne.

Le DAAD Tunis a proposé un atelier sur « Les études et la recherche en Allemagne ainsi que les possibilités de bourses ». La présentation pour les étudiants, les doctorants et les chercheurs a dû être faite deux fois de suite: beaucoup d'étudiants se sont pressés dans l'amphithéâtre dont les 250 places ont été occupées. Des étudiants ont attendu deux heures, avec patience, la répétition de l’événement d'informations.

« Nous ne nous attendions pas à la présence de beaucoup d’étudiants » ont dit les organisateurs de l'Université de Constantine 3. L'annonce publiée sur Facebook informant que le DAAD Tunis est à Constantine, s'est vite répandue. Plus de 500 étudiants sont venus des trois Universités de Constantine, d'Annaba, de Batna et de Sétif, et même d'Alger.

 

@ Grande affluence à la journée d’information du DAAD à Constantine

Des étudiants de l'architecture et des urbanistes ont formé un grand groupe. En Algérie un véritable boom règne, non seulement de grands projets comme la mosquée et l'aéroport à Alger, mais aussi la construction des routes, les logements et les Universités "des villes" sont remonté en peu de temps. Le DAAD propose pour l’architecture et l'urbanisme des bourses d'études (https://www.daad.de/imperia/md/content/informationszentren/ictunis/alg__rie-architecture2017.pdf) et des programmes spéciaux comme le programme IUSD (http://www.iusd.uni-stuttgart.de/)

Il y a un grand intérêt aussi par la langue allemande: aux universités de Constantine, on peut apprendre l'anglais, le français, le chinois, le turc, le russe, l'italien et l'espagnol, mais pas l'allemand. Le président de l'Université de Constantine 1 voudrait le changer et aménager un département d'allemand.

Les étudiants algériens intéressés par les études peuvent s’informer sur le site web du DAAD (www.daad.tn), par mail sur notre adresse mail (info@daad.tn) ou par la participation à un webinaire.

Vous trouvez plus d’informations sur les événements du DAAD et un calendrier d’événement sur notre site web: www.daad.tn

Rapport et crédits photos: Beate Schindler-Kovats

Février 2017

Les études en Allemagne sont devenues très populaires

Le DAAD Tunis informe et conseille les étudiants au salon d’éducation ESTUDIANT

Comme les années précédentes, le DAAD Tunis a participé à la troisième édition du salon d’éducation ESTUDIANT (agence de communication dans le domaine universitaire: http://www.estudiant.tn). Le DAAD était présent avec un stand et une conférence à « La journée de l'orientation pour les études à l’étranger» qui a eu lieu le 25/02/2017 à l'hôtel Africa, Tunis.

3.000 participants se sont inscrits sur Facebook pour le salon de d’éducation qui comportait environ 25 exposants, y compris des organisations internationales comme le DAAD et Campus France, ainsi que des ambassades et des universités. Selon l'organisateur, la moitié des invités (presque 55%) étaient des étudiants et environ 30% étaient des élèves et des parents; la plupart sont du Grand Tunis.

 

@Le DAAD Tunis à «La journée de l'orientation pour les études à l’étranger» le 25/02/2017 dans l'hôtel Africa, Tunis.

Le stand du DAAD, avec son nouveau design, une grande paroi mobile et un desk, a offert abondamment des brochures et des documents. Les élèves, les parents et les étudiants étaient conseillés par les employées compétentes du DAAD.

 

@ Les élèves, les parents et les étudiants étaient conseillés au stand du DAAD

Le DAAD était l'un des stands les plus attractifs et visités au salon avec presque 300 visiteurs au stand et 110 participants à la conférence sur « les études et la recherche en Allemagne »

@ La forte affluence au stand du DAAD à «La journée de l'orientation pour les études à l’étranger» à Tunis

„C’était génial de recevoir des informations objectives et une consultation compétente et gratuite auprès du DAAD », a exprimé un père dont le fils veut étudier en Allemagne après le baccalauréat, « à la multitude des agences, on ne sait pas, qui est ce qu’on croit et ce qu’on fait. »

En Tunisie, de nombreuses agences commerciales font de la publicité pour les études et les cours de langue en Allemagne. Le DAAD n'est pas une agence. Comme étant une organisation intermédiaire de la politique culturelle et éducative du Ministère allemand des Affaires étrangère, le DAAD propose un service gratuit pour les universités allemandes et étrangères et il est le partenaire officiel de la campagne « Study and research in Germany ».

@ La présentation du DAAD sur « les études et la recherche en Allemagne » au salon d’ESTUDIANT à Tunis

La conférence dont la présentation s’est déroulée sur « les études et la recherche en Allemagne » était très bien visitée. La salle était remplie jusqu'à la dernière place, beaucoup de questions ont été posées et divers thèmes ont été individuellement discutés.

Le bureau du DAAD organise régulièrement des événements d'informations sur « les études et la recherche en Allemagne et les possibilités de bourses » en Tunisie et en Algérie.

 

Vous trouvez plus d’informations sur les événements du DAAD et un calendrier d’événements sur notre site Web : www.daad.tn 

En outre, le bureau du DAAD propose chaque semaine des horaires de consultation pour les questions individuelles. Fixez un rendez-vous avec nous.

Rapport et crédits photos : Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD bureau Tunis

Décembre 2016

L’Ambassadeur allemand et le DAAD Tunis en première visite chez le nouveau ministre de l’Enseignement Supérieur tunisien Prof. Slim Khalbous 

 

De droite à gauche : Conseillère du ministre, Dr. Amira Guermazi, ministre Prof. Khalbous, S. E. Ambassadeur Reini-cke, Lena Al-Odeh, (Attachée de culture à l’ambassade d’Allemagne à Tunis), Beate Schindler-Kovats (DAAD Tunis), le directeur général pour la coopération internationale, Prof. Slim Choura

Jeudi le 09 décembre 2016, l'ambassadeur allemand, S. E. Dr. Andreas Reinicke et le DAAD Tunis ont rencontré le nouveau ministre de l’enseignement supérieur tunisien, Prof. Slim Khalbous. Jusqu'à sa nomination, le ministre, qui était le directeur de l'institut des Hautes études commerciales de Carthage (IHEC), voudrait apporter l’esprit d'entreprise et de la gestion aux universités tunisiennes.

Le thème principal de la conversation était le projet  de «l'université tuniso-allemande » dont toutes les déclarations actuelles ont été acceptées. Le Ministre Prof. Kalbous  prévoit toutefois quelques  modifications à ce projet.

Rapport: Beate Schindler-Kovats

Crédits Photos: Salha Ennajeh

Décembre 2016

La rencontre Algéro-tunisienne des anciens boursiers à Tunis

Des Echanges fructueux entre les universités maghrébines

Le DAAD tient à organiser régulièrement des événements destinés à ses anciens boursiers. Chaque année, le DAAD organise des rencontres des anciens boursiers universitaires en Allemagne. A l'étranger, les Alumni sont interconnectés entre autres dans des associations et des clubs. Deux rencontres régionales maghrébines des anciens boursiers ont eu lieu : la première en 2014 à Rabat et la deuxième en 2016 à Tunis.

Un mélange varié de boursiers venant de différents pays du Maghreb ainsi que de différentes villes, se sont rencontrés : 19 Alumni algériens d'Oran, Alger, Chlef, Setif, Constantine et Sidi Bel Abbès sont entrés en contact avec des partenaires universitaires libyens de Benghazi, Zawia, Misurata, Tripoli, Sirte, Sabrata et Sabha, ainsi qu’avec presque 50 Alumni tunisiens. Ils ont beaucoup discuté et se sont bien entendus. Ils ont tous également participé à un des ateliers suivants : « la rédaction de thèses », « la gestion des conflits » et « la gérance d’un groupe de travail ».

C’était un week-end intensif : Un réseau de projets, un Speed-Dating, une formation continue et des échanges d'informations. Plus important étaient les histoires des Alumni : le programme de bourse du gouvernement germano-tunisien compte presque 1. 200 anciens boursiers, aussi plusieurs en Algérie. Une grande partie des Alumni de l’Allemagne ont financé leurs études par leurs propres moyens. Sur le portail d'Allemagne un chiffre considérable de presque 6. 000 Alumni maghrébins diplômés des universités allemandes y sont enregistrés.

La discussion de panel sous le thème « la réintégration réussite » a été animée par des anciens boursiers de l’Allemagne qui ont fait part de leurs « success-stories » en apportant leurs savoirs et leurs expertises aux universités, à l’industrie et aux entreprises dans leurs pays. Ces histoires sont encourageantes et de bons modèles à suivre pour les autres. Du coaching pour des ré-migrants et boursiers qui ont quitté leurs pays appartient aux idées de projets que les partenaires veulent mettre en pratique.

Le speed-dating a, en particulier, gardé d’excellentes impressions chez les participants : il a rassemblé beaucoup de gens en peu de temps: en 60 minutes, 60 participants ont fait connaissance, nouer et échanger leurs contacts.

Les offres de formation continue en langue allemande et anglaise, proposées en coopération avec les formateurs de l’académie du DAAD au Caire, ont eu aussi un bon feed-back. Les participants avaient le choix entre les ateliers suivants : « la rédaction de thèses », « la gestion des conflits » et « la gérance d’un groupe de travail ».

Le bureau du DAAD Tunis dispose d'une base de données pour les anciens boursiers d'environ 400 contacts actifs en Tunisie. En été, des participants de l'Algérie ont envoyé leurs inscriptions par e-mail au DAAD Tunis.

Le DAAD souhaite bien garder le contact avec les boursiers qui ont étudié et fait de la recherche en Allemagne.

Êtes-vous un ancien boursier ou une ancienne boursière du DAAD et vous voulez participer aux prochains événements?

Inscrivez-vous et envoyez le formulaire  à : contact@daad.tn

Inscription pour les tunisiens

Inscription pour les algériens

Article: Beate Schindler-Kovats

Crédits photos: Beate Schindler-Kovats, Anis Bouattour

             

Décembre 2016

Network of maghrebian Universities

Training for Libyan Universities in Conflict Management

The DAAD Office Tunis, also in charge for Algeria and Libya, hosts a Get-Together for Algerian, Tunisian and Libyan partners on the first week-end of December

For the second time this year, the DAAD invites Libyan university representatives from 3rd to 4th December for networking  and advanced trainings to Tunisia. They have the opportunity  to meet partners from Algeria and Tunisia. 

The situation in Libya got worse  last week. There have been combats and violent confrontations on Thursday, injured and dead people on Friday. Nevertheless, nine of ten invited representatives of universities from Benghazi, Zawia, Misurata, Tripoli, Sirte, Sabratha and Sabha followed the invitation of the DAAD to the Network Meeting with advanced  trainings on the 3rd and 4th December in Tunis.

 

 @ Participants from Libya at the Network Meeting in Tunis

“We are glad to be here and  to participate in this event and we are excited to meet fellows from other Libyan universities”,  was given  as feedback “and it is a wonderful opportunity to get to know other regional partners.”

The speed-networking was especially successful regarding establishing contacts, following common subjects and projects. The participants who were involved actively praised the format of this meeting for the opportunity of networking and for the vivid exchange.

 

@  University partners and Alumni from Libya, Tunisia and Algeria are networking during the Speed-Dating 

The meeting of Libyan university representatives is the second activityDAAD Tunis organized in 2016. In April a “Kick-off” seminar with familiarization and the exchange of information took place in Sousse. At that event the wish for advanced trainings was expressed. Especially a training in conflict management was suggested. 

In compliance with this demand a training module „Managing Conflicts using Constructive Negotiation Techniques“ was offered. 

DAAD Tunis in cooperation with DAAD Cairo Academy invited the experienced trainer Dr. Claudia Gross to Tunis. Situations and conflicts were discussed interactively and practice oriented and courses of action were simulated and tried out. 

  

@ Training module “ Managing Conflicts using Constructive Negotiation Techniques”

The end of the seminar was followed with hope, that German classes will be offered at Libyan universities and that an Info-Point for information on study and research in Germany will be established.  

Libya is, like Tunisia, a partner country in the program of the German-Arab Transformation Partnership. With DAAD funding, university projects as well as short-term measures can be supported in bi- and multilateral cooperation with German partners.

Report: Beate Schindler-Kovats

Picture credit: Beate Schindler-Kovats, Anis Bouattour

Décembre 2016

La tendance s'oriente vers les coopérations multilatérales

La première rencontre de réseaux Algéro-tunisienne

Les partenaires tunisiens et algériens intéressés par la coopération avec l'Allemagne se sont rencontrés le 2 décembre 2016 sur l'invitation du DAAD à Tunis pour discuter des thèmes et des projets.

 

Presque 100 coopérations universitaires germano-tunisiennes – des partenariats dans l’enseignement et la recherche à court et à long terme – ont été lancées depuis 2011. Les Alumni ont apporté leurs contacts et partenaires de l'Allemagne et construit des projets et des programmes d'études aux seins des universités tunisiennes, des Technopôles et des institutions de recherche. Les partenariats bilatéraux sont fréquemment devenus des coopérations multilatérales. Les réseaux régionaux sont devenus faciles à nouer au Maghreb : on parle la même langue, on partage le même système de formation et universitaire et on confronte des défis semblables.

A la première rencontre de réseaux algéro-tunisienne, organisée et promue par le DAAD le 2 décembre 2016 à Tunis, 19 Alumni algériens se sont rencontrés avec les partenaires tunisiens. On s’est réuni rapidement et on a commencé à discuter.

 

La tendance s'oriente vers les coopérations multilatérales, quelque soit les projets de l’Union Européenne, le programme d’ERASMUS+, les programmes du DAAD ou encore les partenariats de recherche. Les universités allemandes en profitent. Lorsqu’elles coopèrent avec la Tunisie, elles peuvent en même temps tisser des réseaux de partenaires au Maghreb et en Afrique subsaharienne.

 

Le développement du programme de Master "African Studies" à l'université de Sousse en coopération avec l'université de Bayreuth est destiné pour les partenaires africains. Le programme de Master „REMENA“ – une coopération avec l'université de Cassel – a été lancé au Caire, et maintenant il est proposé aussi à Monastir et peut intégrer des étudiants de la Libye, du Maroc et de l'Algérie.

 

Plus de renseignements sur les projets promus par le DAAD :

Partenariat Germano-Arabe pour la Transition :

www.daad.de/transformationwww.changebyexchange.de

Dialogue avec le Monde Islamique: www.daad.de/hochschuldialog

Partenariat entre les universités et les entreprises: www.daad.de/praxispartnerschaften

PAGEL – Partenariats pour le domaine de la santé:  www.daad.de/pagel/

Rapport : Beate Schindler-Kovats

Crédits photos : Syrine Mahjoubi

Falling Walls Lab Tunisia, 2016

Souvenez vous? Le DAAD Tunis a organisé le Falling Walls Lab à Tunis; et c'était en Juillet 2016

Sur les documents suivant, vous trouvez une rétrospective et un feedback sur la finale du Falling Walls Lab qui a eu lieu le 9 novembre 2016 à Berlin:

Le rapport

Le feedback

Les photos

Novembre 2016

Journée d’information sur « les études et la recherche en Allemagne », la bourse du DAAD (Cours d’été 2017 en Allemagne) et la bourse du parlement allemand (IPS)

Lors de la journée d’information du 16 novembre 2016 à la Cité des Sciences, le DAAD a proposé, en coopération avec l’Ambassade d’Allemagne, trois présentations, des stands d’informations et une pause-café : les visiteurs étaient intéresséspar les études et la recherche en Allemagne, les  cours d'allemand en Allemagne et la bourse du parlement allemand.

@Journée d’information du DAAD à la Cité des Sciences, Tunis le 16Novembre 2016

Le DAAD Tunis a invité à sa dernière journée d’information en 2016 et comme toujours, l’événement a eu beaucoup de succès. Environ 300 visiteurs sont venus à la Cité des Sciences Tunis. 

„Etudier en Allemagne“ – reste un souhait de beaucoup d'étudiants tunisiens. Avec des programmes d'échange comme ERASMUS+  et de nombreux programmes de bourses, entre autres ceux du DAAD, l'Allemagne offre de très bonnes conditions et des programmes d'études ouverts à l’international et d’excellente réputation. Les études aux universités allemandes sont aussi attirantes pour les étudiants qui veulent étudier avec leurs propres moyens : on ne paie aucun frais universitaire pour les programmes d'études aux universités étatiques allemandes, les bureaux internationaux aux universités proposent le soutien, le conseil et l’aide, les dépenses quotidiennes sont modérées et les étudiants peuvent travailler à temps partiel et gagner leurs vies  – tout à fait légal durant 120 jours par an pour les étudiants étrangers.

Aux stands d'information, les visiteurs ont pu s’informer, poser des questions et prendre des notices ainsi que des brochures.

@les consultations du DAAD aux stands d‘information

Apprendre l'allemand est devenu une tendance en Tunisie. Beaucoup d'étudiants veulent apprendre vite et intensément l'allemand pour suivre leurs études de Master ou de Doctorat en Allemagne ou pour y travailler. Le nombre des cours d’été proposé par les universités allemandes s’élève actuellement à 380 cours, on apprend l'allemand en Allemagne, on fait des expériences interculturelles et on noue des contacts au sein des universités allemandes. Les cours d'été en Allemagne peuvent être réservés et payés par un propre financement ou moyennant une bourse. Le DAAD propose aux apprenants d'allemand avancés,de toutes les spécialités,des bourses pour les cours d'été 2017 à une université en Allemagne. Les candidatures peuvent être déposées jusqu'au 1er décembre. Pour plus d’informations.

@Le député du Bundestag AllemandMr Schulte-Drüggelte présente la bourse du Parlement Allemand IPS

Le programme spécial « la Bourse internationale du parlement allemand » a été présenté par le député du Bundestag Bernard Schulte-Drüggelte. Une délégation du parlement se trouve à Tunis pour choisir les boursiers du parlement pour 2017. Jusqu'au 31 janvier 2017, on peut encore postuler pour un "court programme" de 4 semaines qui débutera à partir du mois de septembre 2017. Pour plus d’informations.

Le DAAD Tunisie organise régulièrement et plusieurs fois dans l’année de telles journées d’information sur « L’Allemagne – Pays des idées ».  Les informations sur les événements du DAAD et un calendrier d’évènements peuvent sont disponibles sur notre site Web.

Rapport et photos: Mme Beate Schindler-Kovats, Directrice du DAAD Bureau Tunis

Novembre 2016

Une table ronde au sujet des énergies renouvelables au bureau du DAAD Tunis

Des partenaires universitaires et des partenaires du domaine économique de l'Allemagne et de la Tunisie discutent sur les coopérations dans le domaine des énergies renouvelables

Plus que 22 % de la productionmondiale de l’électricité est gagnée par des énergies renouvelables. L'Allemagne est précurseur dans le domaine des énergies renouvelables, par contre la Tunisie a encore énormément à rattraper. Bien que le soleil (Photovoltaïque) et le vent soient suffisamment disponibles en Tunisie, l'alimentation en énergie est gagnée surtout des sources d'énergie traditionnelles et fossiles. Jusqu'à présent, la recherche en Tunisie est aussi peu orientée vers les énergies renouvelables.

La délégation du député allemand Stein, composée dereprésentants du secteur économique et des universitaires,ont voyagé de Rostock à Tunis. Le professeur Ritschel, expert en énergie éolienne de l'université de Rostock, a rencontré au bureau du DAAD Tunis des collègues de l'institut de la technologie d'énergie CRTEN, des Co-Founder de l'énergie de Saphon ainsi que des partenaires de projets qui font partie de la coopération promue par le DAAD, REMENA, de l'université de Cassel pour la créationd’un programme d'études pour les énergies renouvelables à Monastir.

Au cours du discours de présentation, des idées sur des coopérations, des ateliers communs et un premier voyage ont été échangées.

© Une table ronde au sujet des énergies renouvelables au bureau du DAAD Tunis, Tunis le 15/11/ 2016

Rapport: Mme Beate Schindler-Kovats, la directrice du bureau du DAAD Tunis

Crédit photo: Fatima Ayari, le bureau du DAAD Tunis

Octobre 2016

4ème Académie maghrébine

«Les histoires maghrébines - des projets réussis» du 27 au 31 Octobre 2016 à Tunis

« J’ai voulu connaitre des amis – j’ai trouvé une famille »

@ l’Académie maghrébine 2016 à Tunis

Pour la 4ème fois, des étudiantsd'allemand du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie se sont réunis en octobre à l'académie maghrébine à Tunis. Et encore cette année, l'académie écrit „des histoires maghrébines“ autour des idées de projets et des méthodes interactivesen vue d’améliorer les compétences dans la réalisation des projets.

Aussi en 2016, l'échange, l'expérience interculturelle et l'esprit d'équipe étaient mis en valeur à l'académie maghrébine, organisée par le bureau du DAAD Tunis. 28 jeunes étudiants d'allemand avaient l'occasion de faire connaissance entre eux, d’apprendre l'un avec l'autre, de discuter et de bien s'amuser. Un programme variédurant 3 jours : de la chasse au trésor, desméthodes de projets interactives du groupe liqa ou encore le Project Slam. Et bien évidemment l'apprentissage d'allemand. « Nous avons tous gagné », d'après un étudiant algérien ;« gagnéde l'expérience, la possibilité de travailler en équipes et de nouveaux amis ».

   

Le groupe de cette année s’est trouvé très vite ensemble : déjà après quelques heures, un bon esprit et uneatmosphère d'équipe dynamique se sont développés. A la « chasse au trésor à la Médina », les étudiants actifs et engagés ontdécouvert la culture, la ville et des personnes. Le programme a duré deux heures de plus parce qu'il y avait tant de choses à découvrir, des Selfiesà faire dans chaque coin de la Médina et encore le bus quiest resté bloqué le soir du vendredi dans la circulation.

   

Plusieurs participants étaient pour la première fois en Tunisie, d’autres sont déjà venus pour la deuxième fois à l'académie maghrébine. Le groupe s’est très rapidement mélangé et bientôt on ne savait plus, qui vient de l'Algérie, du Maroc ou encorede la Tunisie. Et ce n'était pas tellement important :« Nous sommes une famille maghrébine, j'ai trouvé des sœurs et des frères », d'après un participant marocain, « ensemble, nous pouvons nous amuser et résoudre des problèmes. »

   

  

Le point culminant était le Project Slam, qui présentait une nouvelle expérience pour beaucoup de participants: en trois minutes, un propre sujet ou une idée de projets devait être présenté en allemanddevant le public.

    

Un jury composé decoordinateurs de projets quia évalué les 28 « Slamer » et a accordé un prix auxtrois meilleurs:

  1. Amar Snanide l’Algérie pour son magazine d’étudiant « Begabung »
  2. ZinebZakiZaki du Marocpour le projet de lecture pour les étudiants d’Allemand
  3. SaidAyoujil du Maroc pour l’apprentissage d’allemandà travers l’enseignement à distance

 Msa13  

@le gagnantSaidAyoujil  (3èmePlace)             @la gagnante ZinebZakiZaki (2ème Place)

 

@Le gagnant qui a remporté le grand prix Amar Snani      

Une ambiance festive influençait lasoirée maghrébine dans le style traditionnel et surles rythmes de la musique de la « Troupe Chichkhane » qui a apporté beaucoup d'enthousiasme. La soirée qui a duré jusqu’à une heure tardive de la nuit, était pleine de danse, de chant et de rire.

                

   

Ce n’est vraiment pas un miracle que le feed-back des boursiers a été bien positif : « Nous avons reçu beaucoup de contribution et nous avons eu des discussions précieuses à propos des thèmes actuels, plus de compréhension partagée, une superbeatmosphère et une expérience inoubliable », d'après les commentaires sur les Mails et Facebook.

Le DAAD Tunis organise l'académie maghrébine pour la quatrième fois dans le cadre du programme du « Partenariat Germano-Arabe pour la Transition »et promeut les participants avec des bourses. Parmi 80 candidatures, seulement28 participants ont été choisis : 13 de l'Algérie, 8 du Maroc, 5 de la Tunisie et 2 invités de l'Allemagne.

 

Rédigé par: Mme Beate Schindler-Kovats (directrice duBureau du DAAD Tunis)
Photos: Anis Bouattour

Droit d'images chez le DAAD Tunis

 

Septembre 2016

Sm 1           

Le « MODELE FRAUNHOFER » – lorsque l'industrie et les universités coopèrent

C’est un modèle allemand qui a eu du succès : plus de 60 instituts de la société Fraunhofer en Allemagne ont réussi à battre un pont entre la science excellente et l’industrie. Dans plus de 60 ans depuis la fondation en 1949, les instituts Fraunhofer ont exploré des idées innovatrices et des inventions, comme le lecteur MP3, ainsi, ils ont apporté des produits de la vie quotidienne. Fraunhofer travaille dans des champs de recherche appliquée orientée vers le futur, selon les besoins des gens, tel que la santé, la sécurité, la communication, la mobilité, l’énergie et l’environnement.

Fraunhofer est la plus grande organisation de recherche dans la recherche appliquée en Europe. Les instituts Fraunhofer coopèrent au niveau international. Avec l’office représentatif  de Fraunhofer et les Fraunhofer Senior Advisors, il y a dans le monde entier un pont aux marchés locaux.

   

@Dr. Mona El Tobgui, Senior Advisor Fraunhofer à la conférence à Tunis

Sur l'invitation du DAAD Tunis, Dr. Mona El Tobgui, la Senior Advisor pour l'Afrique du Nord, a présenté dans sa conférence impressionnante le 28 septembre 2016, les forces et les défis du « modèle Fraunhofer ». Grâce à sa propre expérience, la chercheuse de l’institut national de la recherche du Caire connaît le fossé qui existe parfois entre les universités et l'économie dans les pays d'Afrique du Nord.

Les structures lourdes et traditionnelles des universités, la recherche théorique et non adaptée aux besoins de l’industrie, la pensée et la mentalité dans les institutions académiques ainsi que le manque de l’esprit entrepreneurial et innovant présentent des obstacles.

Les inventions et les résultats de la recherche des instituts Fraunhofer créent des emplois, par la suite de l’invention du lecteur MP3, plus de 9. 000 postes de travail ont été créés. De plus, les instituts forment: les étudiants en Master et en doctorat font de la recherche pour des projets innovateurs des sociétés.

Le nombre du publique n’était malheureusement pas comme on s’attendait et il n’y avait que peu de gens de l’industrie, mais malgré ça, le publique en Tunisie a eu non seulement un très bon aperçu général mais également relatif à l’histoire, la mission et la méthode de travail de l’institut Fraunhofer. A la fin, l'espoir que les marchés régionaux de l'Afrique du Nord seront attirants pour des futures coopérations de Fraunhofer était présent. Les universités peuvent de leur côté améliorer le cadre et les champs de travail des projets de coopération en vue de s’ouvrir d’avantage pour le partenariat international innovateur.

  

L’évènement est une coopération entre le DAAD de l'académie Caire et le bureau du DAAD Tunis.

                 

Rapport et crédit photos: Beate Schindler-Kovats

Septembre 2016

Les députées du Bundestag Dr. Daniela de Ridder et Gabriele Groneberg en visite au DAAD Tunisie

Les deux députées du Bundestag et membres du groupe parlementaire des relations avec les Etats du Maghreb, Mme Dr. Daniela de Ridder (SPD) et Gabriele Groneberg (SPD), ont discuté avec des partenaires de projets universitaires germano-tunisiens et avec l'équipe du DAAD Tunisie.

 

Cette visite n’est pas la première pour les deux députées du Bundestag en Tunisie et au Maghreb: Dr. de Ridder a été présente avec des partenaires du Maghreb à la rencontre régionale des Alumni du DAAD, qui a eu lieu en 2014 au Rabat. Gabriele Groneberg connaît la région d’Afrique du Nord et du Proche-Orient, étant donné qu’elle est correspondancière en langues étrangères.

A l'occasion de leur visite politique à Tunis du 19 au 21 Août 2016, elles ont aussi visité le bureau du DAAD Tunis et ont eu une impression sur le travail et les coopérations dans le cadre du programme de partenariat germano-arabe pour la transition. Les invités étaient d'accord que les programmes universitaires bilatéraux et multilatéraux doivent être continuellement et efficacement promus: au cours des dernières années, une coopération impressionnante et confiante a été construite avec presque 100 coopérations germano-tunisiennes. Elle doit être soignée et renforcée.

 

La transition dans les pays de l’Afrique du Nord a encore besoin de la patience et du soutien à long terme. Cela est souvent oublié dans le temps des crises mondiales. Pour cette raison, les programmes de financement, à l’instar du programme de partenariat germano-arabe pour la transition, devaient aussi jouer un rôle dans la prochaine législature après les élections en 2017 ; c’est pour cela, elles ont manifesté leur intérêt de s’y investir.

Les députées se soucient du manque d’intérêt de leurs collègues au parlement pour la région du Maghreb. En outre, les événements de la veille du Saint-Sylvestre à Cologne caractérisent pour le public allemand l'image de l'Afrique du Nord et du Maghreb.

Les invités étaient aussi d'accord sur la nécessité de plus de visibilité des „success-stories“ de la coopération germano-tunisienne en Allemagne ; les universités allemandes et les décideurs politiques ne savent pas grandes choses sur les succès du partenariat pour la transition. Ils ont ainsi suggéré une carte géographique des projets y comportant les coopérations allemandes en Tunisie ainsi que des exemples de Best-practice et de réintégrations réussies d'Alumni tunisiens dans des positions-clés en Tunisie, qui devraient être davantage "commercialisés".

 

@ Les députées du Bundestag Dr. Daniela de Ridder (3ème à droite) et Gabrielle Groneberg (5ème  à droite) en échange avec des partenaires de projets, Khaled Jerbi (1er à droite). , Ahmed Debez (4ème à droite) et Ramzi Ben Amara (3ème à gauche) au DAAD Tunisie

***

Rapport : Beate Schindler-Kovats, DAAD Tunis

Crédit photos : DAAD Tunis

Farbbalken Klein

Juillet 2016

Une grande affluence au stand du DAAD à ESTUDIANT - Les nuits de l'orientation à Tunis et à Sousse

Pendant trois jours, les visiteurs des « nuits de l'orientation » au stand du DAAD avaient la possibilité de s'informer sur les études et la recherche en Allemagne et d’avoir des consultations individuelles. Organisée par l'agence de communication ESTUDIANT, les « nuits de l’orientation » ont eu lieu le soir du 12 et du 13 juillet à l’hôtel Africa à Tunis, ainsi qu’au soir du jour suivant à l’hôtel El Ksar à Sousse. Cinquante exposants se sont présentés et ont fait part de leurs offres. Le DAAD Tunis a participé à tous les trois soirs et a été particulièrement demandé.

  

De nombreux visiteurs ont profité de l’opportunité pour poser des questions et avoir des consultations individuelles avec notre équipe de conseillers. En plus des demandes de possibilités de bourses et celles du financement du DAAD, les questions se tournaient particulièrement sur des informations générales concernant le quotidien des études et le paysage des universités, ainsi que la recherche en Allemagne. D’autres questions se focalisaient sur  l'apprentissage de l’allemand en Tunisie et en Allemagne.
Le groupe de visiteurs au stand du DAAD était très varié : des élèves et leurs parents, des étudiant de différentes spécialités et aussi des diplômés et des doctorants. Certains Alumni du DAAD ont aussi profité de l’opportunité pour s'informer sur les programmes actuels et les nouveaux projets de partenariat du DAAD. 

 

Rapport : Verena Michaeli, DAAD Tunis

Crédit photos : Fatima Ayari, Verena Michaeli, DAAD Tunis

Juin 2016

Plus de 300 visiteurs sont venus à la Journée d’information du DAAD 
                     - Malgré les vacances et le Ramadan - 

Le 28 juin 2016, le DAAD Tunis a informé sur les études et les bourses en Allemagne à la Cité des Sciences et ceci pour la dernière fois avant la fermeture du bureau (congé d'été) et les dates limites des candidatures (septembre 2016).

@Journée d’information du DAAD à la Cité des Sciences, Tunis le28 Juin 2016

Les examens du baccalauréat sont finis: comme prévu beaucoup d’élèves sont venus avec leurs parents pour se renseigner et s’informer sur les possibilités d'études, l'accès aux universités, le «Studienkolleg» (Année préparatoire de langue), et la vie, ainsi que les frais en Allemagne.

„Etudier en Allemagne“ : L'Allemagne est une destination attirante pour beaucoup de bacheliers et d’étudiants tunisiens. Ce n’est pas étonnant, car l'Allemagne offre des programmes d’études aux universités renommées qui sont qualitativement très bons. Elle dispose également d'un modèle universitaire basé sur la pratique extraordinaire avec des universités spécialisées, des universités techniques et des campus. Récemment, une étude de British Council a certifié les notes excellentes à l'Allemagne pour son internationalisation et ses programmes d’échange international.

@Conseil du DAAD au stand

Des files d'attente se sont formé devant l'enregistrement. Plus de 300 visiteurs ont pu s’informer par l’intermédiaire de deux présentations, des films et des consultations au stand du DAAD. Ils ont pu aussi poser des questions et pris des brochures et des indications de contact utiles.

@L‘attente à la journée d’information du DAAD 

Le DAAD Tunisie organise régulièrement des journées d'information «  l'Allemagne – le pays des idées ». Vous trouvez les informations sur les évènements du DAAD et un calendrier d’évènement sur notre page Web.

Le portail www.study-in.de met à votre disposition les informations nécessaires pour les études.

Le DAAD Tunis fournit une brochure sur les études du premier cycle destinée aux lycéens et aux parents.

Vous pouvez aussi trouver d’autres informations sur le site Web: www.daad.tn

Etudier en Allemagne est le bon choix

Rapport et photos: Mme Beate Schindler-Kovats, directrice du Bureau du DAAD Tunis

Young innovators compete in the first Falling Walls Lab Tunisia

13 young Tunisian innovators participated in the first edition of Falling Walls Lab Tunisia. The winner of the competition will travel to Berlin and compete in the international Falling Walls Lab finale.

@ Bilel Moslah, winner of the first Falling Walls Lab Tunisia

On June 24, DAAD Tunis organized the first Falling Walls Lab Tunisia, inviting young scientists and founders of start-ups to showcase their most innovative research and business projects. Every participant had 3 minutes on stage to convince the audience and the jury of their ideas. The jury – consisting of representatives from science, business and international organizations – had the task to choose the winner of the competition who will travel to Berlin and participate in the Falling Walls Lab finale. 40 people answered the call for applications and 13 were selected to present their projects on the evening of the 24th in the Tunisia Palace in Tunis. 

 

@ Group picture of participants and jury

The presenters covered issues from a wide variety of research fields in engineering, IT, Agronomy, Business, Education, Medicine and Pharmacy. Under the motto “Breaking the Wall of…” they demonstrated how their ideas could solve a problem in their respective fields. The jury judged their performance according to the criteria “Breakthrough Factor”, “Relevance” and “Presentation”. After a long jury evaluation session, Bilel Moslah of the Faculty of Pharmacy in Monastir was proclaimed the winner of Falling Walls Lab Tunisia. With the title “Breaking the wall of Forensic Epidemiology” the PhD student suggested a method of mapping drug consumption in the Greater Tunis area by analyzing waste water. His aim is to better understand patterns of abuse and thus help to fight crime. The jury congratulated the participants for their commitment but also urged them to maximize their potential by improving their presentation skills.

@ participants at the Falling Walls Lab Tunisia (left: 2nd place, second to left: 3rd place)

The Falling Walls Lab Tunisia is part of a series of Falling Walls events taking place all over the world. Initiated by the Falling Walls Foundation, a Non-Profit-Organization dedicated towards the internationalization of scientific exchange, the Labs are being held globally every year since 2011. In 2016 a total of 51 Falling Walls Labs will take place in 44 different countries. The winners of these Labs will meet in Berlin on November, 8th to compete with their international colleagues and attend the prestigious Falling Walls Conference 2016.

More information about the Falling Walls Foundation

Report: Verena Michaeli

Photos: Anis Bouattour

56 étudiants de l'Université Libre de Tunis (ULT) découvrent l'Allemagne

Etudiants de l’ULT en sciences de la nature et de l'ingénieur en voyage d'études à l’Aix-la-Chapelle, Cologne et Francfort.

56 étudiants de l'Université Libre de Tunis partent en juillet et août en voyage d'études en Allemagne : ils apprennent intensément l'allemand dans des cours d'été à l’Aix-la-Chapelle, Cologne et e Francfort-sur-le-Main, visitent des entreprises et font la connaissance du pays et des gens.

 

@Les étudiants de l’ULT se préparent pour leur voyage d‘études

L'initiateur et l’organisateur de ce voyage extraordinaire est  Dr. Yassin Mokkadem, qui a financé avec ses propres moyens sa formation en ingénierie chimique à l'université de Cologne. Il veut transmettre ses bonnes expériences de la vie et des étudies en Allemagne à ses étudiants. Depuis son retour, il enseigne à l’ULT et s'engage fermement pour l'allemand et pour la coopération avec l'Allemagne.

Les cours d'été en Allemagne sont une offre idéale pour les débutants : on apprend intensément l'allemand dans des groupes internationaux et découvre la vie, l’atmosphère universitaire et le quotidien des Allemands.

Les étudiants de l'ULT – tout en finançant eux-mêmes le voyage d'études en accompagnement de leur professeurs – sont très motivés, le DAAD Tunis pouvait s'en assurer lors d’une rencontre à l’ULT. On a eu des questions sur la vie en Allemagne, les possibilités d'études et les procédures d'inscription aux universités en Allemagne. Plusieurs s'intéressent à des études étendues ou à des stages (PFE) en Allemagne.

 

 

Les cours d'été en Allemagne sont inter-culturellement attirants et présentent une bonne opportunité pour apprendre l'allemand d’une manière rapide et efficace.

Liste des cours

Edition: Mme Beate Schindler-Kovats, directrice du bureau DAAD Tunis 

DAAD: le stand le plus fréquenté au Salon virtuel "Trained in Germany"

Le Salon de l’emploi virtuel « Trained in Germany », dans sa première édition en Tunisie, a eu lieu le 2 juin 2016 de 9h à 15h. Près de 400 visiteurs ont saisi l’occasion pour discuter via chat avec des représentants des entreprises allemandes de divers domaines comme l’automobile, l’IT, des finances ou encore des services. La salle de conférence virtuelle a, en outre, permis d’assister à des conférences et des formations. Avec plus de 170 visiteurs, le stand du DAAD a été le plus fréquenté durant ce salon ! Des étudiants, des diplômés et de jeunes professionnels ont montré un grand intérêt pour les études et la recherche en Allemagne ainsi que l’apprentissage de la langue allemande. Le format innovateur de ce salon a, de plus,  été très apprécié par les visiteurs : ils ont pu obtenir des informations pratiques et rencontrer des recruteurs sans pour autant devoir se déplacer !

Mai 2016

« Salon des possibilités » - Le DAAD et des organisations allemandes se sont présentés et ont parlé de leur travail en Tunisie 

 

A l'occasion de la troisième consultation gouvernementale tuniso-allemande du  26/05/2016, auxquelles, cinq secrétaires d'Etat avec une délégation de 13 personnes de différents ministères partenaires sont venus à Tunis, les institutions allemandes se sont présentées et ont présenté leur travail ici en Tunisie dans le « Salon des possibilités » organisé par l’AHK Tunisie.

@Le Secrétaire d'Etat du ministre fédéral de l'Économie et l’énergie, Uwe Beckmeyer, au stand du DAAD

@ Le Ministre du commerce tunisien Mohsen Hassan au stand DAAD Tunis

Le secrétaire d'Etat parlementaire du ministre fédéral de l'Économie et l’énergie, Uwe Beckmeyer, et le ministre du commerce tunisien Mohsen Hassan se sont persuadé de la diversité du financement allemand et de la bonne collaboration.

L'Allemagne est le troisième grand partenaire commercial de la Tunisie. En 2015, le volume commercial bilatéral s’est levé à plus de trois milliards d'euros. Environ 250 entreprises allemandes actives dans le pays offrent des emplois à la faveur de plus de 55.000 mains-d’œuvre tunisiennes.

Rapport: Mme Beate Schindler-Kovats, Directrice du Bureau DAAD Tunis

Crédit photos: Fatima Ayari, DAAD Bureau Tunis 

Le compte à rebours pour l'inscription à une université allemande est lancé - Candidater pour étudier en Allemagne pour l'année universitaire 2016-17 

Le DAAD Tunis a pris la tâche d’informer et conseiller les étudiants, élèves, doctorants, enseignants et parents  à propos les demandes relatives à l’inscription et admission aux études en Allemagne et les possibilités de bourses. Evénement qui a eu lieu à la Cité des Sciences de Tunis vendredi le 06 mai 2016. 
 

 @Journée d’information du DAAD à la Cité des Sciences de Tunis, le 6 mai 2016 

 @Journée d’information du DAAD à la Cité des Sciences de Tunis, le 6 mai 2016

« Etudier en Allemagne » - pour de nombreux bacheliers et étudiants Tunisiens, l’Allemagne est considérée comme une cible attrayante. La décision d'étudier en Allemagne ou d’effectuer une recherche sera bien pensée et très bien préparée - et cela prend éventuellement du temps. C’est pour cela, le DAAD Tunis a organisé sa 2ème  journée d'information pour l’année 2016 sur les « Études et recherche en Allemagne» et même sur les possibilités de financement en Mai, période bien étudiée, afin de donner aux personnes intéressées des indications sur l'application aux universités allemandes, des conseils pratiques sur le choix de cours et l’apprentissage de l'allemand.

  

@Conseil et information sur le stand du DAAD 

Environ 200 visiteurs sont venus à la Cité des Sciences, ont posé des questions lors de notre présentation et se sont informés auprès du stand du DAAD sur les différents programmes de bourses.

  

@Sur le stand du DAAD

Et spécialement pour les doctorants, le DAAD a présenté lors de son séminaire le thème «Faire un doctorat en Allemagne». Le DAAD propose annuellement des bourses de recherche pour les doctorants et les post-doctorants – le dernier délai de dépôt est le 31/08/2016. Il est très important de mentionner qu’il faut préparer –le plus tôt possible- un dossier de candidature comportant tous les documents demandés accompagné de l'invitation d'une université allemande, et un exposé...

Seulement une candidature intégrale, complète et à temps aura la chance d'être considérée dans les procédures de sélection. 

  

@ DAAD séminaire «Faire un doctorat en Allemagne »

Au sein des universités allemandes, étudient plus de 320.000 étudiants étrangers venus du monde entier. Avec plus de 1700 programmes d'études internationaux, 26.000 doctorants étrangers et 38.000 professeurs invités, l’Allemagne est considérée comme environnement académique très attractif et populaire sur le marché de l'éducation internationale après les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

       

Le DAAD Tunisie organise régulièrement et plusieurs fois dans l’année de telles journées d’information sur « L’Allemagne – Pays des idées ».  Les informations sur les événements du DAAD et un calendrier d’évènements peuvent être consultés sur notre site Web: www.daad.tn

Le bureau du DAAD Tunis offre des séances de consultations individuelles. Les informations, conseils et brochures sont gratuites.

Les horaires de consultations à notre bureau et le système de prise de rendez-vous 

Rédaction: Mme. Beate Schindler-Kovats, Directrice du DAAD Bureau Tunis

Farbbalken Klein

Apprendre l'allemand en Allemagne - un souhait se réalise 

Le DAAD Tunis remis les certificats de bourses pour la participation aux cours de langue intensifs pour été 2016 à 19 étudiants Tunisiens, qui ont candidaté et ont été acceptés pour la bourse offerte du DAAD.

@Remise des certificats d'acceptation aux boursiers pour été 2016

 

19 boursiers Tunisiens pourront visiter une université allemande cette année pour apprendre l'allemand intensivement dans un cadre international.

Pour les étudiants germanistes, les étudiants de la médecine, de l'ingénierie et des sciences naturelles originaires de Tunis, Sousse, Gabès, Mahdia et Monastir, ceci est la première fois qu'ils aillent en Allemagne. « Un souhait se réalise » a déclaré une étudiante germaniste «Je vais enfin connaître de près le pays, dont j’étudie sa langue! »

Parmi environ 340 offres de cours, nos boursiers ont choisi la ville, le cursus et le niveau souhaités. Il y a un immense assortiment de cours étalé sur toute l'Allemagne - de Berlin, Ilmenau, Cologne et Bonn allant jusqu’à Stuttgart et Fribourg dans le sud.

Le DAAD Tunis a invité les boursiers à un séminaire d'information au sein de son bureau le mercredi 4 mai 2016.

FÉLICITATIONS à tous les boursiers et bonne chance.

Les universités allemandes ou celles reconnues par l'État et les universités affiliées offrent chaque été des cours de langue et de civilisation ainsi que des cours de langues adaptés à la spécialité pour maîtriser l’allemand. Vous pouvez trouver sur le site du DAAD les différentes parties qui offrent ces cours, ainsi que les programmes de cours HSK-Kursliste.

Le DAAD met à votre disposition des bourses annuelles pour suivre des cours d'été au sein d’une université allemande. Les critères pour obtenir une bourse sont de très bonnes notes dans les études, une lettre de motivation expliquant les raisons de vouloir obtenir cette bourse, et une présentation convaincante de soi lors de l’interview devant le comité de présélection.

Vous pouvez encore réserver vos cours pour été 2016  (avec vos propres moyens).

Pour plus d'informations: www.daad.de/sommerkurse

Et vous pouvez dès maintenant candidater à une bourse de cours  d'été pour 2017

Dernier délai de dépôt est le 30.11.2016

Pour plus de renseignements et informations sur les documents de candidature à un séjour linguistique d'été

Rédaction: Mme. Beate Schindler-Kovats, Directrice du DAAD Bureau Tunis 

Avril 2016

Un grand succès des coopérations de projets tuniso-allemands en matière de l’enseignement et la recherche 

15 coordinateurs/coordinatrices de projets des programmes de partenariat avec l’Allemagne se sont réuni(e)s le 16 Avril à la 3ème rencontre du réseau de projets à Sousse

 

Cette année aussi, le DAAD Tunis a invité à une rencontre de réseau des partenaires tunisiens des coopérations de projets tuniso-allemands en matière d’enseignement et de recherche. Le nombre de partenariats de projets avec les universités allemandes ne cesse d’augmenter : 19 projets au total sont promus par le DAAD, 17 d’entre eux ont présenté leurs progrès et résultats sur des posters le 16/04/2016 à Sousse.

  

Les partenaires de projets sont des multiplicateurs importants et des experts pour la coopération universitaire tuniso-allemande. Ils sont souvent des Alumni, qui apportent leurs contacts de l'Allemagne et apportent une nouvelle impulsion dans le système d’enseignement tunisien. La persistance et le partenariat à long terme étaient des sujets importants, à propos desquels les partenaires ont discuté, mais aussi ils ont échangé des renseignements et de l'aide aux processus administratifs.

  

La variété, l’innovation et la pertinence de pratique des activités de projets étaient impressionnantes: ainsi le projet BIOlive (coopération de l'institut de l’Olivier, Sfax avec l’université Geisenheim) consiste à explorer des bactéries et des champignons comme pathogènes et l’endosymbiose des organismes nuisibles aux olives, ce projet est mis sous examens du CBBC en partenariat avec l'université de Hanovre et met sous le test les plantes utiles, qui peuvent être exposées à des conditions particulières de l'environnement (Proteomics and Halophyte Stress Tolerance). Les deux projets ont un effet immédiat sur l'agriculture en Tunisie. La largeur professionnelle des projets – allant des sciences agricoles, de l'ingénierie et l’IT jusqu'aux sciences humaines et médecine - est bien répartie. Les grands partenariats coopèrent déjà depuis plusieurs années et dans différents rails de promotion, comme par exemple l’Université Technique de Chemnitz qui est active à la construction des programmes éducatifs et à l’échange avec l'université de Sfax (ENIS) depuis 2010.

 

Les partenaires libyens, qui sont invités à la rencontre du réseau et qui montraient beaucoup d’intérêt pour la participation, ont pu s’assurer de la "meilleure pratique" de la coopération universitaire tuniso-allemande. La Libye, ainsi que la Tunisie, participent au programme spécial du DAAD „partenariat germano-arabe pour la transition“. Des coopérations multilatérales sont désirées et ont une grande valeur pour tous les partenaires, en particulier, parce qu’actuellement le DAAD et les universités allemandes ne peuvent pas agir directement en Libye.

  

Le DAAD promeut la coopération universitaire et les groupes de recherche dans la région dans le programme „partenariat germano-arabe pour la transition“ et le programme „Dialogue universitaire avec le monde islamique“. A part la Tunisie, des projets avec la Jordanie, la Libye, le Maroc et l'Egypte sont subventionnés dans le cadre des partenariats de transition. Le bilan de la Tunisie se manifeste par : 8 coopérations universitaires visant à la construction des structures d'enseignement innovatrices et orientées vers la pratique, 8 partenariats „Al Tawasul“ pour la consolidation des structures de recherche et plus de 80 mesures à court terme depuis 2011 - des ateliers, conférences et des écoles d’été.

 

Poster et activités de projets

Plus d'informations sur la promotion des projects du DAAD (en allemand)

Dialogue universitaire avec le monde islamique

www.changebyexchange.de

 
 

Récit: Beate Schindler-Kovats, Directrice du DAAD Bureau Tunis
Crédit photos: Anis Bouattour

Avril 2016  

Libya's Universities reach out to the international community 

Significant concurrency – DAAD Tunis invites Libyan universities to an information and networking seminar in Sousse / Tunisia. 

While the Federal Minister for Foreign Affairs, Frank-Walter Steinmeier, surprisingly visited the Libyan capital Tripoli shortly on April 16th 2016, the DAAD Tunis organized a seminar for Libyan universities in Sousse, Tunisia. Representatives of universities of Tripoli, Benghazi, Misurata, Sabrata, Sabha and Zawia as well as heads of international offices had been invited to an information and networking seminar.

Since there is no possibility to have such a meeting in Libya at the moment, eight university representatives met in the neighbouring country to discuss jointly with the DAAD about cooperation, exchange and funding opportunities. Some of the participants had to take upon themselves long and dangerous trips to present their university and express their wishes and needs. The positive feedback showed that not only the contact to the DAAD, but also the exchange between Libyan partners on “neutral ground” was appreciated. At the end of the seminar concrete suggestions for follow-up measures were proposed.

Universities play an important role in the reconstruction of the country 

North-Africa’s Libya is divided and fragmented, the country has been in civil war for years, rivalling militia and forces of the so called IS are demonstrating their power. Terror, attacks and abductions are commonplace – but nevertheless everyday life is continuing, schools and universities are carrying on with their routine. Libyan university representatives are appealing to the DAAD and international organizations: “Don’t forget us. We need contact to the international community for the education of our youth to rebuild the country.”

  

Everyone agrees that universities play an important role in the reconstruction of the country. Leaving political obstacles and differences of opinion aside, the university representatives from East to West are united in their desire to invest in the training of the country’s young generation and their wish for international support in fulfilling this task. The Libyan partner’s active participation and openness is an encouraging sign for future cooperation. 

German-Arabic Transformation Partnership with Libya

The DAAD seminar comes at the right time: Libya – like Tunisia – is a partner country in the program German-Arabic Transformation Partnership. Exchange and university projects as well as short-term measures in bi- and multilateral cooperation with German partners are being supported with DAAD funds. 

It is therefore not a coincidence that the annual network meeting for Tunisian project coordinators of German-Arabic Transformation Partnerships was held at the same weekend in Sousse. Poster presentations about universities and research Partnerships (Line 1 and 4) opened up lively discussions between Tunisian and Libyan partners. In the future, existing networks of German-Tunisian cooperation could also include Libyan partners and students. Both sides were surprised to find considerable similarities concerning problems and regional challenges in the higher education field and agreed on closer cooperation.

  

The seminar was a win-win-win experience: the DAAD received insight and understanding about the situation of Libyan universities as well as personal contacts and partners in a difficult country. The Libyan partners return back to their universities as multiplicators equipped with information about “Study and Research in Germany” and best-practice examples from Transformation programs. And the Tunisian partners are able to bring new ideas into their regional networks. “I would like to express my sincere thanks for your invitation to the DAAD meeting in Sousse which opened our eyes to new class of cooperation that we did not know anything about before”, said the director of the International Cooperation Office (ICO) of Tripoli University – and a Tunisian project coordinator asked for a counselling session with his German counterpart to talk about the integration of Libyan partners.

Redaction: Beate Schindler-Kovats, Head of DAAD Tunis Office
Photos: Beate Schindler-Kovats, Anis Bouattour

Farbbalken Klein

Février 2016

 

Encore un record de visiteurs à la journée d'information du DAAD à la Cité des Sciences de Tunis 

Près de 450 visiteurs intéressés par les études en Allemagne sont venus pour la première journée d'information en 2016, organisée par le DAAD, pour s’informer sur « Les études et la recherche en Allemagne » et sur les programmes de bourses – le DAAD n’a jamais enregistré auparavant une telle présence en une seule journée.

@la queue à l'inscription pour la journée d'information du DAAD à la Cité des Sciences le 26 Février 2016

Cet événement à la Cité des Sciences de Tunis le 26 Février a été l’ouverture pour l'année 2016, là où les élèves, les étudiants et les enseignants supérieurs ont été invités. Une présentation a donné un aperçu sur les possibilités d'études et de recherche, des films projetés ont rapporté les expériences des étudiants internationaux en Allemagne, des stands d'information dans la galerie ont été mis à disposition des intéressés  à propos des sujets « Apprendre la langue allemande », « Les étude et la recherche» et « Coopérer avec l’Allemagne ».

@Journée d’information à la Cité des Sciences le 26 Février 2016

320.000 étudiants internationaux venant du monde entier étudient dans les universités allemandes. Avec 1700 programmes d'études internationaux, 26.000 doctorants étrangers et 38.000 professeurs invités, l’Allemagne est très attrayant et populaire en tant que pays académique sur le marché de l'éducation internationale après les Etats-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni.

 

En raison de l’énorme demande,  une présentation destinée aux doctorants a eu lieu -pour la première fois- intitulée « Comment faire un doctorat en Allemagne? ».

Non seulement le DAAD, mais aussi plus de  1000 institutions de recherche en Allemagne offrent des places et des possibilités de financement pour les doctorants internationaux. La salle était remplie jusqu'à la dernière place !

Le public a obtenu beaucoup de précieuses informations, des liens et des adresses et a pu profiter de l’expérience de meilleure pratique proposée par Dr. Shirine Jeradi, qui a rapporté sur son doctorat fait à l'Université de Cologne, mais aussi sur les procédures et préparation.

Le DAAD Tunisie organise régulièrement plusieurs fois par an des journées d'information autour du sujet « L’Allemagne - Pays des idées » et ce à Tunis, Sousse, Monastir, Sfax et Gabès. La prochaine journée d'information aura lieu à l’ISLG-Université de Gabès le 02 Mars 2016. D’autres journées d’information sont prévues en avril et mai au Palais des Sciences de Monastir et dans les universités de Sousse et Sfax. Plus d’informations et un calendrier sur les événements du DAAD sont disponibles sur notre site Web: www.daad.tn

Le bureau du DAAD Tunis et les lecteurs du DAAD à l'Université de Manouba, Carthage (ISLT) et l'Université de Gabès (ISLG) sont à votre disposition pendant les permanences. 

Tous les conseils, informations et brochures d'études offerts par le DAAD sont gratuits.

Horaires de consultation au Bureau DAAD 

DAAD-Lectorats 

Rédaction : Mme. Beate Schindler-Kovats, Directrice du Bureau DAAD Tunis

Photos: Mme. Beate Schindler-Kovats, Fatima Ayari

Farbbalken Klein

La recherche en Allemagne - une bonne idée!

140 chercheurs et jeunes chercheurs s’informent, discutent et s’échangent à l’occasion de la Journée de la recherche allemande « 1st German Research Day » le 16 Février 2016 à Tunis.

L'Allemagne a une position exceptionnelle en Europe et partout dans le monde en matière de la recherche, les sciences et le développement. Les entreprises allemandes sont des pionniers dans le développement de produits innovants. Depuis des décennies, le label de qualité « Made in Germany » se porte garant international pour la qualité.

  

Faire la recherche en Allemagne? Beaucoup de chercheurs et jeunes chercheurs tunisiens se posent cette question. Avec 200 établissements universitaires et 33 centres de recherche financés par l'État, la Tunisie occupe la 2ème place dans le monde arabe (selon Arab Knowledge Report, 2009) et la 38ème place dans le monde entier (selon Global Competitiveness Report 2010/2011) en ce qui concerne la recherche.

Depuis plusieurs années, les chercheurs tunisiens ont toujours participé à des programmes de recherche européens et internationaux. La Tunisie a réalisé un grand nombre de publications de recherche - jusqu'à présent et surtout avec des partenaires français. L'intérêt d'une coopération de recherche avec d'autres pays européens est en pleine croissance. L’Allemagne se classe au sommet de la liste de pays souhaités en tant que partenaires.

Donc, pas étonnant que le nombre de personnes intéressées par le « German Research Day » à Tunis était très élevé: plus de 250 chercheurs tunisiens et de jeunes scientifiques se sont présentés pour un séminaire d'information, organisé par le DAAD Tunisie. 80 scientifiques et 60 doctorants ont été invités le 16 Février pour se renseigner à propos du paysage de recherche et les possibilités de financement de la recherche et la coopération en Allemagne.

Durant la matinée du séminaire, le DAAD a donné un aperçu et une vue d’ensemble sur le travail de la recherche allemande: Avec plus de 1000 institutions de recherche universitaires et non-universitaires, l'Allemagne présente un paysage riche et diversifié. La recherche fondamentale et appliquée ne sont pas menées seulement au sein des 400 établissements universitaires, mais aussi dans les grands centres de recherche extra-universitaires comme Fraunhofer Institute, Max Planck Gesellschaft, les instituts Leibniz et Helmholtz, il n’y a pas seulement l’enseignement mais particulièrement la recherche.

Un point fort du domaine de la recherche allemande est la proximité avec l‘industrie. Les entreprises allemandes sont les plus innovantes en Europe et investissent beaucoup dans la recherche: les deux tiers de toutes les dépenses du secteur recherche et développement (estimées à 80 milliards d'euros) proviennent de l'industrie (environ 56.1 milliards d'euros).

    

Le professeur Christoph Hilgers (RWTH Aachen / KIT) a présenté clairement les thèmes suivants : pourquoi la coopération avec l'industrie est très importante pour les universités, comment elle fonctionne et qui en bénéficie. Une grande partie du financement de son domaine de recherche en géologie vient principalement  de l'industrie, pour le bénéfice des étudiants et de son institut. « 90% de ses étudiants ont besoin d’un job et ils obtiennent un  job» selon professeur Hilgers. Grâce à la proximité à l’industrie les étudiants seront très bien préparés et pratiquement qualifiés pour les futurs champs de travail.

Aussi variés que le paysage de la recherche sont les possibilités de financement pour les chercheurs, post-doctorants et doctorants allemands et étrangers. La base de données du DAAD (www.funding-guide.de) dispose 79 programmes pour la Tunisie. Pas seulement le DAAD et la fondation Alexander von Humboldt offrent des bourses, mais aussi d'autres institutions de recherche extra-universitaire et des fondations privées proposent des financements.

     

« Je suis étonné de voir les nombreux programmes internationaux existants », a déclaré l’un des chercheurs tunisiens et critiqué le manque de transparence dans les appels d'offres, la sélection des programmes nationaux et le manque d'information. « Avec la France, nous nous y connaissons bien, nous savons que cela fonctionne, les programmes d'autres pays européens, nous en savons trop peu »

Informations, communication et réseautage ont été au centre de l'événement. Le partenaire du DAAD -  de la campagne «Research in Germany » - vise à travers le « German Research Day » à informer, donner des conseils et soutenir dans la recherche d'un partenaire. Les participants au séminaire étaient reconnaissants de pouvoir prendre des notes, des liens et des brochures. En particulier, les participants ont évalué et noté l’échange pendant les workshops comme très positif. Les partenaires de projet allemands et tunisiens ont raconté de leurs expériences de meilleures pratiques et donné de précieux conseils pour la création de coopération et collaboration.

Comment trouver des partenaires? Comment concevoir les projets de partenariat dans l'enseignement et la recherche? Et comment fonctionnent la coopération et la gestion de projets multilatéraux? - Ces questions ont été discutées par des experts internationaux: Prof. Karl Wohlmuth, Université de Brême (Allemagne), Dr. Ramzi Ben Amara, Université de Sousse (Tunisie) et professeur Abdel Meguid Kassem Université du Caire (Egypte) avec la directrice du bureau du DAAD T nis, Mme. Beate Schindler-Kovats lors d’une discussion panel. Les panélistes ont salué la bonne coopération avec des partenaires allemands - « Coopérer avec l'Allemagne est un partenariat gagnant-gagnant et d'égal à égal » et tout le monde en ai d’accord.

   

Avec l'initiative « Promouvoir le pôle d'innovation et de recherche en Allemagne » du ministère allemand de l'Education et de la Recherche (BMBF) l’Allemagne a été présentée à l’international depuis Novembre 2006 sous le logo « Research in Germany – Land of Ideas ».

Les partenaires du marketing international de la recherche sont les organisations de recherche et de financement allemandes comme le DAAD (Office Allemand d’Echanges Universitaires), la fondation Alexander von Humboldt, et la DFG (Fondation allemande pour la recherche).

Rédigé par: Beate Schindler-Kovats, Directrice du Bureau DAAD Tunis

Photos: Anis Bouattour

Farbbalken Klein

Janvier 2016

  

«Trained in GermanY » - Le premier Salon de l'Emploi Tuniso-Allemand a attiré plus de 700 visiteurs

Pour les Tunisiens, l'Allemagne est considérée comme un pays très attrayant pour les études et la recherche. Cependant, les stages, le travail et faire une carrière dans des entreprises allemandes en Tunisie et à l'étranger sont très demandés de la part des diplômés universitaires tunisiens.

Plus de 1.220 bénéficiaires de bourse du DAAD et environ 1.500 anciens de l’Allemagne disons Alumni, inscrits à Alumniportal Deutschland, ont donné l’exemple : Ils ont appris l’allemand, étudié et travaillé en Allemagne. Et beaucoup d'entre eux sont retournés en Tunisie et ont apporté leurs expériences et leur savoir-faire.

  

Lors des discussions panels et les Workshops ayant lieu le 27 Janvier 2016 à l’occasion du 1er Salon de l'Emploi Tuniso-Allemand à Tunis, des histoires de succès des Alumni ont été présentées et on a parlé de l'acquisition de la langue Allemande, les compétences interculturelles et la préparation à une candidature.

Discussion panel avec les Succes Stories des anciens de l’Allemagne 

@ Discussion panel avec les Succes Stories des anciens de l’Allemagne

Plus de 700 visiteurs ont pu s’informer et nouer des contacts auprès des 19 exposants d’entreprise dans le domaine de l'automobile, le textile, l'IT, la finance et l'industrie. Mais aussi auprès des stands des institutions allemandes, le stand d’Alumniportal-Deutschland (portail des anciens de l’Allemagne) et le stand du DAAD Tunisie.

 

La foule devant le stand du DAAD était - comme toujours- immense : des Alumni, des intéressés par les études en Allemagne, des demandeurs d'emploi et des partenaires ont profité de cette occasion pour demander des conseils sur les possibilités d’avoir une carrière autour de la langue allemande. L'Allemagne soutient de nombreux programmes dans le cadre du partenariat germano-tunisien relatif à la formation, l'échange et de l'emploi. 

 

@ Son Excellence l’Ambassadeur Dr. Andreas Reinicke s’informe sur le travail du DAAD en Tunisie  

Lors d'une visite de l'exposition, l'Ambassadeur Allemand Dr. Andreas Reinicke et le Ministre de la Formation Professionnelle et de l'Emploi en Tunisie, Zied Ladhari, ont eu une vue d'ensemble des possibilités de carrière. Le Président de l’AHK en Tunisie, Mr. Raouf Ben Debba, a souligné: « Les exigences des entreprises ne coïncident pas toujours avec les compétences des diplômés. Un tel événement est une bonne occasion pour les jeunes pour connaître et découvrir les entreprises et interagir avec les représentants de l'industrie et de la politique dans des discussions panels  et des ateliers »

Zied Ladhari, Minister für Ausbildung und Beschäftigung Tunesiens am DAAD Stand. 

@ Zied Ladhari, Ministre de la Formation professionnelle et de l'Emploi de la Tunisie devant le stand du DAAD 

Le Salon de l'Emploi est un projet conjoint de l'Alumniportal Deutschland avec les partenaires de  coopération de la fondation Alexander von Humboldt, l'Office Allemand d'Echanges Universitaires (DAAD), l'Institut Goethe et l’Agence Allemande de la Coopération Internationale pour le développement (GIZ). Le Salon est financé par le Ministère Fédéral de la Coopération Economique et du Développement (BMZ) et l'Office fédéral des Affaires étrangères (AA).

«Trained in GermanY » va continuer en 2016 virtuellement. « Notre objectif est de réunir des entreprises et du personnel qualifié, non seulement dans des lieux réels, mais aussi à travers des formats d'échange virtuels tels que des forums, des blogs, des webinaires, des salons virtuels et de nombreuses possibilités de réseautage à long terme », a déclaré Mme. Sabine Olthof, Directrice générale de projet de l’Alumniportal Deutschland à la GIZ.


  

Le « Alumniportal Deutschland » portail des anciens de l'Allemagne est un réseau social pour les personnes du monde entier, qui ont étudié, fait la recherche ou terminé leur formation en Allemagne. La communauté Alumni comprend maintenant plus de 120.000 membres dans le monde entier.

Inscrivez-vous et faites partie de cette communauté mondiale: http://www.alumniportaldeutschland.org/startseite.html

Récit : Beate Schindler-Kovats, directrice du Bureau DAAD Tunisie

Photos: Anis Bouattour, photographe professionnel

Décembre 2015

Evènement de fin d’année 2015

Les amis, partenaires et Alumni du DAAD, qui ont activement soutenu le travail du DAAD Tunisie pendant 2015 avec beaucoup d’engagement et dévouement, sont venus sur  l'invitation du DAAD, le 15 Décembre 2015 lors d’une réception de fin d’année dans un cadre conviviale au restaurant « Le Pirate ».

Autour de boissons et petits plats raffinés à la lumière des bougies et chauffée par une cheminée, les invités et l’équipe du DAAD ont eu l’occasion à l'échange sur les événements, les expériences et les projets réalisés en 2015. L'année écoulée a apporté dans le monde entier des troubles, terrorisme et des mouvements de réfugiés, mais aussi des signes encourageants, comme le Prix Nobel de la Paix attribué à la Tunisie.

Le DAAD a compilé une rétrospective 2012 à 2015 sur ses activités en Tunisie, qui sera publiée en Janvier. Nous serons heureux de vous fournir une copie.

Le plus grand souhait pour 2016 - tout le monde était d'accord sur cela – est la paix et la stabilité pour la Tunisie et pour le monde. Le fait que cette année deux fêtes religieuses, l’une chrétienne la naissance du Christ et l’autre musulmane la naissance du prophète Mohamed (Mouled), tomberont le même jour, représente un symbole d’espoir et un bon présage pour le nouvel an.

Le DAAD continuera également en 2016 à contribuer au financement des bourses et des projets, grâce auxquels et à travers les partenaires on peut construire des ponts dans le but d’abattre les frontières et les lignes de conflits au Maghreb  et dans le monde entier.

A cet égard: Merci pour la coopération en 2015 et nous nous réjouissons à la poursuite de la coopération en 2016!

Rédaction: Beate Schindler-Kovats, Directrice du Bureau DAAD Tunis

   

Erstellt von Beate Schindler-Kovats, Leiterin DAAD Büro Tunis

Decembre 2015

L'ingénieur Bilel Kallel à la Technische Universität Chemnitz:

"La meilleure solution pour allier théorie et pratique: Je prépare ma thèse en Allemagne."

Bilel Kallel, originaire de Tunisie, prépare sa thèse (PhD) à la Technische Universität Chemnitz dans le département de Technologie des capteurs et systèmes de mesure.

Il est ingénieur en électromécanique tenant un Master en Sciences robotiques, diplômé de l'Ecole Nationale d'Ingénieurs de Sfax.

Voilà un film dans lequel il parle de sa vie en Allemagne, ses objectives et les différences entre les études en Tunisie et l’Allemagne.

Novembre 2015  

Journée d'information du DAAD « Les études universitaires en Allemagne » pour les lycéens, les étudiants et les parents le 20 Novembre 2015 au Palais des Sciences de Monastir

 

Étudier en Allemagne? Apprendre l'Allemand? Testez votre Allemand?

Plus de 300 visiteurs ont trouvé des réponses, des conseils et des brochures.

En Tunisie, il y a un grand intérêt pour les études en Allemagne. Après la France, l'Allemagne est considéré le numéro 2 en tant que destination d'études à l'étranger pour les Tunisiens. Actuellement, il y a environ 2.500 étudiants Tunisiens en Allemagne.

La proximité géographique, le boom économique, l'éducation de haute qualité, l’absence des frais de scolarité, l’intégration de la pratique avec les études, ainsi que des marques de renommée mondiale et des institutions d’inventions assurent la bonne réputation de l'Allemagne en matière de l’éducation supérieure.

 

Grande foule lors de l'enregistrement à l’entrée 

Il y avait une grande foule lors de la Journée d'information du 20 Novembre 2015 au Palais des Sciences de Monastir. Plus de 300 personnes sont venues – les longues distances n’ont pas empêché les participants de nous visiter, même les étudiants et les lycéens de l'Algérie voisine sont venus avec leurs parents.

Deux présentations ont été tenues sur le thème «Étudier en Allemagne » avec une vue d'ensemble du système d'enseignement supérieur allemand, des instructions sur le processus de demande et candidature, mais aussi des conseils pratiques sur la vie et les études en Allemagne. Les participants ont activement utilisé l’occasion de poser des questions à la fin des présentations.

                              Beaucoup de questions ont été posées après les présentations

Les conseillers du DAAD ont également présenté les tests d'orientation pour les lycéens qui ne savent pas encore exactement ce qu'ils peuvent étudier en Allemagne après l'obtention du Baccalauréat.

Ce test permet essentiellement d’évaluer leurs habiletés et intérêts. En Tunisie, la moyenne et le score du Baccalauréat déterminent le choix et le domaine d’études des Bacheliers, ce qui rend un tel test sur les habiletés et intérêts - comme en Allemagne -  une expérience interculturelle très importante.

 

La salle était bien remplie avec plus de 100 visiteurs

Tout au long de la journée, les visiteurs ont trouvé beaucoup de renseignements et des conseils individuels au stand d'information dans le grand hall du Palais des Sciences. Les anciens boursiers –Alumnis et témoignages - ont rapporté sur leurs expériences d'étude en Allemagne. "Ici, vous serez informés et conseillés à travers une équipe compétente et digne de confiance", a déclaré un père qui accompagnait son fils, "poursuivre les études en Allemagne est une étape très importante de la vie, ce qui donne à réfléchir et aussi à calculer."


 

 

Conseils individuels au stand d'information

Le DAAD a fait une offre spéciale pour ceux qui voulaient tester leurs niveaux d’Allemand. Les lycéens et les étudiants ont pu tester leurs connaissances en Allemand par l'intermédiaire d'un modèle de test en ligne on-DAF-test et ont reçu le résultat au bout de 20 minutes environ. La demande de passer ce test a été énorme et a montré la motivation de continuer l’apprentissage de l’Allemand.

                                                       

"Testez votre Allemand" avec le On-DaF-Test

Le bureau du DAAD de Tunis organise plusieurs fois par an des journées d'information pour les lycéens et étudiants. Pour plus d'informations visitez notre site www.daad.tn et notre page Facebook DAAD Tunisie.

L’équipe du DAAD Tunis avec les anciens boursiers à la Journée d’information pour les lycéens-PASCH à Monastir

Orientierungstests: www.hochschulkompass.de  und www.was-studiere-ich.de

Studieren in Deutschland: www.study-in.de

DAAD: www.daad.tn und www.daad.de

Bericht: Beate Schindler-Kovats und Salha Ennajeh

Bildnachweis: Fotograf Anis Bouattour

Octobre 2015

Le DAAD enregistre un record de visiteurs à la Journée d’info «Cours de langue en université allemande»

Presque 400 visiteurs sont venus à la journée d'information « Cours de langue en université allemande » du 29 Octobre 2015 organisé par le DAAD Bureau Tunis à l’Hôtel Tunisia Palace dans le centre de Tunis. L'intérêt d’apprendre l'allemand et les études ou la recherche en Allemagne  souligne une croissance internationale même en Tunisie.

«Nous n’avions pas prévu autant de visiteurs », a déclaré Beate Schindler-Kovats, directrice du bureau du DAAD de Tunis, "mais nous sommes très heureux pour ce grand intérêt et nous espérons que les élèves, les parents, les étudiants et les chercheurs ont obtenu des réponses adéquates et des informations utiles et diverses à travers les discussions avec nos conseillers et nos présentations. »

Le DAAD Tunis organise plusieurs fois par an cette journée d'information, mais il n’y avait jamais tant de participants en une seule journée.

https://www.daad.de/imperia/md/content/informationszentren/ictunis/dt_tag_pr__se.jpg

On a offert des stands non-stop pour informer et conseiller les personnes intéressées selon les demandes. Que ce soit sur les cours de langue dans les universités allemandes, aux cours d'été en université allemande, pour lesquels le DAAD offre des bourses, ou sur les études et la recherche en Allemagne - le DAAD fournit ses services à travers une équipe compétente, objective et pertinente et tous ses services sont gratuits.


Il y avait l’opportunité d’entrer en discussion avec les anciens boursiers du DAAD qui ont appris la langue allemande en Allemagne, l’étudié ou l’ont fait sujet de leurs recherches. Les témoignages des anciens boursiers de l’Allemagne ont fait une bonne publicité authentique pour l’Allemagne comme destination d’études.

Ils savent à partir de leurs propres expériences comment est le fait de vivre et étudier en Allemagne et ont de précieux conseils à partager avec nos chers visiteurs. (Portrait du Mois)



Thème centrale de cette journée d’info du DAAD était le « Cours de langue en université allemande ». Plus de 350 universités allemandes offrent durant toute l'année - mais surtout pendant l'été - des cours intensifs voir le lien (www.daad.de/sommerkurse). Le pack de langue comprend des cours de langue et un riche programme culturel. L’hébergement et les repas peuvent être ajoutés. Avec ces cours universitaires d'été, vous pouvez obtenir un avant-goût des universités allemandes et acquérir une expérience interculturelle en groupes d'apprentissage internationaux, afin de découvrir réellement l’Allemagne.

   

Le DAAD offre des bourses dans le monde entier pour suivre des cours universitaires d'été en Allemagne – chaque année 22 étudiants tunisiens reçoivent la bourse. Jusqu'au 30.11.2015, les étudiants de toutes les spécialités -ayant des connaissances en Allemand- peuvent postuler pour ce cours d'été en Allemagne pour l’été 2016. Vous trouvez les informations pour le programme de la bourse, les procédures de candidature et les conditions d’admissions ici.
  


Le bureau du DAAD organise des évènements d'information régulièrement sur les "Etudes et recherches en Allemagne et aux possibilités de bourses".

La prochaine journée d'information aura lieu à

Monastir, au Palais des Sciences, le 20/11/2015.

Nous invitons particulièrement tous les élèves et leurs parents qui veulent savoir et se renseigner davantage sur les études en Allemagne.



Pour plus d'informations sur les événements du DAAD et un calendrier d’évènement mis à votre disposition sur notre site Web: www.daad.tn

Le bureau du DAAD offre hebdomadairement des consultations individuelles gratuites pour répondre à vos questions. Fixez un Rendez-vous.

Rapport: Beate Schindler-Kovats, directrice du Bureau DAAD de Tunis
Photos: Anis Bouattour, Photographe

Farbbalken Klein

Octobre 2015

Le comité présidentiel de l’Association Tuniso-Allemande (DTG) s’informe sur le travail du DAAD en Tunisie

Sur la photo de gauche à droite: Secrétaire général Ezzedine Zerria, Président Werner Böckle, Mme Ludemann, Rédacteur des protocoles Dr. Peter Ludemann, Directrice DAAD Tunis Beate Schindler-Kovats, Vice-président de l’AHK Tunisie (Chambre Tuniso-Allemande de l'Industrie et du Commerce) Moncef Zeghal.

On se connaît et on se rencontre occasionnellement lors des événements et des réceptions. De ce concept aspirent la DTG et le DAAD à une relation de coopération tuniso-allemande et soutiennent les relations entre les deux pays.
Lors de la première visite officielle du comité présidentiel de la DTG dans le bureau du DAAD Tunis le 6 Octobre 2015, il y a eu un échange d’idées et d’informations sur les activités et des projets des deux parties, et on a ainsi tâté les domaines des prochaines coopérations.


L’Association Tuniso-Allemande (DTG) est une organisation privée à but non lucratif et apolitique avec 500 membres, qui encourage les relations culturelles, politiques et économiques entre les peuples des deux pays. Les membres d’honneur de la DTG se sont engagés à l’échange de l'information et le rapprochement des peuples.


Le DAAD est de même une organisation d'échange et a toujours promu les relations académiques entre la Tunisie et l'Allemagne. Il y a des intérêts et des intersections communs concernant les projets sous la promotion et subventionnements allemands, mais aussi les écoles et l'enseignement supérieur et dans l'orientation des étudiants. Le DAAD et la DTG veulent travailler -plus étroitement- ensemble pour renforcer leurs réseaux et se soutenir mutuellement dans les projets et programmes.

www.deutsch-tunesische-gesellschaft.de

Sur la photo de gauche à droite: Secrétaire général Ezzedine Zerria, Président Werner Böckle, Mme Ludemann, Rédacteur des protocoles Dr. Peter Ludemann, Directrice DAAD Tunis Beate Schindler-Kovats, Vice-président de l’AHK Tunisie (Chambre Tuniso-Allemande de l'Industrie et du Commerce) Moncef Zeghal.

90 années avec le DAAD

Le DAAD fête son 90ème anniversaire tout en célébrant de longues anneés d'échange réussi

En 1992 un étudiant de Heidelberg visite les Etats-Unis et organise à New-York des bourses pour ses camarades. 1925 cette initiative donne naissance au DAAD. En cette année, le DAAD célèbre son 90ème anniversaire accompagné par plus de 900 employés et partenariats à travers le monde.

Plus...

Accueil chaleureux lors de la journée d'informations du DAAD au Palais des Sciences à Monastir le 12 juin 2015

                                                                                                                       

                                                                                             Journée d'informations du DAAD au Palais des Sciences Monastir le 12 juin 2015

Le Directeur du Palais des Sciences à Monastir, Prof. Salah Nasr, a préparé pour l'équipe du DAAD un accueil très chaleureux: tout était parfaitement préparé dans le grand amphithéatre. Une banderole afficha l'événement et les médias étaient au courant. C'est pourquoi, malgré une période chargée d'examens et de clôtures d'activités universitaires, plus que 130 étudiants et élèves visitèrent l'événement, s'intéressant aux "études et à la recherche en Allemagne, ainsi qu'aux possibilités de bourses".

                                                                                                                           

                                                                                                  Directeur du Palais des Sciences, Prof. Salah Nasr accueille le DAAD

Suite à une présentation Powerpoint, une séance de questions-réponses a eu lieu au niveau des stands d'informations où l'équipe du DAAD a fournit le maximum de conseils et d'informations pertinentes. Les principaux thèmes sur lesquels l'échange a eu lieu étaient "apprendre l'allemand", "étudier en Allemagne" et "la recherche et la coopération".

Le DAAD compte organiser après les vaccances d'été une journée d'informations spécialement pour les élèves, ceci en coopération avec le Palais des Sciences. Tous les élèves intéressés par les études en Allemagne y sont chaleureusement invités.

                                                                                                                                    

                                                                                                              L'équipe du DAAD lors de la journée d'informations à Monastir

Le DAAD organise régulièrement des journées d'informations: le bureau du DAAD, ainsi que ses lectrices au sein de l'Université de la Maonouba, Carthage (ISLT) et Gabès sont à la disposition pour fournir des consultations individuelles intégrant des informations, des conseils et des brochures. Ce service est gratuit.

Système de prise de rendez-vous: http://rendezvous.daad.tn/

Informations sur le bureau du DAAD ainsi que sur les lectrices: ici

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Crédits photos: Beate Schindler-Kovats

Farbbalken Klein

Se vider l'esprit pour se concentrer sur l'orientation vers des études à l'étranger
Journée d'informations du DAAD à la Cité des Sciences, Tunis le 5 juin 2015

                                                                                                         

                                                                                                      Journée d'informations du DAAD à la Cité des Sciences Tunis le 5 juin 2015

La date était bien choisie: après les examens universitaires, avant les vacances d'été et le temps idéal pour se décider et de se préparer pour des études en Allemagne. Le DAAD Tunis a organisé le 5 juin 2015 à la Cité des Sciences une journée d'informations sur les études et la recherche en Allemagne ainsi que sur les possibilités de bourses.

                                                               

Environ 150 étudiants et chercheurs de Tunis, Sousse, Sfax et même Gabès s'informèrent lors de la présentation et au niveau des stands d'informations sur l'apprentissage de la langue allemande et sur les études et la recherche en Allemagne. On leur offra des fiches d'informations ainsi que des brochures. Pour les personnes voulant des informations plus profondes, on proposa des listes d'inscriptions à des consultations individuelles.

De plus en plus d'étudiants tunisiens s'intéressent à l'échange avec l'Allemagne: les universités allemandes offrent une qualité d'études excellente et une diversité de programmes de haut niveau s'alignants à des standars internationaux - tout ceci sans exiger de frais universitaires. Plus que 12% des étudiants internationaux sont inscrits dans des universités allemandes et la langue allemande est la langue maternelle de plus de 98 millions personnes à travers le monde, tout en étant apprise par environ 15,4 millions de personnes.

                                            

La prochaine journée d'informations aura lieu le 12 juin 2015 au Palais des Sciences à Monastir. Des étudiants de toutes les universités tunisiennes surtout Sousse, Monastir, Sfax et Kairouan sont chaleureusement invités.

Le DAAD organise régulièrement des journées d'informations: le bureau du DAAD, ainsi que ses lectrices au sein de l'Université de la Maonouba, Carthage (ISLT) et Gabès sont à la disposition pour fournir des consultations individuelles intégrant des informations, des conseils et des brochures. Ce service est gratuit.

Système de prise de rendez-vous: http://rendezvous.daad.tn/

Informations sur le bureau du DAAD ainsi que sur les lectrices: ici

                                                                                                               

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Crédits photos: Beate Schindler-Kovats

Farbbalken Klein

22 étudiants tunisiens vont intensivement apprendre l'Allemand en été 2015 grâce aux bourses du DAAD (HSK)

                                                                                                      

                                                                               22 heureux boursiers bénéficiant d'un cours de langue intensif l'été 2015 en Allemagne

Ils ont dû attendre un bon moment jusqu'à l'annonce des résultats. A présent, on peut compter 10 bourses supplémentaires par rapport à l'année précédente. 22 étudiants tunisiens venant d'universités différentes- allant de l'ISLT à l'Université de la Manouba, en passant par INSAT, l'Université d'El Manar, l'ENIT, l'ISLG Gabès et Medenine, Esprit et en Tekup- se réjouissent d'avoir obtenu une bourse DAAD pour un cours d'été intensif. Ils ont été séléctionnés parmi 78 candidats et partent en pour un moi en été pour apprendre l'allemand dans une université allemande. Les universités choisisi sont à Berlin, Stuttgart, Francfort, Munich et Cologne. Ces boursiers auront l'opportunité de rencontrer des étudiants internationaux venant des quatre coins du monde, de découvrir la vie et les études en Allemagne et faire de nouvelles amitités.

Le bureau du DAAD Tunis a, cette année aussi, invité les boursier pour célébrer leur réussite et pour leur remettre leurs certificats. Une session d'informations pour les boursiers a également été organisé.

                                                                                                                   FELICITATIONS et bon séjour en Allemagne!

                                                                                                       

La bourse pour un cours d'allemand en été (HSK) est relancé toutes les années: y sont éligibles les étudiants de tous les domaines avec des connaissances avancées en allemand (B1). Prochaine date limite de dépôt de candidature pour un séjour en été 2016: le 30.11.2015.

Informations sur la candidatire pour un séjour linguistique en été: ici

La participation aux séjours linguistiques peut se faire également de manière autonome et par un financement personnel. Pour l'été 2015, il reste quelques places de libres. Plus d'informations: www.daad.de/sommerkurse

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Crédits photos: Beate Schindler-Kovats  

Grand nombre de visiteurs au stand du DAAD à la foire d'ESTUDIANT
Les journées d'orientation et les études à l'étranger

ESTUDIANT –une agence étatique promouvant la communication dans le domaine universitaire (www.estudiant.tn) a organisé pour la première fois le 24 et 25 avril 2015 des journées d'orientation à l'Hôtel Africa, Tunis.

Bien visitée, la foire comptait une vingtaine d'exposants, entre autres des organisations internationales telles que le DAAD et Campus France, des ambassades et des universités. Les visiteurs devaient s'inscrire - sur Facebook environ 14 000 faisaient preuvent d'intérêt.

                                                                                                                  

                                                                                                    DAAD Tunis lors des journées d'orientation à l'Hôtel Africa, Tunis

Le stand du DAAD offrait plusieurs supports d'informations tels que des brochures et était, à côté de Campus France, le stand le plus visité. Les visiteurs voulaient avoir beaucoup d'informations et de conseils et grand nombre de parents voulaient se renseigner sur les études et les possibilités de bourses pour leurs enfants encore élèves. En totalité, 800 personnes ont visité le stand du DAAD lors des deux journées. Un sondage, auquel presque 500 personnes du Grand Tunis ainsi que d'autres villes (Sousse, Sfax, etc.) ont répondu, e été fait par le DAAD. D'après le sondage, les raisons qui expliquent le grand intérêt pour l'Allemagne en tant que lieu d'études sont les suivantes: de hautes qualités académiques, une excellente réputation internationale, une diversité des programmes et des possiblités de travail en Allemagne.

Les questions sur les études en Allemagne tournent surtout autour de l'octroi de bourses, des programmes internationaux, l'accès aux universités, le système universitaire, les connaissances linguistiques et le visa. Une brochure sur les études universitaires en Allemagne conçue par le DAAD Tunis a eu particulièrement beaucoup de succès (Téléchargement de la brochure: ici)

Comme d'habitude, les étudiants ingénieurs étaient le plus présent. Ceci n'a pas empêché l'acquisition de nouveaux groupes-cibles qui s'intéressent par la continuation de leurs études en Allemagne: les étudiants de sciences économiques, sociales et juridiques.

                                                                                                                   

Tout comme les autres exposants, le DAAD a eu la possiblité de faire une conférence présentant les études et la recherche en Allemagne. La salle était complètement saturée et plusieurs personnes visitèrent le stand du DAAD juste après la présentation.

Reportage d'ESTUDIANT sur "Les journées d'orientation et les études à l'étranger": ici

                                                                                                                   

Le bureau du DAAD organise régulièrement des journées d'informations sur les études et la recherche en Allemagne et sur les possibilités de bourses.

La prochaine journée d'information aura lieu à la Cité des Sciences à Tunis le 5 juin 2015, suivie par une autre le 12 juin 2015 au Palais des Sciences à Monastir.

Pour plus d'informations sur le DAAD, visitez notre site web: www.daad.tn

Le bureau du DAAD offre hébdomadairement des consultations individuelles gratuites pour le renseignement sur les études en Allemagne. Prise de rendez-vous impérative au préalable: http://rendezvous.daad.tn/

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Crédits photos: Beate Schindler-Kovats  

                                                 Journée d'information sur les études et la recherche en Allemagne à l'ENISo
                                                L'Université de Sousse coopère fortement avec des universités allemandes

                                                                                                                                         

C'est pour la deuxième fois que le DAAD Tunis rend visite à l'Université de Sousse. Il organisa le 30 avril 2015 une journée d'informations sur les études et la recherche en Allemagne, ainsi que sur les possibilités de bourses. A l'amphi de l'ENISo se rendèrent environ 60 étudiants et doctorants de domaines différents tels que l'ingénierie, les sciences juridiques, les sciences naturelles et les sciences économiques pour recevoir des informations sur l'échange avec l'Allemagne. Il y avait beaucoup de questions sur les connaissances linguistiques requises, l'accès aux universités ainsi que sur le financement des études.

                                                                                                                                        

L'Université de Sousse est un bon et ancien partenaire du DAAD qui s'engage beaucoup dans l'échange avec des universités allemandes dans le cadre de programmes de l'UE et actuellement au niveau de quatre projets soutenus par le DAAD: dans le domaine de la médecine existe un cursus universitaire commun "cardiologie de l'enfant" en partenariat avec la UK Köln, en coopération avec l'Université de Bayreuth est entrain de s'établir un Africa-Center, avec l'Université de Passau la coopération se fait au niveau d'un projet de recherche "Tunisia in Transition" et enfin avec l'Université de Hamburg il y a un partenariat au niveau d'un projet de sciences juridiques.

                                                                                                                   

En visitant la Pépinière "Sousse Tech", se fit la découverte de trois anciens boursiers du DAAD qui sont entrain d'établir et de gérer des projets avec des partenaires allemands (CADFEM et YAMAICHI Electronics).

Pour plus d'informations sur le DAAD et ses événements: www.daad.tn

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Crédits photos: Beate Schindler-Kovats                                

                                                                   La liberté, un besoin fondamental de l'Homme
                                 Le Président de la République Fédérale d'Allemagne rend hommage au courage de la Tunisie

Joachim Gauck visite la Tunisie du 27/04 au 29/04/2015

L'emploi du temps de la visite de la Tunisie du Président de l'Allemagne ne contient pas uniquement des rendez-vous politiques, mais également des rencontres personnelles auxquelles il attache une certaine importance. Il est reçu par le Président tunisien Essebsi, fait des discussions politiques avec des représentants du Parlement et avec le chef du gouvernement H. Esssid et se rend à la ville de Siliana au Nord-Ouest de la Tunisie pour visiter un bureau de citoyens soutenu par la GIZ et pour voir le travail du fabricant de pièces automobiles Dräxlmaier.

                                                                                                                          

                                                                                                               Le Président de la République Fédérale d'Allemagne visite la Tunisie

La Tunisie et l'Europe ne sont pas uniquement approximatifs géographiquement

Dans son discours d'ouverture lors de la « Conférence européenne de voisinage » de la fondation Bertelsmann à Tunis et devant des invités de la politique, de l'économie, de la société civile et de la science, le Président de la République Fédérale d'Allemagne s'attarda sur le point de la proximité de la Tunisie avec l'Europe. Ce ne sont pas uniquement les drames des réfugiés dans la mer méditérannéenne qui établissent des liens, mais également les attentats terroristes islamiques comme dernièrement à Paris et au Bardo: "Nous voyons qu'il n'y a pas de grandes différences entre vos questions essentielles et les nôtres: nous nous préoccupons des mêmes points. C'est pourquoi je ressens vraiment ce qui se passe dans votre pays. Ca me touche beaucoup."

Et M. Gauck assura au chef du gouvernement tunisien M. Essid: "Etant mentalement et politiquement alliés, l'Allemagne et l'Europe soutiennent fortement la Tunisie."

                                                                                      

                                      Le chef du gouvernement tunisien Essid et le président de l'Allemagne Gauck lors de la session organisée par la fondation Bertelsmann en Tunisie

Les anciens boursiers du DAAD rencontrent le Président allemand

Le Président allemand Gauck consacra également du temps pour des rencontres personnelles. Dans le cadre de la soirée de délégation dans la Résidence de l'Ambassadeur de l'Allemagne en Tunisie, le Président fit l'éloge du travail des intermédiaires allemands en Tunisie et promit de fournir davantage de soutien par des moyens de transition et des aides pour le développement.

                                                                                                                         

                                                                                                              Rencontres personnelles lors de la soirée de délégation à la Résidence

Quelques anciens boursiers du DAAD ont eu l'opportunité de raconter au Président allemand leur expérience en Allemagne. Celui-ci se montra impressionné par l'engagement de ces alumni et souhaita que davantage retournent en Tunisie pour la soutenir dans sa phase de jeune démocratie.

                                                                                                                         

                                                                                                                         

                                                                                                                        Anciens boursiers du DAAD rencontrent le Président de l'Allemagne en Tunisie

Main dans la main contre le terrorisme

La personnalité ainsi que le discours de M. Gauck ont un effet très authentique en Tunisie, expliqué par le fait que Gauck parle de son expérience propre et compare le processus de transformation de la Tunisie à celui de l'Allemagne de l'Est après la chute du mur de Berlin en 1989. Il met toujours l'accent sur l'importance du rôle de la société civile dans les deux pays et appelle à l'union et à la vigilance: "Mais une démocratie doit être brave. C'était un signal important lorsque fin mars des gens de partout dans le monde se rassemblèrent sur un territoire arabe pour dénoncer un terrorisme international: des Tunisiens, Français, Italiens, Allemands et des représentants de l'UE manifestèrent main dans la main à Tunis."

 

Discours du Président d'Allemagne Gauck:

En allemand: http://www.bundespraesident.de/SharedDocs/Reden/DE/Joachim-Gauck/Reden/2015/04/150428-Tunesien-Bertelsmann.html

En français: http://www.bundespraesident.de/SharedDocs/Downloads/DE/Reden/2015/04/150428-Tunesien-Bertelsmann-franzoesisch.pdf?__blob=publicationFile

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Crédits photos: Beate Schindler-Kovats

Farbbalken Klein

Le DAAD présente ses programmes et ses projets au SIED au Kram, au Networking Day au Technopôle de la Manouba et à la Nanotech Conférence Tunisie 2015 à Hammamet

L'énergie, l'IT et la nanotech sont des disciplines universitaires importantes et intéressantes pour la coopération tuniso-allemande dans la recherche et dans l'enseignement.

En collaboration avec l'Association Tunisienne de Maitrise de l’Energie, le DAAD Tunis a présenté ses programmes sur l'énergie et sur les ressources renouvelables au Salon International des Energies Durables (SIED) le 9 avril 2015 au Kram, Tunis.

Environ 80 experts, étudiants et jeunes professionnels sont venus pour se renseigner par rapport aux possiblités d'études et de recherche en Allemagne et pour s'initier à l'échange.

                                                                                                   

Le DAAD a participé comme parteneraire et sur invitation de l'IPSI au Networking Day de l'Université de la Manouba qui a eu lieu le 15 avril 2015 au Technopôle. Même si peu d'intéressés se sont rendus à cet événement rapidement organisé, le DAAD veut, à travers sa présence, renforcer ses anciennes et bonnes relations avec l'Université de la Manouba. A la Manouba siège le lectorat du DAAD le plus ancien et existe beaucoup de projets de coopération avec des partenaires universitaires allemands.

                                                                                                     

La conférence "Nanotech Tunisia" dans sa deuxième édition de 2015 a eu lieu du 22 au 24 avril à Hammamet. Des chercheurs de partout dans le monde sont venus pour s'échanger sur la coopération ainsi que sur la recherche. Le DAAD Tunis profita de cette présence internationale pour exposer ses programmes individuels (bourses pour doctorants et Posts Docs) ainsi que ses programmes de soutien des projets de partenariats universitaires. C'est surtout la coopération multilatérale au sein des pays du Maghreb et sur le contient africain qui est visé et qui est entre autres la mission du DAAD en tant que plus grande organisation d'échange.

                                                                                                     

Plus d'informations sur le DAAD et ses événements: www.daad.tn

Ecrit par: Beate Schindler-Kovats, Directrice du bureau du DAAD Tunis,
Crédits photos: Fatima Ayari, DAAD Tunis und Prof. Abdelghani, INSAT

                                                                                 Le DAAD visite l'Université de Sfax

L'Université de Sfax est un partenaire important pour la coopération tuniso-allemande. Dans aucune université tunisienne autant de projets sont soutenus et ceci dans des domaines divers tels que la médecine, l'ingénierie, les sciences naturelles et les sciences économiques.
Depuis 2012/2013 il existe trois partenariats à long-terme avec la TU Dresden (géographie), la TU Chemnitz (éléctrotechnique) et l'Université Marburg (entreprenariat). De nouveaux projets débuteront à partir de 2015 avec l'université Neu-Ulm (médecine) et l'université Geisenheim (sciences agronomiques). 

                                                                                                                            

                                                                                  © Etudiants participants au projet tuniso-allemand ENSI avec la TU Dresden et la TU Chemnitz

Le DAAD a pu apercevoir la coopération convaincante entre les partenaires allemands et tunisiens lors de sa viste à l'ENSI. Les professeurs et étudiants participant au projet soutenu par le DAAD "Remote monitoring of land degradation in southern Tunisia - soil salinity of oases and related wetland" sous la direction de la TU Dresden (coordinateur Dr. Moncef Bouaziz - DAAD Alumnus) ont présenté leurs résultats de recherche. Les étudiants ont visité la TU Dresden en Allemagne et ont pu intégrer leur projet de fin d'études dans le projet.
Le DAAD soutient depuis 2013 la coopération au niveau de la recherche dans le cadre du "partenariat germano-arabe pour la transformation" Al Tawasul.

                                                                                                                                 

                                                                                                                              © Etudiants présentant leurs projets de recherche

Le DAAD a été accueilli par le Président de l'Université de Sfax, Prof. Rafik Bouaziz, qui soutient pleinement la coopération avec l'Allemagne. D'après la présentation du Vice-Président Lotfi Kammoun, l'Université de Sfax a de grands plans pour le futur et compte élargir le campus et ses programmes. Pour ceci, la coopération internationale joue un rôle important.

                                                                                                                             

                                                                                                          © Direction de l'Université de Sfax lors de la journée d'information du DAAD

L'intérêt pour les études et la recherche en Allemagne est même à Sfax très grand. Environ 100 étudiants, chercheurs et professeurs tous domaines confondus se rendèrent à la journée d'information à la Faculté des Sciences le 11 mars 2015. Il y avait beaucoup de questions et les brochures et fiches de renseignements ont rapidement été distribués.

                                                                                            

                                                                                                                 © Journée d'informations à la Faculté des Sciences, Université de Sfax

Vous pouvez trouver plus d'informations sur les événements du DAAD sur le site web: www.daad.tn

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Crédits photos: Beate Schindler-Kovats

 

Le DAAD Tunis visite l'ESIER à Medjez El Bab

                                                                                                        

L'université technique de Dresde (TU Dresden) en coordination avec Dr. Moncef Bouaziz (ancien boursier du DAAD) coopère avec la Tunisie depuis 2013 sur le projet "Remote monitoring of land degradation in southern Tunisia - soil salinity of oases and related wetland". La coopération au niveau de la recherche est soutenue par le DAAD dans le cadre du "Partenariat germano-arabe pour la Transformation" - Al Tawasul.
Suite à l'initiative et des contacts de l'alumnus Bouaziz, le DAAD Tunis visite l'Ecole Supérieure des Ingénieurs de l’Equipement Rural de Medjez El Bab (ESIER) le 9 mars 2015.

                                                                                                        

Le doyen de l'ESIER, Dr. Kharroubi, présenta l'établissement, les programmes et ses collègues. L'ESIER coopère sur le plan international au niveau de plusieurs projets de l'UE et souhaite renforcer et approfondir le travail avec l'Allemagne. Lors de la discussion de projets, des possibilités de coopération ont été examinées. La TU Dresden pense pouvoir intégrer l'ESIER dans des activités de projets tuniso-allemands.

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Crédits Photos: Beate Schindler-Kovats

 

                       Premières journées d'informations "Etudier et faire de la recherche en Allemagne" pour l'année 2015
                                        Le DAAD à la Cité des Sciences (Tunis) et à la Tunisian Business School (TBS)

                                                                                                                                

                                                                                                                         Journée d'information à la Cité des Sciences, à Tunis le 03/03/2015

L'amphithéatre de la Cité des Sciences était complet, beaucoup de personnes se retrouvèrent debout. Environ 300 intéressés, venant d'universités différentes de Tunis, Sousse et Gabès, se rendèrent à ce premier événement organisé en 2015 par le DAAD Tunis. Les présentations durèrent plus que trois heures et il y avait beaucoup de questions.

"Etudier et faire de la recherche en Allemagne" suscitent toujours un grand intérêt. Le DAAD explique comment trouver un programme d'études, comment prendre contact et donne des conseils sur la vie et le travail en Allemagne. En 2013, le DAAD a soutenu la mobilité tuniso-allemande à travers 1 100 personnes, des bourses individuelles mais aussi des partenariats universitaires et des projets. Le DAAD offre en Tunisie des programmes de soutien pour tous les niveaux académiques et encourage la coopération tuniso-allemande.

                                                                                                                              

                                                                                                     Le DAAD à la Cité des Sciences avec la présence d'environ 300 intéressés

Sur invitation de la Tunisian Business School (TBS) - Université de Tunis, les étudiants ont pu s'informer en langue anglaise sur les programmes d'études au sein d'universités allemandes le 04/03/2015 à la TBS. Pour les étudiants ayant un bon niveau d'anglais existent plus que 1 600 possiblités d'études internationales: pour les licences, mastères et doctorats il y a des offres diverses au sein des universités allemandes. Le doyen de la TBS, Prof. Ben Abdallah, souhaite que la TBS coopère plus avec l'Allemagne et encourage ses étudiants à faire un séjour à l'étranger.

                                                                                              

                                                                                                                              Le DAAD Tunis à la journée d'information à la TBS, le 04/03/2015

Le bureau du DAAD organise régulièrement des journées d'information sur "les études et la recherche en Allemagne" et sur les possibilités de bourse. La prochaine journée d'information aura lieu à l'Université de Sfax, le 11/03/2015.

En plus, le DAAD propose chaque semaine des consultations individuelles pour répondre à des questions concrètes et pour conseiller. Pour prendre un rendez-vous: http://rendezvous.daad.tn/

Vous pouvez trouver d'autres informations sur le DAAD et sur les événements qu'il organise sous le lien suivant: www.daad.tn

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Crédits photos: Beate Schindler-Kovats

Farbbalken Klein

Visite officielle du nouveau Ministre tunisien de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

L'Ambassadeur allemand, S.E. Dr. Andreas Reinicke et le DAAD Tunis ont rendu visite au Ministre tunisien de l'Enseignement Supérieur, Prof. Chiheb Bouden le 24 février 2015 pour lui souhaiter beaucoup de seccès dans son nouveau poste. Par la même occasion, lui a été remis une lettre de félicitations de la part de Madame Dr. Rüland, Secrétaire Général du DAAD.

Le Ministre a pris suffisamment de temps pour discuter avec l'Ambassadeur et les représentantes du DAAD. On parla des bonnes relations entre la Tunisie et l'Allemagne dans le domaine universitaire et de la multitude de programmes et de projets. Le soutien de l'échange avec la Tunisie a été assuré par le DAAD à travers presque 3 millions d'euros et plus que 1 100 boursiers.

Le Ministre Bouden connait bien le DAAD, et ceci depuis qu'il était directeur à l'ENIT. Il s'engage à intensifier le partenariat entre l'Allemagne et la Tunisie. C'est surtout dans le domaine de la recherche et dans l'encouragement de l'enseignment de la langue allemande au sein des universités que doit être investi beaucoup de travail. Il y a un intérêt particulier pour la recherche appliquée, par exemple en suivant le "Fraunhofer Modell". Même des cursus universitaires en commun, offrant des double-diplômes devraient être établis.

Dans ce contexte, a été mentionné l'éventuel projet d'une université tuniso-allemande. Le ministère est engagé par le Chef du gouvernement tunisien de suivre ce projet. Le Ministre des Affaires étrangères Steinmeier a remis une "aide-mémoire" lors de sa visite à Tunis en janvier. L'université tuniso-allemande devrait être une université d'excellence, ouverte à tout le monde et attirant même des étudiants internationaux. Elle aura un rôle économique important pour la Tunisie, qui s'occupera de la gestion et de la mise à disposition d'un établissment.

                                                                                                                             

                       De gauche à droite: Malek Kochlef (MESRS/Sous-Directeur Coopérationen bilatérale), Ambassadeur Andreas Reinicke (Ambassade d'Allemagne), Ministre Chiheb Bouden (MESRS), Beate Schindler-Kovats (DAAD), Salha Ennajeh (DAAD), Amina Maamar (MESRS/Sous-Directrice Coopération internationale), Manuel Sänger (Ambassade d'Allemagne/Département culturel)

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.

Farbbalken Klein

Le DAAD Tunis débute la nouvelle année

                             Réception de nouvelle année avec la présence de Madame Dr. Dorothea Rüland, Secrétaire Générale du DAAD

                                                                                                                  

                                                                                                   de droite à gauche: Dr. Rüland (DAAD), Laarmann (KfW), Schindler-Kovats (DAAD)

A l'occasion de la visite de la Tunisie de Madame Dr. Dorothea Rüland, Secrétaire Générale du DAAD dans le contexte du voyage de la délégation du Ministre des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeire, le DAAD Tunis a organisé une rencontre pour fêter la nouvelle année.

Les partenaires, alumni et amis du DAAD se sont retrouvés lors d'un "Get Together" au sein du bureau du DAAD.

                                                                                                                     

                                                                                                  Rencontre organisée par le DAAD Tunis à l'occasion de la nouvelle année 2015

Malgré le mauvais temps, 35 invités se sont rendus au bureau du DAAD Tunis pour résumer l'année précédente et pour discuter des plans et des idées futures. L'actualité et la visite du Ministre des Affaires étrangères allemand étaient les sujets les plus importants.

      

 La visite du Musée de Bardo faisait partie du planning de la délégation culturelle. A l'occasion du centenaire du "Voyage à Tunis 2014", le musée expose les oeuvres de "Klee, Macke et Moillet - Tunis 2014".

                                                                                                                                         

Environ 300 étudiants, responsables universitaires et chercheurs se sont rendus samedi à la faculté de droits de l'Université el Manar pour écouter le discours du Ministre allemand des Affaires étrangères Steinmeier. Pendant que dehors, des étudiants d'ingénieurs protestaient, le Ministre insista dans des tons de réfléxion et de rappel sur l'importance de chercher son propre chemin et de ne pas se laisser prescrire des images hostiles.

                                                                                                                          

                                                                                               Ministre des Affaires étrangères allemand Steinmeier tient son discours à l'Université el Manar, Tunis

Un débat avec des blogueurs tunisiens a été organisé au sein de la Maison de l'Image, ayant pour thèmes la liberté d'expression et le pouvoir des médias sociaux dans le contexte des attaques ayant eu lieu sur "Charlie Hebdo" le 7 janvier 2015.

                                                                                                                               

                                                                                               Représentants culturels allemands et presse avec des blogueurs tunisiens à la Maison de l'Image, Tunis

Le DAAD encourage aussi en 2015 des individuels (bourses) et des institutionnels (Projets et partenariats) dans le contexte de l'échange tuniso-allemand. Pour avoir plus d'informations sur les programmes: www.funding-guide.de

Les dépenses totales des promotions du DAAD pour la Tunisie comportaient en 2013 un montant d'environ trois millions d'euros. Parmi la totalité des programmes du DAAD, 1129 personnes ont bénéficiées de bourses, dont 827 tunisiens et 302 allemands se rendant en Tunisie.

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Crédits photos: Anis Bouattour, Beate Schindler-Kovats

Farbbalken Klein

                                  Difficile de répondre à des questions délicates touchant les crises dans le monde

                                                           Le Ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier,
                                                   accompagné par une grande délégation économique et culturelle, rend visite au Maghreb

                                                                                                                         

                                                                                                         Ministre allemand des Affaires étrangères Steinmeier visite Tunis le 23 et le 24 janvier 2015

C'est pour quatre jours, du 22 au 25 janvier 2015, que le Ministre allemand des Affaires étrangères s'occupa d'intensifier les relations avec les pays du Maghreb: l'Algérie, le Maroc et la Tunisie. Il était accompagné par une délégation formée de 70 personnes.
Dans un contexte de PEDIGA et d'attaques terroristes à Paris et Bruxelles, cela est un signe de rapprochement et de soutien. Parmi les sujets de discussion: la politique, l'économie, ainsi que l'éducation et la culture. En Tunisie, le Ministre des Affaires étrangères allemand a tenu un discours à l'Université el Manar Tunis.

                                                                                                                        

                                                                                                  Ministre des Affaires étrangères Steinmeier face aux étudiants à l'Université el Manar, Tunis

La Tunisie était, après le Maroc et avant l'Algérie, la deuxième destination du voyage. A côté des partenaires politiques du nouveau gouvernement tunisien, des investisseurs et des représentants de presse, c'est surtout la rencontre avec les jeunes qui était de grande importance. Environ 300 étudiants, responsables universitaires et chercheurs se sont rendus samedi à la faculté de droits de l'Université el Manar pour écouter le discours très personnel et réflexif du Ministre allemand des Affaires étrangères Steinmeier.

                                                                                                                             

                                                                     Ministre des Affaires étrangères allemand Steinmeier prévient lors de son discours à Tunis des stéréotypes et des images hostiles

"Méfiez-vous des réponses faciles", tel était l'idée principale du discours. "Et ne suivez pas l'image de l'ennemi", demanda le Ministre aux étudiants, qui à leur tour manifestaient avec visibilité et transparence contre les problèmes dans le domaine de l'éducation. Les protestations et les grèves sont des acquis de la révolutions et des droits démocratiques. Malgré cela, le sentiment que personne n'écoutait était présent et qu'entre la voix autoréfléxive et avertissante de Steinmeier et les demandes et soucis des protestants existait beaucoup d'écart.

                                                                                            

                                                                                                                                 Les étudiants protestent pour une meilleure éducation

L'Allemagne soutient la Tunisie sur son chemin vers la démocratie à travers des programmes de "partenariat de transformation arabo-allemands". Le DAAD propose dans le cadre des projets de partenariat de transformation six partenariats universitaires tuniso-allemands, deux projets tri- et multilatéraux avec la participation tunisienne, et sept partenariats de recherche (Al Tawasul). Parmi 150 mesures de coopération à court- ou moyen-terme depuis 2011, 52 sont soutenues par le biais d'universités tunisiennes.

Pour plus d'informations sur les projets de la transformation arabo-allemande:

https://www.daad.de/miniwebs/ictunis/fr/26162/index.html

http://www.allemagnepartenaire.tn/Fr/accueil_46_4

Interview du Ministre allemand des Affaires étrangères: https://www.deutschland.de/fr/topic/politique/allemagne-europe/une-epoque-de-situations-problematiques-extremement-complexes

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Photo credits: Beate Schindler-Kovats, Thomas Trutschel/photothek.net

Farbbalken Klein

Rencontre des alumni du DAAD venant du Maghreb à Rabat/Maroc

                                   L'écologie au Maghreb - protéger les habitats, préparer le futur

« Je m’intéresse au futur, car c’est là que je vais passer le reste de ma vie. », c’est avec cette citation d’Albert Einstein que commença la secrétaire générale du DAAD Madame Docteur Rüland, la rencontre des alumni du Maghreb à Rabat, capitale du Maroc. Plus que 120 anciens boursiers du DAAD venant d’Algérie, du Maroc et de la Tunisie étaient présents, entre autres 24 tunisiens et le bureau du DAAD Tunis. Le thème des différentes discussions tournait autour des problèmes, des inquiétudes et également autour des solutions à trouver pour garantir des habitats plus écologiques et plus durables au Maghreb. Partout nous sommes confrontés avec les résultats d’une planète de plus en plus industrialisée : réchauffement climatique, pollution, et pénurie d’eau sont juste quelques aspects de la controverse globale.

                                                                                                      

                                                                                 Secrétaire générale du DAAD, Dr. Rüland, salue les participants

Lors de cette conférence qui dura deux jours (du 14/11 au 16/11/2014) et à travers des présentations, des workshops et des tables-rondes, il a été montré comment on pourrait éventuellement répondre aux questions posées dans l’Agenda 21 et comment la coopération scientifique représente une grande importance : quel rôle jouent les alumni ? A quel niveau pourrait-on (ou même devrait-on) agir ? Et comment réussir un examen critique de sa propre consommation dans une région où il l’arriéré reste de grande importance ?

                                                                                                    

                                                                         Participants des états du Maghreb lors de la rencontre alumni à Rabat

« Think globally, act locally ! » - telle était la devise de la député du Parlement allemand, qui est également membre de la Commission de l’éducation, de la recherche et de la technologie, Madame Docteur Daniela De Ridder. Cette dernière profita de la conférence pour discuter avec des alumni, mais également pour collecter des incitations et des encouragements en ce qui concerne la coopération entre les états du Maghreb et l’Allemagne. « Les problèmes globaux ne peuvent pas être résolus sur une échelle nationale : ni le terrorisme international, ni le danger de du réchauffement climatique. » La politicienne encourage les alumni de gagner en confiance, et d’encourager le networking et la coopération, qui sont tous les trois des éléments d’importance majeure pour pouvoir faire face aux défis économiques, écologiques et sociaux du 21ème siècle, « nous avons besoin de coopération globale ».

                                                                                                    

                                                                                Député du Parlement allemand Dr. De Ridder lors de la présentation d'ouverture

Lors des dernières décennies, le Maghreb a connu un grand développement économique, qui a eu des effets considérables sur l’environnement. Parmi les plus grands problèmes environnementaux du Maghreb, on retrouve : la pollution des littoraux et des plages, la difficulté de se débarrasser des déchets et surtout le problème de la qualité et de la quantité des ressources d’eau.

Le DAAD organise régulièrement des rencontres pour ses anciens boursiers et boursières, afin de rester en contact avec ces derniers et de les mettre en réseau.

                                                                                                  

                                                                                          Photo de groupe des participants de la rencontre des alumni du DAAD à Rabat

Offres pour alumni :

https://www.daad.de/alumni/service/alle-alumni/13145.de.html

http://www.alumniportal-deutschland.org/startseite.html


Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Photo credits: Beate Schindler-Kovats


Beaucoup nous lie à l'Allemagne...
Deuxième rencontre DAAD des alumni en Tunisie
            

Il y a plusieurs centaines d’alumni et des milliers de boursiers du gouvernement qui ont étudié et fait de la recherche en Allemagne, passant dans le pays plus de 10 ans de leur vie. « L’Allemagne était une phase importante de ma vie », témoigne un ancien boursier de la TU Braunschweig. Mais pas uniquement les études et la formation relient les alumni à l’Allemagne, mais aussi le style de vie et de travail. Beaucoup d’entre eux ont fondé des entreprises en Tunisie ou sont actifs au sein d’universités et la plupart maitrisent la langue allemande.
C’est pourquoi il n’est pas étonnant qu’on entendait et parlait principalement l’allemand lors de la deuxième rencontre des anciens boursiers en Tunisie le 20 octobre 2014 à l’hôtel Majestic Tunis. «C’est toujours un grand plaisir de pouvoir pratiquer son allemand et de se retrouver en Tunisie pour se mettre en réseau», d’après une jeune alumna.



Alumni d'Allemagne se retrouvent en Tunisie

Faire connaissance, s’échanger et s’interconnecter, tels sont les objectifs de cet événement qui a réuni environ 80 anciens boursiers du DAAD, de la fondation Humbold et du gouvernement tunisien. Etait présente aussi la célèbre DAAD-alumna, Amel Karboul, actuelle ministre du tourisme de la Tunisie. Elle accueillit les alumni et les invita d’intégrer les valeurs, les initiatives et les attitudes de travail acquises en Allemagne dans le processus de transformation que connait la Tunisie.



DAAD-alumna et ministre du tourisme Amel Karboul s'informe du travail du DAAD en Tunisie

L’ambassadeur de l’Allemagne, S.E. Dr. Andreas Reinicke, exprima lui aussi courage et estime pour ce qui a été réalisé par les alumni et insisita sur le fait que ces derniers représentent des ponts entre les pays. « Les perspectives et orientations  que l’Allemagne a offert aux alumni, devraient être transmis aux générations futures. », tel est le souhait de Beate Schindler-Kovats, directrice du bureau du DAAD Tunis.



Bonne ambiance lors de la 2ème rencontre des alumni en Tunisie en octobre 2014

Le bureau du DAAD Tunis a invité les alumni et garde leurs données dans une database qui réunit plus de 200 contacts. Le DAAD cherche à rester en contact avec les boursiers qui ont étudié et fait de la recherche en Allemagne et organise régulièrement des rencontres, des colloques et des séminaires régionaux pour et avec les alumni.

Si vous êtes ancien boursier et que vous voulez figurer sur notre base de données pour des évènements futurs, contactez-nous : contact@daad.tn

Fiche d'inscription

Mot d'acceuil

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Photo credits: Anis Bouattour

 

Autonomie, concurrence et une meilleure visibilité internationale des établissements d’enseignement supérieur tunisiens

Séminaire du DAAD „University Leadership and Management in an international context“ pour les partenaires universitaires du 30 au 31 mai 2014 à Hammamet

Les universités tunisiennes se retrouvent face à de nombreux défis: elles doivent former de plus en plus d’étudiants, développer davantage des programmes ciblant le marché de travail, être compétitives sur le plan international en ce qui concerne la recherche et l’enseignement, coopérer mondialement et fonder un profil et une identité propres. Elles doivent aussi avoir une gestion efficace et moderne, un personnel engagé et motivé et se positionner stratégiquement par rapport à l’avenir.

Il s’agit d’exigences et d’attentes très élevées. Malheureusement la réalité est différente : amphithéâtres surpeuplés, des étudiants mécontents et un personnel qui fait grève, quantité plutôt que qualité et une autonomie académique et financière très limitée.

La pression sur les universités est grande, un savoir-faire international est requis. Le bureau du DAAD Tunis répond aux besoins des universités tunisiennes et organise un programme sur mesure pour les cadres des Université de Sousse, IRESA et Sup’Com. Les présidents et doyens des universités participantes ont été invités à un séminaire « University Leadership and Management in an international context » le 30 et 31 mai 2014 à Hammamet pour s’échanger avec deux experts internationaux de grande renommée. Dr. Christian Bode, ancien secrétaire général du DAAD, et Prof. Lothar Zechlin président fondateur de l’Université de Duisburg-Essen bénéficient d’une grande expérience diversifiée et se déplacent dans le monde entier pour des causes internationales. Dernièrement ils ont conseillé les Universités de Cairo et Alexandrie en Egypte. Pour une première en Tunisie ce séminaire pourrait prendre le format d’un coaching qui soutient les partenaires 0tunisiens dans les questions sur le leadership, la gestion de qualité et l’internationalisation.

A l’aide d’une analyse SWOT, les forces et faiblesses ainsi que les contraintes potentielles des institutions tunisiennes ont été listées.  « Cela fait du bien de s’éloigner de la routine universitaire, et de consacrer une journée pour s’occuper de la stratégie, de la formation et des problèmes de qualité » a déclaré un des participants au séminaire. Le fait que les présidents et doyens  s’absentent en plein milieu d’épreuves et  d’élections universitaires pour assister au séminaire, montre à quel point la situation est sérieuse.

Beaucoup de problèmes sont conscients et des solutions ont déjà été proposées, mais l’échange, l’analyse et la discussion sur les plans de mise en œuvre et d’action restent utiles. Un des résultats de ce séminaire est le désir pour une plus grande synergie et mise en réseau : qu’une combinaison pourrait provoquer des réformes et l’atteinte d’une optimisation. La formation de consortiums, le désir d’évaluation/d’audit ainsi que des structures pour l’amélioration de la qualité font tous parti du catalogue de recommandations rédigé à la fin du séminaire par les participants.

Dans le cadre de sa stratégie 2020, le DAAD travaille sous le slogan « Transformation à travers l’échange » autour de trois grands thèmes : Bourses pour les meilleures, structures ouvertes sur le monde et  savoir pour les coopérations scientifiques. A travers le séminaire « University Leadership and Management in an international context » le DAAD soutient la formation de structures cosmopolites favorisant la coopération universitaire afin d’améliorer la qualité de la recherche et de l’enseignement. Cela va contribuer à la présence d’universités ayant des partenaires solides pour se développer au-delà des frontières et pour faire face aux défis de l’avenir.

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Photo credits: Beate Schindler-Kovats

                                                          

Le comité consultatif du DAAD Tunisie s’entretient avec des experts internationaux

Seminar Bode-zechlin 003

C’est dans une atmosphère de coucher de soleil à Sidi Bou Said que se créa une ambiance favorable à la discussion et à l’échange entre le comité consultatif du DAAD et les deux experts internationaux – Dr. Christian Bode, ancien Secrétaire Général du DAAD et Prof. Lothar Zechlin, fondateur de l’Université Duisburg-Essen. Ces deux experts universitaires visitèrent la Tunisie du 27.05 au 01.06.2014, sur invitation du DAAD, pour coacher les universités tunisiennes quant au thème : « University Leadership and Management in an international context ».

Au centre des discussions se trouva la situation des universités dans leur phase transitoire : l’échange, la compétition et l’internationalisation sont des facteurs très importants de réformes et de modernisation, surtout pour ne pas rater le ralliement au marché de formation global.

Le comité consultatif du DAAD Tunisie se compose d’alumni du DAAD, de partenaires et d’amis des universités et de l’économie (différents domaines inclus). Il se réunit régulièrement pour des séances de travail au bureau du DAAD Tunis. Le DAAD travaille mondialement avec des experts indépendants, des alumni et des représentants d’universités, tout en le conseillant et soutenant.
Le bureau du DAAD Tunis a pu depuis septembre 2012 bénéficier de l’aide, de l’engagement ainsi que de la compétitivité des partenaires et alumni tunisiens.

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Photo credits: Beate Schindler-Kovats

 

Visages heureux lors de la remise des bourses du DAAD pour les séjours linguistiques pour l’été 2014

Lundi 19 mai, 13 chanceux bousiers se sont rendus au bureau du DAAD Tunis pour récupérer leur certificat de participation à un séjour linguistique du DAAD en Allemagne l’été 2014.
Ces derniers ont été choisis parmi 90 candidats, et partiront à Bamberg, Berlin, Düsseldorf, Passau pour améliorer leurs compétences linguistiques. Les critères de choix ont été : de très bonnes notes, une lettre de motivation qui justifie la demande de cette bourse, et un entretien convaincant avec une commission.

Les bourses de cette année ont été octroyées à des médecins, à des économistes, des ingénieurs, des informaticiens et des étudiants de littérature allemande.

Le bureau du DAAD Tunis a invité les boursiers à un séminaire d’information. En septembre, juste après le séjour, aura lieu une rencontre pour raconter l’expérience du voyage en Allemagne.

                                                                                            FELICITATIONS à tous les boursiers, nous vous souhaitons beaucoup de succès!

                                                                                                                           

Vous pouvez encore vous inscrire à un séjour linguistique pour l’été 2014 (à vos propres frais)

Plus d’informations sous le lien suivant:

www. daad.de/sommerkurse

Et dès maintenant vous pouvez postuler pour le séjour linguistique été 2015.
Dernier délai pour déposer votre candidature : le 30.11.2014

Plus d’informations et formulaires

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Photo credits: Beate Schindler-Kovats

Etudier et rechercher en Allemagne, c’est attractif
Journée d’Information du DAAD à la Cité des Sciences le 9 mai 2014 à Tunis


La demande pour « les études et recherches en Allemagne » ainsi que pour « les possibilités de bourses » est intacte : même la deuxième journée d’information organisée en cette année par le DAAD-Bureau Tunis le 9 mai 2014 à la Cité des Sciences (Tunis) a connu une grande popularité. Environ 350 étudiants, chercheurs et professeurs de Tunis, Sousse, Monastir, Sfax et Gabès ont assisté pour à la fois s’informer sur les possibilités d’études et de bourses en Allemagne, mais aussi pour découvrir les programmes et les coopérations avec les universités allemandes.
La salle de séminaire était totalement occupée, ne laissant aucune place vide, et ce pendant les deux présentations. Même les matériaux et brochures sur les stands d’information dans le hall d’entrée ont rapidement  été épuisés.
« Je vous remercie beaucoup pour l’excellente conférence aujourd’hui, c’était vraiment un plaisir de vous entendre et un honneur d’y assister », feed-back positif d’Oussama Gharsalli , l’un des présents lors de la journée d’information.

D’ores et déjà les intéressés peuvent s’informer sur les programmes de bourses  et l’inscription d’automne 2014. Ceci se fait à travers la base de données du site web du DAAD, où l’on peut trouver entre autres plus que 1000 programmes internationaux enseignés en langue anglaise. Même les cours d'été sont encore disponibles pour l’année 2014.

Il faudrait aussi commencer précocement par la préparation de sa candidature pour une bourse du DAAD : le DAAD a transformé presque tous les programmes vers des demandes en ligne où les documents devront être présentés à travers un portail. Seules les demandes complètes et soumises à temps pourront être considérées.

Le bureau du DAAD organise des journées d’information sur les « études et recherches et Allemagne » ainsi que « les possibilités de bourses » sur invitation d’universités, d’associations étudiantes et d’instituts. Le bureau offre également des séances de consultation individuelle pour conseiller les intéressés.
Des consultations et événements ont aussi lieu dans les universités où les lecteurs sont présents.

Vous trouvez plus d’informations sur les événements du DAAD sur notre site web : www.daad.tn

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Photo credits: Beate Schindler-Kovats

 

Première rencontre de réseau des responsables de projets tunisiens concernant des programmes de partenariat avec l‘Allemagne


Le 12 avril 2014 le DAAD Tunis invita des responsables des projets du partenariat germano-tunisien à une rencontre de réseautage à Hammamet.

12 coordinateurs des programmes financés par le DAAD « Partenariat germano-arabe pour la transformation » et «Dialogue universitaire avec le monde islamique" ont accepté l'invitation à un échange d'expériences: ils exposèrent les points les plus importants de leurs projets, et discutèrent des opportunités, des défis et des problèmes rencontrés lors du travail. Bien que les projets viennent de disciplines très différentes – ingénierie, informatique, droit, médecine et sciences humaines et naturelles – tous les participants jugèrent le forum utile et significatif et tiennent également à profiter de la plate-forme dans l’avenir.


« Il est intéressant de voir la grande variété de promotions offertes par le DAAD aux universités tunisiennes », a déclaré un participant, «et il est important que nous puissions faire de l’échange au sein des universités tunisiennes ».  Réseaux professionnels régionaux et nationaux, mais aussi la mise en réseau avec les partenaires et les synergies entre les projets allemands, ont été le résultat d'une coopération renforcée. Les responsables de projets se montrent aussi en tant que personnes de contact et de multiplicateurs pour le travail du DAAD en Tunisie. Pour le bureau du DAAD, ce sont des contacts universitaires importants surtout quand il s’agit d’annonce et de partage d’informations dans un contexte tunisien où tout est encore centralisé.  

                                                                                 

Dans les groupes de travail des sujets tels que la communication, l'administration, et les rôles des partenaires de projets ont été discutés: en gros il régna une atmosphère de satisfaction, d’engagement et d’enthousiasme. Les projets germano-tunisiens suscitent des niches pour l'échange, la recherche et la coopération. C’est tout simplement parce que les projets fonctionnent de manière largement indépendante et sans influence de structures hiérarchiques, que ceux-ci aboutissent au succès et à l’atteinte des objectifs fixés.


Il a également été décidé qu'il devrait y avoir plus de publicité pour les best-practise de la coopération germano-tunisienne. Un premier pas est fait: chaque projet est présenté sur  une affiche. Celle-ci sera par la suite publiée sur le site web du DAAD (www.daad.tn) et sera par-là  accessible à un large public.

Plus d'informations sur le DAAD et les projets:

www.daad.dewww.daad.tn

www.changebyexchange.de


Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Photo credits: Beate Schindler-Kovats

Le nouvel ambassadeur allemand visite le bureau du DAAD Tunis

Le 9 avril 2014, le nouvel ambassadeur de le République fédérale d’Allemagne de Tunis, son excellence Dr. Andreas Reinicke, a rendu visite au bureau du DAAD Tunis.
Lors de sa première visite officielle, l’Ambassadeur se montra très satisfait par l’emplacement central du bureau du DAAD. Le DAAD-Tunis connait grâce à ses services de conseil et d’information pour les étudiants, les jeunes chercheurs et le personnel universitaire une grande popularité. Le fait qu’il se situe au centre-ville le rend davantage accessible.

L'ambassadeur a pris suffisamment de temps pour s’entretenir avec le personnel et les deux employées temporaires de l'office et s’est ainsi procuré une image concrète des fonctions et du travail du DAAD en Tunisie. Les sujets abordés étaient la situation des universités tunisiennes après la révolution, l'intérêt croissant pour la coopération germano- tunisienne dans l'enseignement et la recherche et la forte demande pour les cours d'allemand parallèles aux études dans les domaines d’ingénierie et de sciences naturelles. Une intégration plus étroite des intérêts économiques dans l’enseignement et dans les établissements d'enseignement supérieur a été suggérée. Des professionnels bien formés sont nécessaires dans les milieux où de nouvelles entreprises sont issues et là où les entrepreneurs allemands investissent. Les universités tunisiennes peuvent, avec l'assistance technique allemande, développer leurs programmes d’études et adapter les pratiques d'éducation et de formation aux domaines innovants. Au niveau du modèle universitaire allemand, une combinaison enseignement-marché de travail réussit très bien, notamment dans le domaine de l’ingénierie et des sciences environnementales. A ce niveau, les médiateurs allemands en Tunisie devraient davantage coopérer pour créer des ponts et des métiers de demain. 

Ayant un propre bureau, le DAAD est représenté depuis Septembre 2012 à Tunis. Depuis, celui-ci réussit à renforcer sa présence en Afrique du Nord. En plus du programme de base (bourses et partenariats universitaires), le travail de l’Office consiste également en de nombreux projets et partenariats bi-et multilatéraux dans la région. Ce travail est effectué grâce à des partenariats de transformation, financés par le ministère des Affaires étrangères et encouragés par le DAAD. Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.

Ecrit par Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD-Bureau Tunis.
Photo credits: Beate Schindler-Kovats

               

            Journée d’information à la Cité des Sciences: « Études et recherches en Allemagne »

Les premiers intéressés arrivèrent déjà à 9h30 à la Cité des Sciences à Tunis, pour récolter des informations quant aux possibilités d’étudier et de faire de la recherche en Allemagne. C’est la deuxième fois que le bureau du DAAD Tunis organise un tel événement, et en ce jour du 14 février 2014 aussi, aucune place ne resta vide dans l’amphithéâtre. L’audience, qui s’éleva à un nombre de 200 personnes,  était composée d’étudiants, de doctorants, de chercheurs et de professeurs universitaires. Les domaines d’études étaient divers aussi, représentant les facultés de Tunis, Sousse, Monastir, Jendouba, Beja et Sfax.

                                                                                                                                      

« L’intérêt pour l’Allemagne en tant que lieu d’étude reste intact », s’exclame Madame Beate Schindler-Kovats, directrice du bureau du DAAD Tunis, « ceci est un bon feed-back aussi bien pour notre travail, que pour la coopération tuniso-allemande ». Plusieurs étudiants et chercheurs font preuve d’expérience internationale : en offrant des programmes d’études internationaux (plus que 1500 domaines pour les licences, mastères et doctorats) l’Allemagne gagne en attractivité ; la qualité de ses études et recherches est indiscutable. Même avec un autofinancement, les études en Allemagne sont relativement à la portée dans le sens où elles ne sont pas payantes. L’anglais étant aussi une langue d’enseignement dans les programmes internationaux et dans la recherche, un bon début est garanti même sans maitrise de la langue allemande.

                                                                                                                
                                                                          

« It was a so nice conference it's true that at the beginning technical things were not very good but be sure that it was a special day for us and we were so happy for what you made. I want also to thank all the people who work in your institution for the help that you give and the hard work that you offer to Tunisian people specially those who have a degree or still in university», nous écrit Maher Awadhi (26 ans), jeune diplômé ayant une licence en économie et commerce international de l’ESC Tunis.
                                                                                                                                    

Tout comme Maher, la plupart suivait les présentations avec beaucoup d’attention et d’intérêt. L’interaction entre l’audience et l’équipe du DAAD Tunis était grande : beaucoup de questions sur les possibilités d’études et de recherche et sur les programmes du DAAD ont été posées. En fait le DAAD offre régulièrement des informations et des conseils. Annuellement plus que 200 bourses sont octroyées par le DAAD, et ce dans tous les domaines d’études et à tous les niveaux, allant des cours d’été, passant par des séjours de recherche jusqu’à des coopérations universitaires structurées.

                                                                                                                

« Les candidats tunisiens ont une bonne formation, les systèmes universitaires LMD et Bologna sont compatibles, et le baccalauréat tunisien est reconnu en tant que diplôme pour intégrer une université en Allemagne », avance Madame Beate Schindler-Kovats, «c’est uniquement au niveau des soft-skills (le savoir-être) que réside le problème : plusieurs candidats tunisiens échouent lorsqu’ils postulent pour une université ou pour une bourse pour la seule raison de la formalité. Les dossiers ne sont pas correctement présentés, sont incomplets, ou bien manquent de documentation. Pour ces cas, le DAAD offre des séminaires d’assistance dans les demandes et les candidatures. »

Texte rédigé par Madame Beate Schindler-Kovats, DAAD Tunis


                                                           Les Artistes et Musiciens répondent à l’invitation du DAAD-Bureau Tunis -
                                                                            2ème Rencontre Tuniso-Allemande pour des étudiants

Après le succès de la 1ère rencontre Tuniso-Allemande pour les étudiants d’Architecture en novembre 2013, le bureau du DAAD à Tunis a organisé une 2ème rencontre pour les étudiants d’art et de musique, et ce à la suite de l’initiative du volontaire de « kulturweit » Philipp Herzog. Huit tunisiens étudiant l’Art et  la Musique ainsi qu’une boursière allemande du DAAD se sont réunis  le 11/02/2014 de 16h00 à 18h00 au Bureau du DAAD à Tunis.

                                                                                                        

Après que Madame Beate Schindler-Kovats, directrice du DAAD Bureau Tunis, ait souhaité la bienvenue aux invités, on est passé à la présentation interactive du bureau du DAAD, ses objectifs, les bourses et l’Allemagne en tant que lieu d’étude. « Quelles sont les conditions d’obtention d’une bourse pour les artistes? », a demandé un participant. Une autre participante de l’Institut Supérieur de Musique de Tunis (ISMT) cherchait à  savoir : « Quelles sont les possibilités de spécialisation au niveau de la musicologie en Allemagne ? ». Une atmosphère chaleureuse s’est petit à petit créée, ce qui a permis de s’échanger des idées dans un cadre bien agréable.

                                                                                                         

Ensuite, la rencontre commençant à prendre fin, on a eu le droit à une surprise extraordinaire. Quelques étudiants de musique  ont apporté leurs instruments et ont fait un petit concert privé. Allant de la musique arabe, comme l’artiste égyptienne Umm Kulthum, passant par la musique classique de Beethoven jusqu’à la musique moderne, les étudiants nous ont fait preuve de leur talent. Tous les participants ont beaucoup apprécié cet après-midi.

                                                                                                           

« Grace aux diversités  individuelles, ce groupe est capable de développer un grand potentiel pour l’échange d’idées, profitant à tous les participants dans l’avenir. », Sirine Koudji, collaboratrice du DAAD-Bureau.  Ceci était une rencontre bien enrichissante – pour l’équipe du DAAD-Bureau Tunis aussi.

Texte rédigé de la part de M. Philipp Herzog, volontaire « kulturweit » du DAAD-Bureau à Tunis



                                                                                                  DAAD Tunis visite IRESA

À l'initiative du président de l'IRESA, le professeur Mohamed Aziz Darghouth, le bureau du DAAD Tunis a visité le 23 Janvier 2014 IRESA pour discuter en une table ronde des questions concernant  l'échange, la coopération et la stratégie.

                                                                                                                    

IRESA, Institution de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur Agricole, est un assemblage de onze établissements d'enseignement supérieur, six instituts de recherche et deux pôles régionaux dans le département des sciences de l'agriculture et a quatre bureaux régionaux en Tunisie.

Les sciences agricoles est un domaine prioritaire de la coopération tuniso-allemande dans l'enseignement et la recherche. Des universités allemandes, telles que l'Université technique de Braunschweig, coopèrent avec succès depuis des années dans le domaine de l'eau et des eaux usées (EMerging POllutants in Water and WastewatER in Tunisia EM-PO-W-ER).

IRESA et DAAD ont l'intention d'approfondir la coopération dans l'enseignement  supérieur et la recherche. Les possibilités dans le cadre de programmes d'échanges existants doivent être mieux exploitées et des partenaires universitaires et des instituts de recherche dans les deux pays  doivent être informés sur les programmes de coopération. IRESA souhaite aussi avoir le soutien du  DAAD et des experts allemands lors de la réforme et la réorientation des structures de gestion, du good gouvernance et du profilage de l'Institut. IRESA travaille sur une stratégie pour plus d'orientation multidisciplinaire et de la demande dans ses programmes d'études et la durabilité et la compétitivité dans la recherche.

                                                                                                              

Le DAAD soutient des partenaires à l’échelle mondiale dans le développement de structures cosmopolites et conseille des universités allemandes et étrangères afin d’établir des systèmes d'enseignement supérieur modernes, internationaux et concurrentiels, des programmes d'études axés sur la demande et des champs de recherche innovants.

Rédiger de Beate Schindler-Kovats, Directrice DAAD Bureau Tunis

                                             Bureau du DAAD Tunis entre dans l’année universitaire 2014

Un début d'année complètement diffèrent: Pour la nouvelle année, le bureau du DAAD Tunis a invité ses partenaires, alumni et amis à une présentation. PhD Jan Völkel, maître de conference à long terme du DAAD à l’université de Caire et coordinateur régional du BTI pour la région de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, a discuté avec les invités un sujet actuel et captivant: « Comment est-ce que la démocratie peut être décrite en période de transition ? »

                                                                                                                      
 

Dr. Jan Völkel a offert une perspective exclusive dans les coulisses du BTI et il a fait face aux critiques. Il a précisé sur la base de trois défis les difficultés de mesurer la démocratie :

  1. Qu'est-ce que la démocratie?
  2. Comment est-ce que la démocratie peut être décrite objectivement?
  3. Quelle est le niveau de précision des mesures, notamment en période de changement radical, comme en Tunisie et dans d’autres pays du monde arabe?

 « La Tunisie est la meilleure "amélioratrice démocratique" mondiale dans ces deux dernières années », cela pourrait être un titre le 22 Janvier 2014, quand la Fondation renommée allemande de Bertelsmann publie son Indice de Transition en 2014. En fait, la Tunisie est dans le classement du BTI la nouvelle "étoile montante": Elle était sur le 100ème rang, et après, la Tunisie s’est améliorée comme aucun autre pays et elle est maintenant sur ​​le tableau démocratique du BTI 2014 sur le 64ème rang remarquable.

Vous trouvez plus d’informations sur: BTI 2014, www.bti-project.org  

                                                                                                        

Il a été évident que la mesure de la démocratie sera toujours une opération difficile, malgré tout le professionnalisme et la méthodologie élaborés ; les aspects politiques multidimensionnels ne peuvent pas être réduits à des chiffres. Néanmoins, les classements comme le BTI 2014, offrent de nombreuses approches utiles pour une meilleure compréhension de la situation politique et économique dans les pays en transition, en particulier avec une vue des pays comparables.

Informez-vous toujours sur nos prochains événements sous le lien suivant:

https://www.daad.de/miniwebs/ictunis/fr/25036/index.html

     

                                           Coopérations universitaires: Passion et obligation en même temps

                          „Forum Tuniso- Allemand des Coopérations universitaires“ du
2 au 5 Décembre 2013 à Tunis


                                       


Les coopérations universitaires signifient toujours plus de travail pour les partenaires. Elles exigent un engagement personnel et sont rarement planifiables et simples. Ainsi, on pourrait tirer des conclusions du "Forum tuniso-allemand" à Tunis. Plus de 150 partenaires des universités  en Allemagne et en Tunisie ont profité de l’occasion pour faire de nouvelles connaissances, un réseautage efficace et pour «construire des ponts».

Dans la Tunisie francophone, on découvre depuis le printemps arabe en 2011, de plus en plus, d'autres pays d'UE en tant que des partenaires universitaires et en particulier des partenaires allemands - et vice versa. Pour les universités allemandes, le Maghreb était depuis longtemps une "tâche blanche". Grâce au "Partenariat de transformation germano-arabe", encouragé et financé par le ministère des Affaires étrangères, les relations tuniso-allemandes se sont intensifiées dans le domaine de l'éducation. L'intérêt mutuel a sensiblement  augmenté et détient encore beaucoup de potentiel pour des programmes et des projets communs.



                         

Je suis accablé par l'intérêt des partenaires tunisiens et je me suis étonné que beaucoup de grandes écoles sont déjà en chemin et ont préparé concrètement leurs idées de projets ainsi que leurs programmes, a déclaré le professeur Bogacki, vice-président de l'Université des Sciences appliquées Koblenz, dont sa raison de participation était la recherche de partenaires pour un programme de master trinational nommé "La construction durable ".

l'Université des Sciences appliquées Koblenz développe actuellement en coopération avec l'Université germano-jordanienne (GJU) le programme anglais du double diplômes de Master au profit des architectes et des ingénieurs civils en mettant l‘accent sur ​​la construction durable et l'efficacité énergétique. La participation d'une université tunisienne au programme de master trinational serait une extension souhaitable.

Le Bureau DAAD de Tunis en coopération avec le Point de contact national pour les programmes de l'UE pour les pays tiers dans l'enseignement supérieur a conçu la semaine de rencontre tripartite "Forum germano-tunisien" dans le but de réduire le déficit d'information sur les deux côtés, de discuter  les possibilités de financement, en particulier dans le cadre  des programmes structurels du DAAD et du nouveau programme ERASMUS + UE (2014-2020) ainsi que de renforcer la coopération universitaire bilatérale et multilatérale.

«Sur le plan professionnel,  toutes les attentes au forum et la volonté pour faire des coopérations sont satisfaites ", a déclaré la directrice de l'Office international de l’Université des Sciences appliquées de Ludwigshafen, Madame Kerstin Gallenstein, "l'intérêt surmonte les capacités des universités allemandes." Pour l’Université des Sciences appliquées de Ludwigshafen en tant qu’une université bien focalisée sur le busines, ​l'interaction entre l'université et l'industrie / entreprise est un thème qui englobe tout. Maintenant cette université est en Tunisie à la recherche de partenariats stratégiques.

Avant la conférence „Les modèles universitaires allemands dans la compétition internationale“ et le séminaire de coopération universitaire dans le cadre de l’Union Européenne, le Bureau DAAD  Tunis a organisé des visites de différents établissements supérieurs à Tunis. Les professeurs dans les sciences d´ingénieur et dans les sciences naturelles ont eu l'occasion, de faire la connaissance de l'Institut National des Sciences Appliquées et de Technologie (INSAT), de SUP'COM et de l'École Nationale Supérieure d'Ingénieurs de Tunis (ENSIT).  Les professeurs allemands des sciences administratives et de gestion ont visité l’Université privée la Mediterranean School of Business (MBS), l'Institut Supérieur de Gestion de Tunis (ISG), et l'Institut des Hautes Etudes Commerciales (IHEC). L'Université de La Manouba et l'Institut de Presse et des Sciences de l'Information (IPSI) étaient hôtes pour les professeurs allemands des sciences humaines.

Professeur Frikha, directeur de Sup'Com, ancien boursier du DAAD et diplômé de l’Université Technique de Munich (TUM) a accueilli les invités allemands à son institution, en notant: "Le forum réunira les partenaires et les intérêts allemands et tunisiens. L'échange d‘étudiants, de professeurs et d'idées est bénéfique  pour les deux côtés“. "Ceci est aussi confirmé par Professeur Derbel de l‘Université d'ingénierie, d´économie et de culture de Leipzig (HTWK): „Eh bien, les bases et les réseaux de coopération et de collaboration sont réglés, commençons maintenant!“

                              

La Tunisie a un bon système d'éducation et les diplômés sont bien qualifiés. Néanmoins, le taux  chômage des diplômés a continué d'augmenter cette année, avec près de 35%. Il y existe une conscience de réforme: la formation doit être plus axée sur la pratique et plus étroitement alignée sur les besoins du marché du travail. C’est pour cette raison que les modèles universitaires allemands, comme les universités des sciences appliquées ou la formation en alternance sont bien perçus. En Tunisie , il ya environ 250 entreprises avec une participation allemande, qui ont besoin de spécialistes internationaux et multilingues. Les universités tunisiennes ont reconnu ce fait et introduisent  maintenant dans de nombreux domaines l'internationalisation et le multilinguisme. Professeur Touiti,  chargé de cours au programme anglais «International Relations» à l'Université de Tunis en est convaincu: «Ce forum est très stimulant pour de nouveaux réseaux et initiatives. Il est important d‘entretenir des relations personnelles et d‘introduire de nouvelles méthodes dans les programmes d’études dans les universités tunisiennes».

                                
     

S.E. Ministre de l'Enseignement Supérieur Ben Salem
et l'Ambassadeur de la République fédérale d'Allemagne S.E. Jens Plötner à l'occasion de la Réception à la Résidence.


Après tout: sans l'engagement personnel et sans des réseaux professionnels, les universités ne peuvent pas réussir aujourd'hui sur le marché mondial de l'éducation. Il est important de nouer des partenariats pour créer des projets et des programmes interdisciplinaires et de préparer la jeune génération aux questions du monde futur. Cela a été reconnu par les deux partenaires allemand et tunisien: ils se sont réunis pour transformer les idées en projets. Et les discussions étaient très ouvertes et animées- la preuve impressionnante de la nouvelle liberté d'expression en Tunisie.

„Nous pouvons être satisfaits des résultats du forum", a déclaré La directrice du DAAD Bureau Tunis, Beate Schindler Kovats, „les représentants des universités tunisiennes sont venus de toutes les disciplines et de toutes les régions à Tunis. Le contact direct et personnel dans une culture qui se développe grâce aux  réseaux de rencontre et de relation est très important. Nous espérons avoir de nombreux impulsions pour notre travail en 2014.

      

Texte rédigé par Madame Beate  Schindler-Kovats, DAAD Tunis, 11.12.2013

Le bureau du DAAD à Tunis célèbre le premier anniversaire de son existence 

C’était Vendredi, le 25.10.2013, que nos invités sont venus afin de partager avec nous notre joie immense de la première fête d’anniversaire du Bureau du DAAD lors d’une douce soirée. 

« On a du mal à croire que le bureau du DAAD existe depuis un an en Tunisie », a déclaré une personne bien intentionnée, « il me semble que le bureau existait déjà depuis des années… »

         20131025 1404  

En effet, les relations de coopération universitaire entre l’Allemagne et la Tunisie ont vécu un grand succès pendant des années. Le Bureau du DAAD, qui a commencé son travail en Septembre 2012, ne présente qu’une forme institutionnalisée.  Cette année, le DAAD a renforcé sa présence en Tunisie, désormais avec trois Lectrices du DAAD à l’ISLT, à la Faculté de la Manouba et à l’Université de Gabès, ainsi que deux assistants de langue. Le bureau du DAAD a élargi ses activités et également son personnel.

Le rapport annuel du bureau du DAAD à Tunis explicite le succès: environ 1000 demandes et consultations individuelles, des comités de sélection pour les boursiers du DAAD, une variété d’événements, d’ateliers, de conférences et de visites d’études aux différentes universités à Monastir, Sousse, Sfax, Beja, Gabès et Médenine avec des tournées d’information concernant les études et les recherches en Allemagne.

„Nous continuons ainsi“, nous promet Mme Beate Schindler-Kovats, la Directrice du bureau du DAAD à Tunis. « Nous aimerons bien rassembler de nombreux partenaires de la Tunisie et  de l’Allemagne pour de nouvelles coopérations et partenariats». À ce sujet, nous vous invitons à participer à notre prochain événement: „Forum Tuniso-allemand pour la Coopération Universitaire“ du 3. au 5. Décembre 2013 à Tunis.

Pour plus d’information concernant les événements et le calendrier du bureau du DAAD, veuillez consulter notre site web: www.daad.tn 

Vous trouvez toutes les informations et la fiche d’inscription pour le „Forum Tuniso-allemand pour la Coopération Universitaire“ du 3. au 5. Décembre 2013 à Tunis ici.

Texte rédigé de la part de Mme Beate Schindler-Kovats, Directrice du Bureau du DAAD à Tunis.

Le DAAD lance une tournée d’information à Sousse, Monastir, Gabès et Médenine

Après la réussite de la journée « Portes ouvertes » sur les études, les recherches et les possibilités de bourses en Allemagne réalisée par le DAAD à la Cité des Sciences le 24.09.2013, ce dernier lance une tournée d’information dans plusieurs écoles supérieures en Tunisie.

Suite à l’invitation de la part de l’Université de Sousse le DAAD a organisé une rencontre avec à peu près 100 étudiants de tous les domaines  le 27.09.2013 à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Sousse. Les étudiants ont montré un grand intérêt non seulement à l’Allemagne et à l’apprentissage de la langue allemande, mais aussi à la poursuite de leurs études dans les universités allemandes.

Il faut mentionner que l’Université de Sousse est un partenaire dans le projet de l’initiation de la langue allemande en parallèle avec les études. Ceci est un projet issu d’une coopération avec le DUO « Deutschlernen Online » / « Apprendre l’Allemand en ligne » de l’Université Louis-et-Maximilien de Munich promu de la part du DAAD.

Tournée d’information à Sousse

© Tournée d’informations à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Sousse

À l’Université de Monastir et particulièrement à l’École Nationale d’Ingénieurs de Monastir les étudiants eux-mêmes ont pris l’initiative de contacter le DAAD, de préparer une demande pour un voyage d’études et d’enthousiasmer leurs professeurs. Le voyage d’études sera organisé et encouragé par le DAAD : au mois du Novembre les 15 meilleurs étudiants rendront visite à l’Université de Cassel et l’Université technique de Dresde afin d’échanger des idées dans le domaine des énergies renouvelables.  On est très ravi d’avoir être invité et très bien accueillis par les étudiant de l’Université de Monastir. L’amphithéâtre était plein d’étudiants non seulement du département des Énergies mais de tous les autres départements aussi. Les étudiants avaient beaucoup de questions intéressantes à poser et ils ont montré un grand intérêt à l’Allemagne comme lieu d’études et de recherches. L’ENIM offrira pour ce semestre encore la possibilité à ses étudiants d’étudier la langue allemande comme option.

Tournée d’information à Monastir

© Accueil chaleureux de la part des étudiants de l’ENIM

Pour l’année universitaire 2013/2014 le DAAD a évolué le nombre des Lectrices au sein des universités tunisiennes : après l’Université de la Manouba, le DAAD soutient maintenant à travers ses nouvelles lectrices l’Université de Carthage (ISLT) et l’Université de Gabés.

Notre visite à l’Université de Gabès était à l’occasion de l’investiture officielle de notre nouvelle lectrice du DAAD : Selma Dündar et aussi la représentation de l’équipe du DAAD et de notre mission au membre de l’Université avec la présence du doyen et du directeur. Lors de cet évènement il avait presque 120 étudiants de différents domaines (Ingénierie, Science Naturelle, Langues et Art). En coopération avec l’Université technique de Dresde un programme de Mastère « German Studies » sera conçu pour l’année 2014.

Tournée d’information à Gabès

© Visite du DAAD à l’Université de Gabès

La dernière station de cette tournée d’information du DAAD s’est déroulée au sud de la Tunisie à l’Institut Supérieur des études appliquées en Humanités de Médenine.

Environ 70 étudiants, professeurs de langue allemande et collègue de l’Institut Supérieur de Médenine ont été informés sur les programmes qu’offre le DAAD pour la Tunisie et ceci au sujet de l’atelier « Aktuelle Entwicklungen der Deutschdidaktik »/ « Évolution actuelle de la Didactique allemande » : un projet de l’Université de Cassel en coopération avec l’Université de la Manouba et l’Institut Supérieur des études appliquées en Humanité de Médenine  soutenu par le DAAD dans le cadre du Partenariat germano-arabe pour la Transformation.

Le nouveau département d’Allemand de l’Institut Supérieur de Médenine sera encadré par la lectrice locale du DAAD Ina Khiari-Loch.

Les étudiants de la deuxième année du département d’Allemand ont un grand intérêt de bénéficier des bourses des cours d’été dans les établissements d’enseignement supérieur allemand.

tournée d’information à Médenine

© Dernière Station de la tournée d’informations du DAAD au sud de la Tunisie à l’Institut Supérieur de Médenine

Le Bureau du DAAD organise avec plaisir des journées « Portes ouvertes » concernant les études, les recherches et les possibilités de bourses en Allemagne sur invitation de la part des Universités, des Communautés des étudiants et des Instituts.

Le Bureau du DAAD offre régulièrement des consultations individuelles. Le DAAD propose aussi à travers ses lectrices des  consultations et des événements au sein de leur Instituts Supérieurs.

Pour avoir plus d’informations sur les prochains événements du Bureau DAAD à Tunis, n’hésitez pas à consulter notre Site web : www.daad.tn  

Texte rédigé par Mme Beate Schindler-Kovats, Directrice du Bureau DAAD à Tunis.


Septembre 2013

Journée d'information sur les études, les recherches et les possibilités de bourses en Allemagne

Ils sont venus de Sfax, de Sousse et même de Gafsa!

La journée portes ouvertes organisée par le DAAD à la Cité des Sciences le mardi 24 septembre 2013, a été un véritable succès!!
Ce sont plus de 600 étudiants et jeunes chercheurs qui se sont présentés tout au long de la journée pour avoir des informations concernant le système d’études en Allemagne, la langue allemande et les possibilités de bourses et d'échange entre la Tunisie et l'Allemagne.

Le bureau du DAAD de Tunis se réjouit de cette réussite et se dit prêt à organiser d’autres journées d’information pour les jeunes tunisiens.

Rappelons que cette journée a été organisée dans le cadre du Partenariat tuniso-allemand pour la transformation qui a pour mot d’ordre "change by exchange".

Dscn0916                Dscn0938


Septembre 2013

Maghreb-Sommerakademie 2013

Un groupe d'étudiants de l'Université d'Oran en Algérie, désireux de rencontrer des étudiants du Maghreb ayant eux aussi choisi d'étudier la langue de Goethe, ont été le
point de départ d'un beau projet !
Le DAAD a en effet organisé la première académie d'été du Maghreb qui portait sur les compétences méthodologiques.

Ce séminaire organisé à Tunis du 1er au 6 septembre 2013 a réuni des étudiants tunisiens, marocains et algériens ainsi que de jeunes professeurs d'allemand.
Au vu du succès de cette première, le DAAD espère renouveler l'expérience l'année prochaine, dans un autre pays du Maghreb!

Gruppenfoto


Juin 2013

Le DAAD était présent sur le salon “Perspectives” le 13 et 14 juin 2013 à Tunis, le 15 juin 2013 à Sousse et le 16 juin 2013 à Sfax

À l’occasion de ce salon le DAAD a offert aux jeunes un service de conseil individuel sur les possibilités d’études et de recherches en Allemagne, ainsi que les possibilités de promotion et les programmes de bourses.

Mars 2013

DAAD Conférence « Les relations universitaires tuniso-allemandes: États des lieux et perspectives »

Rencontre des Anciens Boursiers du DAAD à Tunis le 9 mars 2013 à l'hotel Ramada Plaza, Tunis-Gammarth

A l'occasion de la visite de la Secrétaire Générale du DAAD, Madame Dr. Rüland, en Tunisie, le DAAD organise une conférence et une réception pour les anciens boursiers le 09 mars 2013.

Auparavant, la Secrétaire Générale va inaugurer officiellement le bureau du DAAD à Tunis en présence de l'Ambassadeur d'Allemagne en Tunisie, s.E. Jens Plötner, et s.E. Dr. Heinrich Kreft, responsable du dialogue entre les cultures du Ministère fédéral des affaires étrangères. Depuis septembre 2012, le DAAD est présent avec un nouveau bureau dans l'Afrique du Nord dont la Directrice est Madame Beate Schindler-Kovats.

En Tunisie, la transition politique dans le monde arabe a conduit à l'intensification du travail du DAAD (Deutscher Akademischer Austausch Dienst/Office allemand d'échanges universitaires), surtout dans les deux pays ciblés, l'Égypte et la Tunisie. Le DAAD suit de très près les évènements politiques et soutient la transition démocratique depuis 2011 avec des moyens du Ministère fédéral des Affaires étrangères à travers une série de mesures d'encouragement (www.changebyexchange.de).

Le conférence et la rencontre des anciens boursiers du DAAD devais renouveler, renforcer et intensifier les relations scientifiques et personnelles, afin de contribuer à un réseau scientifique mondiale.

Nous comptons sur la participation d'environ une centaine d'anciens boursiers tunisiens venant de toutes les branches universitaires. Ces dernières années, on a pu assister à la naissance d'une coopération fructueuse entre les universités tunisiennes et allemandes dans divers domaines. Le renforcement de cette coopération et le développement de nouveaux projets et d'idées restent l'un des objectifs principaux de cette rencontre.

La participation se fait uniquement par confirmation à titre personnel.

Information: DAAD bureau Tunis, info@daad.tn, Tel/Fax: +216 71 240 833/-31

Programme

120626 Daad Expertenkreis 72 093


Juin 2012


3ème groupe d’experts du DAAD : les bouleversements en Afrique du Nord et la coopération universitaire

Le travail de projet du DAAD dans le contexte des développements d’actualité dans les pays en transformation 

Au cours de ces derniers dix-huit mois, les pays en transformation que sont l’Egypte et la Tunisie ont été le théâtre de changements dramatiques. Dans un moment aussi déterminant, il est important de signaler que l’on est prêt à fournir une aide et un soutien. Ceci vaut tout particulièrement pour la coopération universitaire. En tant que première réaction aux vagues de fond politiques, le DAAD a établi un groupe d’experts qui s’est rencontré, pour la troisième fois, le 26 juin.

Consistant en alumni, boursiers et chercheurs proches du DAAD originaires de Tunisie et d’Egypte, le groupe d’experts s’est donné pour mission de développer des suggestions, des critiques et des propositions concernant le rôle de la coopération universitaire germano-arabe et d’accompagner de façon constructive le travail du DAAD.

Le grand nombre d’activités et de projets qui ont d’ores et déjà été développés et organisés dans le cadre du partenariat germano-arabe pour la transformation a figuré au cœur de cette troisième rencontre. Des représentants de projets ont donné un aperçu de leur partenariat pour la transformation en cours avec des universités d’Egypte et de Tunisie, dont une coopération dans le domaine médical ainsi qu’un projet de formation initiale et continue en matière de droit et de sciences de l’administration, qui jouent un rôle important pour l’émergence d’un Etat de droit.

De nombreux participants appartenant groupe d’experts sont eux-mêmes actifs au sein de projets du partenariat pour la transformation et ont présenté un bilan de leurs propres impressions. Des discussions approfondies ont également été menées au sujet de l’appel d’offres publié tout récemment pour le partenariat germano-arabe pour la recherche – Al Tawasul. Les participants n’ont pas fait mystère de ce que, après les premiers mois d’euphorie, une certaine désillusion et des soucis se propagent désormais dans ces pays.

Il apparaît avec de plus en plus de clarté que les mutations ne s’effectuent que très lentement et vont de pair avec des revers et une certaine déception. Quelle contribution peuvent donc fournir des projets dans le domaine de la coopération universitaire face à une telle situation ? Le DAAD a-t-il choisi les bons thèmes comme priorité et comment peut-on faire porter encore plus fortement la priorité sur le thème de la décentralisation ? Ce ne furent là que quelques-unes des questions qui, au fil de la journée, ont été à l’origine de discussions constructives et, souvent aussi, émotionnelles.

 

Daad 163 Change Copyright Nour El Refai _11_


Avril 2012


Manifestation de lancement du DAAD pour le «partenariat germano-arabe pour la transformation»

Après les bouleversements survenus en Tunisie et en Egypte qui ont été à l’origine du «printemps arabe», le Deutscher Akademischer Austauschdienst (DAAD) a, en étroite coopération avec le Ministère fédéral des Affaires étrangères, introduit un nouveau programme de promotion : le «partenariat germano-arabe pour la transformation».

«L’Egypte est et reste un pilier central pour la stabilité et la paix dans la région. Pour cette raison et bien d’autres encore, il est important, aux yeux de tous les amis de l’Egypte, d’aider à l’édification d’un nouvel avenir – un avenir qui repose sur la coopération, sur les intérêts communs et sur un engagement constructif.» Cette déclaration du professeur Dr Abdul-Al-Monem Mashat, de l’université du Caire, au sujet des chances et des défis à notre époque de bouleversements a bien reflété l’atmosphère de la manifestation de lancement. 120 chercheurs au total se recrutant dans les domaines de l’université et de la recherche en Allemagne, en Tunisie et en Egypte ont participé à la manifestation pour le «partenariat germano-arabe pour la transformation». Tous avaient en commun pour objectif de conforter la coopération scientifique entre les universités allemandes, égyptiennes et tunisiennes.

Au début de la manifestation, d’éminents chercheurs issus de différents secteurs de la recherche ont fait part de leurs idées quant aux moyens de conforter le processus de réforme démocratique dans les pays arabes et quant au rôle à jouer par les universités à ce propos. Le Dr Khaled Chaabane, de l’université La Manouba, de Tunisie, a expliqué les répercussions que la révolution a sur le système universitaire de son pays : la police universitaire a été abolie, des structures démocratiques ont été introduites et le droit de regard des étudiants a été conforté. Il a souligné que le programme de promotion du «partenariat germano-arabe pour la transformation» peut parfaitement soutenir de façon judicieuse le processus de démocratisation : du fait des coopérations universitaires, de jeunes étudiants et chercheurs auraient la chance de pouvoir se mouvoir dans un environnement scientifique différent et par-delà les frontières pour échanger leurs thèmes de recherche. En outre, la coopération internationale est, selon lui, capable de donner des impulsions pour l’amélioration des structures éducatives dans les universités tunisiennes.

Michael Bock, ambassadeur d’Allemagne en Egypte, a encouragé les participants à mettre à profit le nouveau programme de promotion et à s’engager dans des projets de coopération avec des partenaires en Allemagne, Egypte et Tunisie. Le Dr Helmut Blumbach, directeur des programmes du DAAD pour l’hémisphère Sud à Bonn, a explicité les intentions et les objectifs du nouveau programme de promotion : «Nous encourageons la création de réseaux entre universités allemandes, égyptiennes et tunisiennes. Grâce à ces nouveaux partenariats naissent des filières d’études communes, tandis que les possibilités de recherche et le management universitaire sont améliorés, les structures de décision internes à l’université sont rendues plus efficaces dans le sens de la «good governance» et le droit de regard des étudiants est conforté.»

En 2011 déjà ainsi que début 2012, de premiers projets ont été subventionnés dans le cadre du nouveau programme. Une sélection de ces projets a été présentée par les organisateurs de la manifestation de lancement : des représentants des universités du Caire et de Helwan ont parlé de leur voyage d’études en Allemagne et de ce qu’ils ont appris dans ce pays au sujet des structures démocratiques dans les universités : «Nous avons été très impressionnés par le parlement des étudiants dans les universités allemandes. Mais nous avons aussi remarqué que la participation des étudiants égyptiens aux élections dans les universités est beaucoup plus forte qu’en Allemagne». Lors d’un autre panel, le professeur Dr Hany El-Kateb a présenté un projet fascinant mis sur pied entre l’université technique de Munich et l’université Ain Shams du Caire : le projet travaille sur le développement d’une sylviculture durable dans le désert égyptien par le biais de l’utilisation des eaux usées.

La palette des projets subventionnés présentée est d’une grande diversité : « Structuring an Interdisciplinary Course of Studies Health Economics » combine des disciplines médicales et administratives. Un autre projet intitulé « Environmental Archeaology » entre l’université de Cologne et l’université du Caire a pour objectif la création d’une filière d’études de master commune et interdisciplinaire pour des étudiants des domaines de l’urbanisme, de l’économie des eaux et de l’archéologie.

Une exposition d’affiche a permis de présenter des contenus ainsi que les défis et les objectifs des projets bilatéraux ou trilatéraux. Des recteurs et professeurs ont discuté de façon approfondie au sujet des projets présentés et des suggestions qu’ils ramèneront de la manifestation : « Cette manifestation est une plate-forme remarquable pour procéder à des échanges de vues avec d’autres universités et départements et pour développer de nouvelles idées de projets. J’en ramènerai une grande quantité de nouveaux enseignements, surtout au sujet de la question de savoir comment maîtriser des défis à relever lors de l’organisation de projet », a déclaré l’un des participants lors de la discussion finale. En outre, l’importance d’une coopération scientifique approfondie a été mise en évidence : « Le processus de transformation va sans aucun doute durer un certain temps, mais il ne sera pas voué au succès si nous ne nous attaquons pas aux problèmes structurels dans le cadre du système éducatif et universitaire. »

20120329 3808


Mars 2012


Voyage VIP en Tunisie – une formation universitaire tournée vers la pratique en Tunisie – un concept pour l‘avenir

Du 26 au 30 mars 2012, une délégation de VIP de Tunisie forte de 9 personnes et se composant de présidents d’université et de représentants du Ministère de l’Enseignement supérieur a été invitée à Bonn. Pendant leur voyage de cinq jours, des visites de différents universités et de centres de recherche d’Allemagne ont figuré au programme, tout comme la poursuite de la planification de la coopération avec le DAAD.

Après la chute de la dictature, avec les premières élections libres organisées en Tunisie, à l’automne 2011, une étape importante a été franchie dans la voie d’une transformation démocratique du pays. Parmi les défis les plus importants à relever dans un proche avenir figurent désormais le développement économique et la lutte contre le chômage. Il est fréquent que les jeunes universitaires ne possèdent pas le rapport nécessaire à la pratique leur permettant de survivre dans le monde du travail. Tel était l’objectif du programme de visite, qui a, ainsi, voulu donner des aperçus différenciés sur les compétences et les qualités de la formation allemande en instituts universitaires de technologie. A cette occasion, diverses stratégies ont été présentées pour accroître la capacité d’emploi des diplômés ainsi que pour une interpénétration efficace entre la science et l’économie. Avec la RWTH d’Aix-la-Chapelle, les invités ont, en outre, pu découvrir un exemple au succès particulièrement grand d’une université à orientation technique, une université qui jouit d’une popularité particulière auprès des étudiants arabes également.

Une autre priorité des intérêts portait sur le domaine des énergies renouvelables, que les invités tunisiens ont considérées particulièrement porteuses pour l’avenir compte tenu de la richesse de soleil dans leur pays. Pour l’avenir, une concertation plus étroite a été convenue entre le DAAD et le Ministère de l’Enseignement supérieur afin, à l’avenir, de pouvoir réagir aussi le plus exactement possible en fonction des développements du pays.

Bild 002 _87_
Février 2012


Atelier de langue et civilisation allemandes à Tunis

Les 16 et 17 février 2012 s’est déroulé, à Tunis, un atelier sur l’état des lieux dans le domaine de la langue et de la civilisation allemandes en Tunisie. Les représentants de douze instituts tunisiens étaient invités. Au total, vingt participants ont donné suite à l’invitation et ont mené en commun des discussions avec des représentants du DAAD au sujet de l’état et de l’avenir de leur discipline. Mais l’objectif de l’atelier n’était pas seulement de faire connaissance et d’échanger des expériences, il se proposait aussi d’identifier des problèmes et des solutions. Ainsi, par exemple, a-t-on réfléchi au sein de groupes de travail sur les moyens de rendre encore plus attractives les études de l’allemand en Tunisie, comment composer avec des différences de niveau linguistique des étudiants tunisiens et quels profils ont jusqu’ici fait leurs preuves pour les cours d’allemand orientés vers les applications. Le résultat en est un état des lieux qui, d’une part, aidera à adapter encore mieux à l’avenir les instruments de promotion du DAAD et, d’autre part, permettra d’élucider la question des champs professionnels possibles des diplômés (mot-clé capacité d’emploi). En tant que première réaction aux besoins et déficits qui se sont concrétisés pendant l’atelier dans le domaine de l’apprentissage de l’allemand en Tunisie, des bourses supplémentaires pour des cours d’été universitaires ont été créées à l’intention d’étudiants tunisiens en langue et civilisation allemandes / DAF. En outre, une liste de publipostages sous le label «Germanistik_in_Tunesien» a été créée pour permettre aux différents instituts de se connecter entre eux.

Daad Expertenkreis _31_


Novembre 2011


2ème groupe d’experts du DAAD : les bouleversements en Afrique du Nord et la coopération universitaire

Le travail de projet du DAAD dans le contexte des développements d’actualité dans les pays en transformation 

Depuis décembre 2010, le monde arabe a été le théâtre d’une dynamique absolument stupéfiante. Le début des bouleversements historiques s’est situé en Tunisie et en Egypte, où le gouvernement fédéral s’engage, depuis, dans le cadre du partenariat germano-arabe pour la transformation avec un riche portefeuille de mesures de soutien. Le domaine de l’éducation, notamment, revêt une importance particulière à ce propos.

Le DAAD a développé toute une série de programmes de promotion destinés à conforter l’enseignement supérieur en Tunisie et en Egypte. Pour configurer ce nouvel espace avec précision et en fonction des besoins pour les coopérations, le DAAD va se faire conseiller, dans son travail, par des boursiers, des alumni, des diplômés et des chercheurs proches du DAAD en provenance de Tunisie et d’Egypte qui vont se rencontrer régulièrement et développer des propositions pour la coopération universitaire germano-arabe.

Le 30 novembre 2011, ce groupe d’experts s’est réuni pour la deuxième fois, à l’occasion de quoi il a évalué et discuté les mesures développées jusqu’à ce jour par le DAAD. Les lignes de programmes relatives à la création de partenariats universitaires et à l’orientation de mesures de courte durée ont été analysées de façon particulièrement approfondie. Outre différents thèmes, ce sont surtout les niveaux d’actions qui ont été éclairés et des réflexions relatives au groupe des personnes directement concernées qui ont été analysées. Les questions qui se sont posées dans ce contexte avaient une grande importance : comment peut-on modifier des structures administratives et universitaires sclérosées dans les universités locales ? Quel niveau hiérarchique profite des programmes et comment peut-on garantir la durabilité des partenariats universitaires ?

Un autre thème important n’a pas été oublié non plus : celui du concours apporté par les étudiants aux universités en Egypte et en Tunisie. Les participants se sont mis d’accord sur la nécessité de conforter particulièrement ce domaine de l’enseignement supérieur local. Le groupe d’experts a lancé un appel direct au DAAD, de la part duquel il a souhaité des possibilités de promotion ciblées dans ce domaine.


Octobre 2011

DESERTEC University Network Expert Meeting
Bonn, 17-18 octobre 2011

Un courant propre en provenance du désert pour la protection du climat et la sécurité énergétique mondiale : telle est la vision qui promet monts et merveilles, depuis un certain temps, sous le vocable DESERTEC. Chaque année, des quantités considérables d’énergie solaire sont gaspillées sans être utilisées dans les Etats de la MENA. Ceci va changer maintenant ; DESERTEC s’engage pour l’extension du secteur des énergies renouvelables en Afrique du Nord. Mais une chose est claire : avant que des pays comme la Tunisie, l’Egypte ou l’Algérie puissent exploiter le potentiel du secteur énergétique et l’utiliser pour impulser un développement économique durable, ils ont surtout besoin de spécialistes qualifiés. Le DAAD – de concert avec DUN, la composante universitaire de DESERTEC – a identifié cette nécessité et a constitué une commission d’experts se composant de membres en provenance d’Allemagne et de la région de la MENA.

Les 17 et 18 octobre 2011, ils ont mené des discussions et dressé des projets en commun : comment organiser la coopération universitaire dans le domaine de la R&D et quels objectifs communs doit-on poursuivre ? L’objectif était double : d’une part, présenter des programmes de master pertinents en Allemagne afin de les ouvrir de façon ciblée à des étudiants en provenance de la région de la MENA et, le cas échéant, proposer des bourses dans ce contexte. D’autre part, les experts étaient aussi invités à faire un pas de plus et à développer de grands projets de coopération susceptibles de déboucher sur une édification efficace de structures sur place.

Il s’agissait essentiellement de la question de savoir comment transposer les contenus et les concepts des programmes de master allemands dans la région de la MENA. Dans ce contexte, la question des différences de systèmes universitaires a été étudiée. Une autre question qui se posait était la question de savoir de quelle manière l’on doit former les étudiants de la région de la MENA afin de mieux répondre aux besoins de l’industrie. La manifestation se proposait de servir de plateforme pour regrouper des experts et instaurer des synergies. L’intérêt manifesté par les deux parties était grand ; un premier pas a maintenant été fait vers un réseau de compétences germano-arabe.

Vous trouverez la liste des projets qui ont émergé de cette manifestation sous :

www.changebyexchange.de

Round Table Tunis Iii


Juin 2011

Table ronde : «La coopération universitaire germano-tunisienne en période d’essor démocratique»


Tunis, 21 juin 2011

La coopération universitaire germano-tunisienne peut se prévaloir d’une longue tradition, notamment en raison du programme de bourses mis sur pied il y a 30 ans dans le domaine des sciences de l’ingénieur. En 2011, les développements politiques survenus dans le pays ont cependant exigé une intensification et une extension de cette coopération. Pour organiser ce processus d’intensification en fonction des besoins et dans un esprit de partenariat, il était important de remettre en question, dès le début, en Tunisie, quelle contribution la coopération universitaire est en mesure de fournir en période d’essor démocratique. A l’occasion de la table ronde éponyme organisée le 21 juin 2011 à Tunis, cinquante chercheurs, étudiants et enseignants des deux pays représentant les facultés les plus diverses se sont réunis pour réfléchir en commun sur la question de savoir comment devait être organisée une coopération universitaire durable et comment préparer des projets et des initiatives pour l’avenir.

Le point de départ était la conviction que les universités et les chercheurs jouent un rôle important dans tout processus de transformation démocratique, qu’ils assument une part de responsabilité pour les transformations et qu’ils peuvent et doivent mettre à profit les chances offertes par les mutations. Au cours de la manifestation, ils ont en particulier évoqué les possibilités de soutenir les modifications sociales actuelles dans le contexte de la coopération universitaire germano-tunisienne. Il s’agissait à cette occasion des différents blocs thématiques regroupés selon les priorités suivantes : 1. l’essor de la société civile et le processus de transformation : le rôle joué par les sciences sociales ; 2. le transfert d’innovations et de technologies : le rôle joué par les sciences naturelles ; 3. identité culturelle et transfert culturel : le rôle joué par les lettres ; 4. la sécurité énergétique : l’exemple de DESERTEC. Au cours de la manifestation, les participants ont ainsi procédé à une analyse interactive des besoins qui, à la fin, a débouché sur une liste de recommandations. Des points majeurs étaient à cette occasion : l’interprétation des universités et de l’économie avec pour objectif d’accroître les chances de recrutement des diplômés, l’intégration des universités des régions tunisiennes ainsi que la modernisation et le perfectionnement des curricula. Une autre doléance majeure qui a été formulée au cours de la manifestation était le soutien des structures universitaires. L’autonomie des universités, promesse qui doit encore être exaucée, a été mentionnée comme caractéristique centrale du processus de transformation.

Expertenkreis
Mai 2011

1er groupe d’expert : les bouleversements en Afrique du Nord et la coopération universitaire  

Les bouleversements démocratiques en Afrique du Nord ont ému le monde entier. Au cours de ces derniers mois, le DAAD a observé de façon attentive les développements survenant dans cette région, a initié des projets et a organisé des manifestations et des cycles de discussions. Mais que pensent les boursières et boursiers, les alumni et les chercheuses et chercheurs de la région au sujet du rôle à jouer par le DAAD dans cette situation ? C’est exactement à cette question que se proposait de répondre le premier groupe d’experts intitulé «Les bouleversements en Afrique du Nord et la coopération universitaire» organisé début mai à Bonn. L’instauration d’un espace ouvert et dynamique – tel était le titre de la manifestation à laquelle se sont rendus seize boursières et boursiers ainsi que chercheuses et chercheurs de Tunisie, d’Egypte et de Palestine sur une invitation du DAAD. Ils étaient invités à élaborer des suggestions, des critiques et des propositions au sujet du rôle de la coopération universitaire germano-arabe dans le processus de transformation.

Aussi bien en ce qui concerne les participantes et participants que les organisateurs, la conclusion a, pour tous, été sans appel : une rencontre réussie et, surtout, inspirante. Après une brève entrée en matière prononcée par le boursier égyptien Karim Fauzwy El Sayed, qui a présenté son estimation des développements futurs de la région, des besoins de réformes et des possibilités offertes par la coopération universitaire germano-arabe, le groupe d’experts a entamé une discussion parfois très émotionnelle, mais, malgré tout, toujours constructive. Comment soutenir le processus constitutionnel ? Comment composer avec les partis islamiques comme les Frères musulmans et comment faire face à la corruption massive dans le pays ? Ce n’étaient là que quelques-unes des questions qui ont été évoquées durant le premier cycle de discussions. Plus tard, l’objectif a plutôt été de formuler des options d’actions concrètes pour le DAAD. A cette occasion, les participants ont mentionné des « thèmes classiques » comme l’intensification du travail des alumni et la priorité à donner à une stratégie décentralisée dans le paysage éducatif – mais aussi de nouveaux aspects tels le renforcement de la participation de la société civile et, de façon générale, la crise des sciences sociales et des lettres.

Farbbalken Klein

4ème Académie maghrébine

«Les histoires maghrébines - des projets réussis» du 27 au 31 Octobre 2016 à Tunis

« J’ai voulu connaitre des amis – j’ai trouvé une famille »

@ l’Académie maghrébine 2016 à Tunis

Pour la 4ème fois, des étudiantsd'allemand du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie se sont réunis en octobre à l'académie maghrébine à Tunis. Et encore cette année, l'académie écrit „des histoires maghrébines“ autour des idées de projets et des méthodes interactivesen vue d’améliorer les compétences dans la réalisation des projets.

Aussi en 2016, l'échange, l'expérience interculturelle et l'esprit d'équipe étaient mis en valeur à l'académie maghrébine, organisée par le bureau du DAAD Tunis. 28 jeunes étudiants d'allemand avaient l'occasion de faire connaissance entre eux, d’apprendre l'un avec l'autre, de discuter et de bien s'amuser. Un programme variédurant 3 jours : de la chasse au trésor, desméthodes de projets interactives du groupe liqa ou encore le Project Slam. Et bien évidemment l'apprentissage d'allemand. « Nous avons tous gagné », d'après un étudiant algérien ;« gagnéde l'expérience, la possibilité de travailler en équipes et de nouveaux amis ».

   

Le groupe de