Bourses, promotions et offres

Home

Les programmes du DAAD pour la coopération de développement

Les programmes du DAAD pour la coopération de développement

  

Le DAAD s’engage, comme acteur reconnu, dans la coopération du développement avec de différentes manières et avec des offres de bourses variés et des programmes de consultation. Etant partenaires, les pays en développement deviennent encore plus importants pour trouver la solution des questions d'avenir globales. Ainsi, la valeur de la formation universitaire augmente aussi dans ces pays.

Lisez plus

Le financement individuel (bourses) pour la formation spécialisée et la formation des leaders

Les étudiants, les enseignants et les chercheurs peuvent initier des processus de changement efficaces politiques, économiques et sociaux et contribuer aux solutions innovatrices pour les problèmes locaux et globaux. Pour former un tel « Change Agents », le DAAD a ainsi développé ses programmes d'échange ensemble avec des partenaires, de manière qu'ils conviennent le mieux possible aux conditions générales des pays en développement.

Bourses du DAAD pour le développement relatif aux programmes d’études du deuxième et troisième cycle (EPOS)

Dans le programme d’études du deuxième et troisième cycle, des participants des pays en développement et des pays récemment industrialisés reçoivent des bourses individuelles pour des programmes d'études supérieures à des universités allemandes. Le DAAD promeut la qualification des professionnels et des cadres des pays de développement par l’attribution des bourses pour des programmes d'études à des universités allemandes, qui sont particulièrement pertinentes pour des questions de développement et pour la solution des problèmes globaux.

Vous trouvez les programmes d’études de Master et d'études doctorales actuellement promus dans la brochure du programme EPOS.

 

Coopération universitaire : Création des systèmes universitaires efficaces

 

Par le financement des projets universitaires et des partenariats, le DAAD apporte une contribution au renforcement des universités et des systèmes scientifiques dans les pays en développement. Le portefeuille s’étend du développement des programmes d'études modernes et des études axées sur la pratique jusqu'à la création des centres de compétences globalement scientifiques et interconnectés pour la réalisation des nouveaux objectifs durables. Des projets de coopération sont réalisés à la hauteur des universités en Allemagne dans des pays en développement.

Gestion des universités (DIES) 

Le programme « Dialogue on Innovative Higher Education Strategies (DIES) » soutient les universités aux pays en développement et aux pays récemment industrialisés, afin de professionnaliser les processus de gestion institutionnels et d’améliorer la qualité des programmes d'études. Avec des ateliers, des événements de dialogue, des projets et des partenariats, le programme propose une série de mesures avec laquelle les universités peuvent transmettre aux pays en développement leurs programmes de formation selon les normes de qualité internationales, aménager leurs capacités de recherche et développer leurs structures d'organisation compétitives. Le programme DIES est coordonné par l’office allemand d'échanges universitaires (DAAD) et la Conférence des Recteurs allemands (HRK) et est financé avec les moyens de subsistance du ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ).

Brochure du programme

Les partenariats du programme DIES avec les universités aux pays en développement

Le programme a pour objectif d'améliorer la gestion des structures universitaires et des ressources pour renforcer l'internationalisation, ainsi que l'augmentation de la compétitivité internationale.

Qu’est ce qui est promu ?

La coopération entre les universités en Allemagne et celles des pays récemment industrialisés et des pays en développement dans le domaine de la gestion universitaire dans un projet qui dure 4 ans au maximum.

Candidature :

Une candidature peut être présentée par les pays en développement qui se trouvent sur la liste DAC d'OCDE (DAC-list of the OECD)

Période de financement: 2018 – 2021

Vous trouvez la brochure actuelle y compris toutes les instructions sur:

www.daad.de/dies-partnerships 

Partenariats liés à un projet avec les universités des pays en développement

 

Le programme vise l'amélioration et l'élargissement de l’enseignement dans les pays partenaires ainsi que la formation de structure et le développement des capacités aux universités partenaires.

Qu'est-ce qui est promu?

Des coopérations universitaires pour le développement des curricula ou le développement des modules, la création des programmes d'études internationales, ainsi que la reconnaissance mutuelle des diplômes universitaires sont promus.

Candidature :

Une candidature peut être présentée par les pays en développement qui se trouvent sur la liste DAC d'OCDE (DAC-list of the OECD)

Période de financement: 2018 – 2021

Vous trouvez la brochure actuelle y compris toutes les instructions sur:

www.daad.de/subject-related-partnerships

Université PanAfricaine, l'Institut des Sciences de l'Eau et de l'Energie (changement de climat)

 

Le DAAD soutient la construction de l’Université PanAfricaine, l'Institut des Sciences de l'Eau et de l'Energie (y compris le changement de climat) (PAUWES) à l’université Abou Bekr Belkaïd à Tlemcen, Algérie. Les principaux sujets de PAUWES sont l'eau, l’énergie et le changement de climat.

Au cours des dernières années, le financement de la formation universitaire et de la science sur le continent africain a gagné constamment de l’importance au niveau de la coopération internationale. Cependant, il manque encore fréquemment des scientifiques très bien qualifiés et une jeune génération de scientifiques ainsi que des capacités pour la gestion universitaire de qualité. La formation dans beaucoup d’universités africaines n'est pas assez orientée vers la pratique et ne correspond pas aux normes internationales.

Dans ce cadre, la commission de l'Union africaine (AUC) a initié en 2008 l'université PanAfricaine (PAU). L'objectif est d’aménager à un niveau élevé la formation universitaire, la science et la technologie sur le continent africain. L'accent est mis sur la formation des diplômés et des doctorants ainsi que la recherche appliquée.

Les instituts de PAU sont construits à des universités existantes dans toute l'Afrique. Les emplacements sont orientés respectivement selon les spécialités. Les principaux sujets de PAUWES à l'université Abou Bekr Belkaïd à Tlemcen, en Algérie sont : l’eau, l’énergie et le changement de climat.

Un aperçu des instituts de PAU et des LTPs :

  • Algérie, PAUWES: Water and Energy Sciences (incl. Climate Change), Abou Bekr Belkaïd University of Tlemcen; LTP: L’Allemagne
  • Kenya, PAUISTI: Basic Sciences, Technology and Innovation, Jomo Kenyatta University of Agriculture and Technology; LTP: Japan
  • Nigéria, PAULESI: Life and Earth Sciences, including Health and Agriculture, University of Ibadan; LTP: l’Inde
  • Cameroun, PAU-GHSS: Governance, Humanities and Social Sciences, University of Yaoundé II; LTP: Suède
  • Afrique du Sud: Space Sciences (Emplacement et LTP doivent être encore nommé)

En novembre 2014, PAUWES a repris le service avec deux programmes d'études de Master dans le domaine des eaux et de l'énergie. Dans les deux programmes de Master, les étudiants peuvent choisir entre une spécialisation dans le domaine technique ou dans le domaine politique. Le personnel d'enseignement international a été recruté avec succès avec le soutien du DAAD. Les deux programmes d'études sont entre-temps bien établis : dans les deux premières prises, 74 étudiants de 17 pays africains, y compris 31% de femmes, se sont inscrits à PAUWES.

Dans le cadre de la coopération universitaire promue par le DAAD, des événements spécialisés communs et internationaux ont été réalisés dans le domaine des eaux et de l'énergie, en outre, une plate-forme commune d’apprentissage en ligne a été créée. L'échange d’étudiants a eu lieu dans le cadre des écoles d’été.