Coopérations Universitaires Germano-Arabes

Home

Pan African University (PAU)

Université PanAfricaine, l'Institut des Sciences de l'Eau et de l'Energie (changement de climat)

 

Le DAAD soutient la construction de l’Université PanAfricaine, l'Institut des Sciences de l'Eau et de l'Energie (y compris le changement de climat) (PAUWES) à l’université Abou Bekr Belkaïd à Tlemcen, Algérie. Les principaux sujets de PAUWES sont l'eau, l’énergie et le changement de climat.

Au cours des dernières années, le financement de la formation universitaire et de la science sur le continent africain a gagné constamment de l’importance au niveau de la coopération internationale. Cependant, il manque encore fréquemment des scientifiques très bien qualifiés et une jeune génération de scientifiques ainsi que des capacités pour la gestion universitaire de qualité. La formation dans beaucoup d’universités africaines n'est pas assez orientée vers la pratique et ne correspond pas aux normes internationales.

Dans ce cadre, la commission de l'Union africaine (AUC) a initié en 2008 l'université PanAfricaine (PAU). L'objectif est d’aménager à un niveau élevé la formation universitaire, la science et la technologie sur le continent africain. L'accent est mis sur la formation des diplômés et des doctorants ainsi que la recherche appliquée.

Les instituts de PAU sont construits à des universités existantes dans toute l'Afrique. Les emplacements sont orientés respectivement selon les spécialités. Les principaux sujets de PAUWES à l'université Abou Bekr Belkaïd à Tlemcen, en Algérie sont : l’eau, l’énergie et le changement de climat.

Un aperçu des instituts de PAU et des KTPs :

  • Algérie, PAUWES: Water and Energy Sciences (incl. Climate Change), Abou Bekr Belkaïd University of Tlemcen; KTP: L’Allemagne
  • Kenya, PAUISTI: Basic Sciences, Technology and Innovation, Jomo Kenyatta University of Agriculture and Technology; KTP: Japan
  • Nigéria, PAULESI: Life and Earth Sciences, including Health and Agriculture, University of Ibadan; KTP: l’Inde
  • Cameroun, PAU-GHSS: Governance, Humanities and Social Sciences, University of Yaoundé II; KTP: Suède
  • Afrique du Sud: Space Sciences (Emplacement et KTP doivent être encore nommé)

En novembre 2014, PAUWES a repris le service avec deux programmes d'études de Master dans le domaine des eaux et de l'énergie. Dans les deux programmes de Master, les étudiants peuvent choisir entre une spécialisation dans le domaine technique ou dans le domaine politique. Le personnel d'enseignement international a été recruté avec succès avec le soutien du DAAD. Les deux programmes d'études sont entre-temps bien établis : dans les deux premières prises, 74 étudiants de 17 pays africains, y compris 31% de femmes, se sont inscrits à PAUWES.

Dans le cadre de la coopération universitaire promue par le DAAD, des événements spécialisés communs et internationaux ont été réalisés dans le domaine des eaux et de l'énergie, en outre, une plate-forme commune d’apprentissage en ligne a été créée. L'échange d’étudiants a eu lieu dans le cadre des écoles d’été.

Goals of the PAU

Each thematic key subject of the five PAU-institutes will be linked with up to ten scientific centers. In doing so, the entire African continent can be covered and will be able to foster cooperation in a qualitative and professional fashion at centers with international, academic, and scientific networks.

PAU as an academic network university enables an intensive cooperation for scientists and enhances the mobility of students and academic staff among African universities to improve on teaching and collaborative research. PAU provides a continental framework for higher education and scientific cooperation. It also promotes the sustainable development of research emerging from Africa.

Reports

Boosting Mediterranean cooperation, fostering investment in North Africa

Federal Minister Gerd Müller concluded his four-day visit to Morocco, Algeria and Tunisia by focusing in his talks on a new trading partnership with Northern Africa.

Following his meeting with Tunisia's Prime Minister Habib Essid, Minister Müller said: "We are working on a new Mediterranean trade and business partnership. We should not regard the Mediterranean Sea as a barrier separating us from North Africa; rather, it is a shared resource and a bridge that will bring us together in a successful partnership. 250 German companies are already doing business in Tunisia. We want to encourage more companies to do the same, and to spur further investments and economic development. Such an economic partnership with countries on this side of the Mediterranean will create jobs and prospects, in particular for the young people living in Northern Africa."

During his four-day visit to Morocco, Algeria and Tunisia, Minister Müller held talks with numerous business leaders; promised education and training as well as business partnerships; and undertook to step up German support in innovative areas such as renewable energies, in academic education and in measures to help migrants from sub-Saharan Africa integrate in these North African countries.

During his visit to Tunisia, Minister Müller discussed ways and means of reviving the country's tourism industry, which had experienced a severe downturn in bookings following the terrorist attacks. He also discussed plans for greater cooperation between Germany and Tunisia in the digital sector.

Excerpt from BMZ press release, 29.02.2016

Read the full version

DAAD Links