DAAD Académie d'été maghrébine

Home

DAAD Académie d'été maghrébine 2015

DAAD Académie d'été maghrébine 2015

La 3ème édition de l’Académie d'été Maghrébine 

«Le Maghreb, un lieu de rencontre interculturel»

Du 07 jusqu’au 11 Septembre 2015 à Tunis

« J’ai un rêve: l’Union Maghrébine »

 1 Dsc 8036

La politique a séparé les pays du Maghreb certes, mais les participants de l’Académie d’été Maghrébine n’ont pas de préjugés et souhaitent plus d’échange.

« Les peuples du Maghreb n’ont pas de problèmes entre eux », telle est l’opinion unanime des 22 étudiants et jeunes doctorants venant d’Algérie, du Maroc et de la Tunisie qui se sont rencontrés lors de la 3ème édition de l’Académie d’été Maghrébine du 6 au 11 septembre 2015 à Tunis. 

Même les 6 participantes allemands confirment le même principe : « Nous avons en Allemagne des cercles d’amis très variés : des Marocains, des Algériens, des Tunisiens,… et il n’existe là ni préjugés, ni problèmes. » C’est plutôt la politique et les systèmes politiques qui divisent les peuples et rendent toute coopération et entente transfrontalière plus difficile.

                                                   2



Créer une conscience et sensibiliser la jeune génération, expérimenter comment est le cas de vivre au sein d’une Union, se rencontrer et découvrir l'autre ensemble…Les étudiants participants ont eu l’occasion de faire cette expérience pendant une semaine à Tunis à l'Académie d'été organisée par le DAAD.

Et ça a bien fonctionné:

Lors du premier jour, on a discuté ouvertement et librement sur la vision d'une Union du Maghreb. Prof. Chennoufi, Directeur du Département de philosophie de l'Université de Tunis, a donné une impulsion à sa conférence «Sur le chemin d'une intégration maghrébine" et a montré historiquement et actuellement les possibilités et les obstacles pour une Union du Maghreb : « Il ne peut y avoir d'unité du Maghreb, puisque chaque pays est encore dans la phase de construction de la nation. La thèse centrale de Dr.Chennoufi se base surtout sur « La création de l’estime de soi et de l'identité »

  

De sa part, Fausi Najjar, Chef du Bureau de la GTAI Maghreb, basé à Tunis, a rejeté le l’existence d’un espace maghrébin commun consacré à l’échange économique et commercial. Il a même déclaré: « Il n'y a pas d'espace économique dans le Maghreb. » Le taux d’échanges commerciaux au sein du Maghreb ne dépasse pas les 3%. On peut les mettre en comparaison avec celles de l’Union Européenne, qui s’élèvent à  60 % et à 20% en Afrique du Sud et de l'Ouest, ou dans l'espace de l'ASEM.

Là où la politique et l’économie refusent de coopérer, le travail culturel et éducatif joue une tâche plus importante: historiquement, linguistiquement et culturellement, il y a des racines et des développements communs dans le Maghreb.

Il est très important que nous créons les connexions et les réseaux dans le domaine de l'éducation et entre les universités» a déclaré Dr. Naïma Tahiri, linguiste à l'Université marocaine de Fès. « Les écoles d'été telles que l'Académie d’été maghrébine, mais aussi les projets et les programmes avec plusieurs partenaires maghrébins, peuvent promouvoir l'échange. L’Allemagne ainsi que les universités allemandes ont la possibilité de construire des ponts et sont des intermédiaires précieux ".

 

Les ateliers, autrement dit « workshops» offrent une large variété de sujets: le contact des langues et le plurilinguisme dans le Maghreb, la démocratisation dans le monde arabe, le rôle des classes moyennes dans les pays du Maghreb et les expériences tirées d'un projet de recherche germano-tunisien "La Tunisie en transition».

En travaillant dans des petits groupes de manière interactive et discutée, les participants avaient intensivement pris la parole et échangé leurs opinions et expériences entre autres.

« A travers ces ateliers, j’ai fixé une nouvelle orientation pour mes études et ma recherche», selon une participante tunisienne et "Je me sens bien, lors de la pratique de la langue allemande loin de la pression universitaire, j’ai eu l’occasion de parler l'allemand et connaître les nouvelles méthodes et styles d'enseignement», ajoute un participant algérien.

     

Les participants ont parvenu prudemment à une conclusion optimiste et encourageante, lors de la table ronde pour discuter "Le printemps arabe - une évaluation préliminaire», animée et présentée par Dr. Annette Steinich, journaliste-correspondante indépendante.

         

Bien qu’on peut observer dans des pays une «re-configuration des pouvoirs», comme est le cas du professeur Rachid Ouaissa de l'Université Marburg, les panélistes ont pu aussi voir des signes d'espoir: pour la Tunisie, qui a réussi la transformation politique, mais qui a aussi le devoir «  d’apporter les jeunes à la conscience politique », comme le déclara Dr. Ben Amor de l'Université de Tunis El Manar. En Egypte, et en dépit du coup d'Etat militaire», les panélistes ont pu voir avec les étudiants participants, que l'autonomie et la liberté d'expression ont été bien méritées dans ce pays amical et accueillant», a déclaré Dr. Jan Völkel, conférencier à long terme du DAAD à l'Université du Caire. En Algérie, là où on doit oser à mettre en œuvre des réformes en ce moment et là où les Européens devraient faire pression sur le gouvernement, afin que les règles du jeu démocratique seront introduites," explique le professeur Rachid Ouaissa. Et même en Libye, il y a de légers signes d'espoir, qu’après un accord politique pour former des structures parlementaires, a pu la Fondation Hanns Seidel Tunis former des maires libyens dans l'administration et dans les compétences clés, comme l’annonça Zayd Aldailami, directeur de la fondation.

 



Une journée thématique a été consacrée au problème actuel de la migration dans la Méditerranée. Dr. Jan Völkel a parlé des destinations des réfugiés, qui les a montrées en abordant les raisons des flux d'émigration.

13 Maghreb Sommerakademie 2015 014

Il a aussi laissé les participants travailler en groupes sur les différents aspects du problème: « Le problème des réfugiés nous concerne tous», dit une participante allemande, « le droit à l'asile et à une vie digne totalement en paix ne concerne pas seulement la Syrie, mais aussi quelques pays africains débordés par une guerre civile et là où les citoyens fuient la faim et la violence. »

14 Maghreb Sommerakademie 2015 056   15 Maghreb Sommerakademie 2015 028

Aussi cette année, l'Académie d'été a été achevée par une merveilleuse fête de clôture dans la résidence de l'Ambassadeur Allemand. À la fin de la soirée, l'adieu était dur et le souhait a été exprimé que l'Académie d'été devait durer au moins deux jours de plus. Les participants ont mis en place un groupe sur Facebook pour rester en contact.

17 Dsc 8419  18 Dsc 8405

Le DAAD Tunis a accueilli l'Académie d'été du Maghreb pour la troisième fois dans le cadre du programme "Partenariats de Transformation Germano-Arabes " et encourage les participants avec des bourses.

Créé par: Beate Schindler-Kovats (DAAD Siège Tunis)

Photos: Anis Bouattour et Beate Schindler-Kovats

Farbbalken Klein